Tu es làSkip Navigation Links > Accueil > Nouvelles > Allocutions > 2014 > Mois de la sensibilisation à l'adoption

Le 18 novembre 2014

Allocution prononcée devant l'Assemblée législative

L'honorable Tracy MacCharles
Ministre des Services à l'enfance et à la jeunesse

Mois de la sensibilisation à l'adoption


Monsieur le Président, novembre est le Mois de la sensibilisation à l'adoption. Notre gouvernement, conjointement avec ses partenaires du secteur des services de bien-être de l'enfance, travaille activement à accroître le nombre de pupilles de la Couronne vivant dans des foyers permanents.

L'année dernière, l'Ontario a enregistré près de 1 000 adoptions publiques et privées.

Monsieur le Président, nous savons que les enfants et les jeunes qui grandissent dans des foyers permanents ont davantage de chances d'être en bonne santé, d'obtenir un diplôme d'études secondaires, de trouver un emploi et de contribuer à la vie de leur collectivité.

Nous savons également que, bien souvent, les sociétés d'aides à l'enfance (SAE) rencontrent davantage de difficultés quand il s'agit de placer des pupilles de la Couronne plus âgés et des fratries dans des foyers permanents.

C'est la raison pour laquelle notre gouvernement accorde des subventions aux parents admissibles qui adoptent ou obtiennent la garde légale de pupilles de la Couronne âgés de dix ans et plus. Le gouvernement de l'Ontario accorde également des subventions lorsque des fratries pupilles de la Couronne de tout âge sont adoptées, car nous sommes conscients des problèmes posés par la séparation des fratries.

Adopter un enfant plus âgé ou une fratrie constitue une grande responsabilité qui ne va pas sans entraîner certains frais supplémentaires. Ces subventions aident beaucoup ces familles d'accueil à prendre soin de ces jeunes, en leur permettant de satisfaire les besoins des enfants sans subir de difficultés économiques excessives.

Outre ces soutiens financiers, Monsieur le Président, notre gouvernement est fier des progrès qu'il a accomplis dans le domaine de l'adoption.

Parmi ces avancées, citons la Loi de 2011 favorisant la fondation de familles et la réussite chez les jeunes, qui a supprimé des obstacles législatifs et permis l'adoption d'un plus grand nombre d'enfants pris en charge par les SAE.

Nous continuons de financer le Conseil d'adoption de l'Ontario, qui gère le programme AdoptOntario, un site Internet visant à établir des liens entre des enfants adoptables et des parents adoptifs potentiels.

En outre, avec l'aide du secteur des services de bien-être de l'enfance, nous avons plus que doublé le nombre de Conférences sur l'échange des ressources en matière d'adoption organisées chaque année. Il s'agit d'événements qui visent à trouver des familles adoptives et à les jumeler à des enfants en attente d'adoption.

J'ai prononcé le discours liminaire lors de la dernière Conférence sur l'échange des ressources en matière d'adoption, organisée le 15 novembre. Cette conférence a connu un grand succès et je tiens à féliciter les organisateurs qui ont contribué à ce succès en ne ménageant pas leurs efforts.

Monsieur le Président, nous sommes également déterminés à améliorer les perspectives des enfants et des jeunes autochtones. Nous savons qu'il est essentiel pour la jeunesse autochtone de demeurer reliée à sa communauté, à sa culture et à ses traditions.

C'est pourquoi, en avril 2013, le gouvernement a publié un guide pratique formel en matière de soins conformes aux traditions visant à permettre de placer dans des environnements culturellement adaptés les enfants et les jeunes autochtones bénéficiant des services de bien-être de l'enfance.

Des séances de formation relatives au guide ont été organisées dans toute la province par les SAE et des parties prenantes issues des Premières Nations, dans le but de favoriser la mise en place de soins conformes aux traditions.

Monsieur le Président, notre gouvernement est déterminé à améliorer la vie de tous les enfants en Ontario, y compris celle des enfants pris en charge.

Je suis fière des progrès que nous avons accomplis pour trouver aux enfants et aux jeunes des foyers permanents. Cependant, le chemin à parcourir est encore long.

Avec le soutien constant de nos merveilleux partenaires du secteur des services de bien-être de l'enfance, nous pouvons faire encore davantage pour réunir des familles et aider les enfants et les jeunes pris en charge à réaliser pleinement leur potentiel – et nous le ferons.

Je vous remercie, Monsieur le Président.