Tu es làSkip Navigation Links > Accueil > Nouvelles > Allocutions > 2015 > La semaine de la santé mentale des enfants

Le 7 mai 2015

Discours

L’honorable Tracy MacCharles
Ministre des Services à l’enfance et à la jeunesse

La semaine de la santé mentale des enfants


Je prends la parole aujourd'hui à l'Assemblée législative pour commémorer la semaine de la santé mentale des enfants.

La première semaine de mai est dédiée à la sensibilisation aux troubles de santé mentale et à la réduction de la stigmatisation des enfants qui en sont atteints.

Je veux profiter de l'occasion pour mettre en avant et reconnaître le grand dévouement, la bienveillance et la compréhension dont font preuve les proches des enfants et des jeunes atteints de troubles de santé mentale – leurs parents, leurs frères et sœurs, les autres membres de leur famille et leurs amis.

J'aimerais également saluer le dévouement et la compassion de nos partenaires en santé mentale, y compris des organismes responsables des services de santé mentale aux enfants et aux jeunes et de Santé mentale pour enfants Ontario, qui sont ici, parmi nous.

Monsieur le Président, je demande aux membres de cette Assemblée de poursuivre leurs réflexions sur les troubles de santé mentale à l'occasion de la semaine de la santé mentale des enfants et des jeunes.

Chaque enfant mérite d'avoir la possibilité de réussir dans la vie.

Les statistiques sont connues. Environ un jeune sur cinq en Ontario sera aux prises avec des troubles de santé mentale au cours de sa vie. Et 70 p. 100 des problèmes de santé mentale et de dépendance commencent durant l'enfance et l'adolescence.

Nous savons aussi que plus ces jeunes reçoivent rapidement l'aide et le soutien dont ils ont besoin, plus ils sont susceptibles de participer à l'école, de mener une vie saine et de contribuer à leurs collectivités.

C'est pourquoi notre gouvernement et les organismes responsables qui sont ici présents, aujourd'hui, travaillent sans relâche pour renforcer notre système communautaire de services de santé mentale aux enfants et aux jeunes, afin que les parents et les jeunes sachent quels services de santé mentale sont disponibles dans leurs collectivités et comment y accéder.

En 2011, nous avons agi en adoptant la Stratégie ontarienne globale de santé mentale et de lutte contre les dépendances. Durant les trois premières années de la stratégie, mon ministère, en collaboration avec mes collègues des ministères de l'Éducation, de la Santé et des Soins de longue durée et de la Formation et des Collèges et Universités, avons réalisé des progrès importants pour fournir un accès plus rapide à des services de qualité, pour repérer très tôt les problèmes et intervenir rapidement, ainsi que pour combler les lacunes importantes dans les services aux enfants et aux jeunes.

Depuis le lancement de la stratégie, la province a appuyé le recrutement de 770 travailleuses et travailleurs sociaux pour la santé mentale.

Par ailleurs, cette année, le nouveau Service de télésanté mentale de l'Ontario devait permettre de donner accès à plus de 2 800 consultations psychiatriques à des enfants et des jeunes dans les collectivités rurales, éloignées et insuffisamment desservies et, dans les faits, cet objectif a été dépassé.

Globalement, Monsieur le Président, plus de 50 000 enfants et leurs familles bénéficient d'un accès plus rapide et plus facile à des soutiens appropriés en matière de santé mentale.

Je suis fière des résultats de notre stratégie au cours de ses trois premières années d'existence, stratégie qui met résolument l'accent sur le développement de jeunes esprits sains chez les enfants et les jeunes.

Bien que la stratégie change de cap pour se concentrer sur la transition des jeunes et des adultes dans le cadre de la deuxième phase, sous l'égide du ministre Hoskins, nos efforts en faveur des enfants et des jeunes aux prises avec des troubles de santé mentale et notre soutien aux familles ne s'arrêteront pas.

Grâce à nombre de nos initiatives, dont la stratégie Pour l'avancement de la santé mentale, nous maintenons notre engagement entier en faveur du soutien accordé aux jeunes, afin de leur permettre d'atteindre leur plein potentiel dans la vie.

Par l'entremise de la stratégie Pour l'avancement de la santé mentale, notre objectif est de faire en sorte que les familles de tout l'Ontario sachent :


Ceci contribuera à bâtir un système de santé mentale plus solide, plus responsable et mieux adapté aux besoins des enfants, des jeunes et de leurs familles.

Nous devons continuer de parler ouvertement de la santé mentale – dans nos familles, au sein de nos collectivités et à l'échelle de la province – pour pouvoir contribuer à modifier la façon dont la société considère les troubles de santé mentale et les personnes qui en sont atteintes.

Notre gouvernement continuera de prendre des mesures afin que ces jeunes reçoivent le soutien dont ils ont besoin pour avoir l'avenir prometteur qu'ils méritent.