Tu es làSkip Navigation Links > Accueil > Adoption > Je pense à adopter un enfant > Types d’adoption

Types d’adoption

On recense principalement les cinq types d’adoption suivants : l’adoption publique, l’adoption privée, l’adoption internationale, l’adoption par un beau-parent et l’adoption par une personne apparentée. Vous trouverez ci-dessous des renseignements essentiels sur chacun de ces types d’adoption.

Dans tous les cas, n’oubliez pas que certains enfants éprouvent des problèmes émotionnels ou comportementaux en raison de ce qu’ils ont vécu plus jeunes. Toutefois, ils ont tous en commun le besoin d’avoir de façon permanente une famille affectueuse et attentionnée qui les soutient et les aide à réussir.


Adoption publique

L’adoption publique s’entend de l’adoption d’enfants confiés de façon permanente à une société d’aide à l’enfance (SAE). On les appelle également « pupilles de la Couronne ».

Ces enfants peuvent être adoptés parce que :

  • leurs parents biologiques ont décidé de les placer en vue d’une adoption;
  • un tribunal ontarien a décidé de retirer de façon permanente la garde des enfants aux parents biologiques.

Pour lancer le processus

Communiquez avec la société d’aide à l’enfance de votre localité.

Coûts

Il n’y a aucuns frais pour les parents adoptifs qui suivent le processus d’adoption publique auprès d’une SAE.

Délai

Il n’y a pas de période d’attente établie, mais il peut s’écouler de six mois à deux ans, voire plus, avant que vous soyez jumelé à un enfant.

À ne pas oublier

La plupart des pupilles de la Couronne pris en charge par une SAE ne sont plus des bébés. Ils sont généralement plus âgés et peuvent avoir des frères et sœurs confiés eux aussi à une SAE.

Adoption privée

La plupart des enfants placés dans le cadre d’une adoption privée sont des nouveau-nés. Ces adoptions sont traitées par des agences privées ou des particuliers qui détiennent un permis délivré par le gouvernement.

Pour lancer le processus

Communiquez avec une agence privée titulaire d’un permis, puis avec un intervenant en adoption privée qui mènera une étude du milieu familial pour évaluer vos capacités en tant que parent et votre degré de préparation à élever un enfant adopté. Les intervenants en adoption privée supervisent également tous les placements en vue d’une adoption privée.

Coûts

L’agence d’adoption privée ou le particulier vous facturera des honoraires à l’acte probablement compris entre 15 000 $ et 25 000 $. L’étude du milieu familial et le programme de formation parentale engendrent également des frais supplémentaires.

Délai

Il n’y a pas de période d’attente établie. Lorsque l’étude de votre milieu est terminée, les délais dépendent de ce que les parents biologiques souhaitent pour leur enfant qui sera confié à une famille.

À ne pas oublier

Il y a relativement peu de nourrissons admissibles à l’adoption, comparativement au nombre de familles qui veulent adopter un bébé.

Adoption internationale

Les enfants placés dans le cadre d’une adoption internationale sont parfois des nourrissons, des tout-petits qui commencent à marcher, des jeunes d’âge scolaire ou encore des enfants d’une même famille. La plupart d’entre eux ont vécu quelque temps dans un orphelinat.

Pour lancer le processus

Communiquez avec une agence privée titulaire d’un permis délivré par le gouvernement aux fins d’organiser une adoption internationale, puis avec un intervenant en adoption privée.

Coûts

Les agences facturent généralement des honoraires à l’acte s’élevant de 20 000 $ à 50 000 $. L’étude du milieu familial et le programme de formation parentale engendrent également des frais supplémentaires.

Délai

Le temps d’attente varie selon le pays d’origine de l’enfant que vous voulez adopter. Les demandeurs autorisés doivent consulter leur agence concernant les délais actuels.

À ne pas oublier

Vous devrez aller, peut-être plus d’une fois, dans le pays natal de l’enfant que vous adopterez afin de le rencontrer. La plupart des adoptions internationales sont finalisées dans le pays d’origine de l’enfant. L’enfant doit demeurer dans son pays jusqu’à ce que le processus d’immigration au Canada soit terminé.

Adoption par un beau-parent ou une personne apparentée

Si l’enfant vit en Ontario

Si vous voulez adopter l’enfant de votre conjoint ou d’un parent, comme un neveu ou un petit-enfant vivant en Ontario, vous pouvez présenter directement une demande auprès d’un tribunal de l’Ontario pour obtenir une ordonnance d’adoption. Il se peut que vous ayez besoin d’un avocat. Le Barreau du Haut-Canada peut vous aider à trouver un avocat. Il n’est pas nécessaire d’obtenir une évaluation par un intervenant en adoption pour ce type d’adoption, à moins que le juge l’exige.

Si l’enfant vit à l’extérieur du Canada

Pour adopter un enfant de votre parenté vivant à l’extérieur du Canada, vous devez :

  • demander à une agence titulaire de permis en Ontario d’effectuer les procédures d’adoption dans le pays d’origine de l’enfant;
  • communiquer avec un intervenant en adoption pour qu’il mène une étude du milieu familial (selon la méthode SAFE) et pour obtenir des renseignements sur la formation de préparation à l’adoption élaborée selon le modèle PRIDE (programme de ressources à l’intention des parents en matière de développement et d’éducation);
  • • recevoir l’approbation à titre de parent adoptif répondant aux critères établis par le ministère des Services à l’enfance et à la jeunesse avant de faire une demande d’adoption dans le pays d’origine de l’enfant;
  • • présenter une demande aux autorités canadiennes de l’immigration afin d’obtenir la permission de faire venir votre enfant adopté au Canada.

En savoir davantage