Tu es làSkip Navigation Links > Accueil > Nouvelles > Allocutions > 2016 > Journée mondiale de la sensibilisation à l'autisme des Nations Unies

Le 5 avril 2016

Discours

L’honorable Tracy MacCharles
Ministre des Services à l’enfance et à la jeunesse

Journée mondiale de la sensibilisation à l'autisme des Nations Unies


Merci, Monsieur le Président.

La semaine dernière, j’ai eu le plaisir de visiter Surrey Place Centre – un organisme de renom qui travaille avec diligence pour améliorer la vie des personnes atteintes de déficience intellectuelle et d’autisme – pour faire une annonce importante au sujet des services offerts en matière d’autisme en Ontario. Comme Surrey Place, notre gouvernement est déterminé à faire une différence pour les jeunes autistes et leurs familles. Nous avons beaucoup investi dans les services en matière d’autisme pour les enfants et les jeunes, et avons accru nos investissements de 120 % depuis 2004. Mais les temps ont changé depuis que nous avons mis en œuvre notre premier programme de services en matière d’autisme il y a plus de dix ans.

À mesure que la science progressait, nous avons continué à en apprendre davantage sur le trouble du spectre de l’autisme, et les taux de prévalence ont continué à augmenter, de même que les temps d’attente pour des services clés. Malgré nos investissements annuels de plus de 190 millions de dollars, les familles et les enfants doivent encore attendre parfois jusqu’à deux ans. Nous avons écouté les parents, les fournisseurs de services, et les experts médicaux et cliniques, et nous savons que le système actuel ne répond pas aux besoins des familles de l’Ontario.

Voilà pourquoi je suis heureuse et fière de me présenter devant cette Assemblée. Quelques jours après la Journée mondiale de l’autisme. Pour réaffirmer l’investissement, par notre gouvernement d’une somme supplémentaire de 333 millions de dollars au cours des cinq prochaines années afin que les enfants et les jeunes atteints d’autisme puissent bénéficier d’un soutien en temps opportun et de services mieux adaptés à leurs besoins. Pour ce faire, nous nous dirigeons vers un programme élargi et intégré de services en matière d’autisme. Qui facilitera l’accès des familles à des services pour leurs enfants.

Et qui permettra aux enfants de recevoir des services plus souples et adaptés en fonction de leurs besoins individuels. Des familles, des intervenants et des experts – y compris les membres du Comité d’experts cliniciens en matière de trouble du spectre de l’autisme – nous ont dit que les programmes actuels de services en matière d’autisme ne servaient pas les bons enfants au bon moment. Et que les enfants atteints d’autisme et leurs familles avaient besoin d’un continuum de services plus réactif et complet. Donc, que signifie notre nouveau Programme ontarien des services en matière d’autisme pour les enfants atteints d’autisme et leurs familles?

Pour répondre brièvement à cette question de meilleurs résultats. De bien meilleurs résultats. Entre autres avantages, les enfants et les familles bénéficieront de services plus tôt. En deux ans, on devrait assister à une baisse moyenne de plus de moitié des temps d’attente provinciaux. En 2021, l’objectif est d’atteindre des temps d’attente moyens de six mois ou moins pour le nouveau Programme ontarien des services en matière d’autisme. Les familles auront de meilleures expériences de service – avec un seul point d’entrée vers un programme intégré.

Les enfants seront plus nombreux à avoir accès à des services très intenses pendant la fenêtre de développement critique de deux à quatre ans. Tous les enfants atteints d’autisme pourront avoir accès aux services d’ACA plus intensifs en fonction de leurs besoins. Ces services seront plus souples afin de pouvoir en modifier l’intensité selon les besoins de chaque enfant, et ils dureront jusqu’à trois fois plus longtemps que les services d’ACA que les enfants reçoivent de nos jours. En outre, les enfants seront plus nombreux à recevoir des services personnalisés en fonction de leurs besoins, puisque plus de 16 000 nouvelles places seront ouvertes au cours des cinq prochaines années. Fait important, le nouveau Programme ontarien des services en matière d’autisme permettra également aux enfants de faire la transition entre des interventions à différents niveaux d’intensité à mesure que leurs besoins évoluent au fil du temps.

Monsieur le président, nos changements sont audacieux, mais ils sont fondés sur des recherches et des preuves scientifiques. Les données cliniques et les résultats de la recherche réunis par le Comité d’experts a informé ses nombreuses recommandations sur la façon d’améliorer la prestation de services pour les enfants atteints d’autisme en Ontario. Ces recommandations, à leur tour, ont informé notre travail à ce jour sur le nouveau Programme ontarien des services en matière d’autisme. Elles reflètent également les données les plus récentes qui donnent à penser que les interventions précoces au cours des années clés du développement peuvent avoir un grand impact sur le développement de l’enfant.

Nous allons continuer à demander l’avis du Comité d’experts alors que nous mettons nos changements en œuvre. Il faudra patienter un certain temps avant de voir la réalisation de tous les changements que nous proposons. Nous n’avons pas droit à l’erreur. Voilà pourquoi nous continuons d’appuyer les enfants et les familles pendant la période de transition de deux ans vers le nouveau programme des services en matière d’autisme. Les familles des enfants âgés de plus de cinq ans qui sont actuellement sur la liste d’attente pour les services d’ICI recevront 8 000 $ de financement ponctuel pour pouvoir acquérir immédiatement des services mieux adaptés aux besoins particuliers de leur enfant. Ce montant est supérieur à celui qui est offert ailleurs au Canada.

Monsieur le président, ces familles demeurent admissibles à des services de développement améliorés et plus appropriés pour leur enfant. Alors que nous mettons en œuvre le nouveau Programme ontarien des services en matière d’autisme, les fournisseurs de services travailleront en étroite collaboration avec les familles pour assurer la transition la plus douce possible. Nous organiserons des séances Web en partenariat avec Autisme Ontario pour permettre aux familles d’en apprendre davantage au sujet du nouveau Programme ontarien des services en matière d’autisme.

Et mon ministère mettra sur pied un groupe consultatif des fournisseurs de services, des parents et d’autres experts pour fournir des conseils stratégiques au cours de la période de transition vers le nouveau programme. Nous sommes également conscients que les Ontariennes et Ontariens atteints d’autisme auront besoin de soutien tout au long de leur vie. Voilà pourquoi nous voulons maintenir le partenariat entre toutes les instances gouvernementales pour renforcer le soutien à toutes les personnes atteintes d’autisme, y compris les élèves à l’école et les jeunes en transition vers des études postsecondaires, le marché du travail et la vie en société.

Monsieur le président, notre gouvernement sait qu’il n’est pas toujours facile de changer les choses. Mais il sait aussi qu’il faut faire ce qui est nécessaire et ce qui est juste pour tous les enfants et jeunes atteints d’autisme en Ontario. Et qu’eux-mêmes et leurs familles ne méritent rien de moins que nos efforts les plus acharnés. Notre gros investissement représente un autre pas en avant pour les enfants et les jeunes atteints d’autisme et leurs familles, mais nous savons qu’il nous reste encore du travail à faire. Avec le soutien continu de nos partenaires dévoués, notre gouvernement va continuer à faire tous les efforts pour que l’ensemble des jeunes atteints d’autisme dans la province aient toutes les possibilités d’atteindre leur plein potentiel.

Je vous remercie, Monsieur le Président.