La formation

Les travailleuses et travailleurs des services de bien-être de l’enfance, les familles, les fournisseurs de soins et les jeunes de l’Ontario ont identifié le besoin de formation dans l’ensemble du système de bien-être de l’enfance sur la fourniture de services et d’organismes affirmatifs et inclusifs pour les personnes LGBT2SQ.

La recherche suggère qu’une formation complète, spécifique aux personnes LGBT2SQ, offerte aux membres des conseils, au personnel, aux bénévoles, aux familles et aux fournisseurs de soins est la meilleure pratique pour ce qui est de mieux desservir les enfants et les jeunes LGBT2SQ. Pour maintenir les avantages de la formation, les personnes devraient aussi être mises au courant des ressources auxquelles elles peuvent accéder dans le cadre de leur travail au quotidien au service des enfants et des jeunes LGBT2SQ.

En 2015, seulement 10 % du personnel de la société interrogé avaient suivi une formation sur la façon d’aider les familles qui avaient du mal à accepter leur enfant ou leur jeune LGBT2SQ.

—Sondage du MSEJ


Une formation continue à plusieurs niveaux (des cours de base aux cours de perfectionnement), inclusive de la voix des enfants et des jeunes LGBT2SQ et intégrée dans les exigences de formation générale de organisme, est la plus efficace. Certains leaders du bien-être de l’enfance ont aussi insisté sur le besoin d’une formation obligatoire sur les personnes LGBT2SQ. Il est aussi important de réaliser des évaluations régulières et de mettre à jour la formation.

Voici certains des sujets qui pourraient faire partie de la formation :

Les organismes de bien-être de l’enfance peuvent établir des liens avec les partenaires et organismes communautaires pour proposer de la formation et de l’expertise extérieures sur les enfants et les jeunes LGBT2SQ (p. ex. PFLAG, Native Youth Sexual Health Network, Santé arc-en-ciel Ontario). Ils peuvent aussi utiliser la formation existante, comme Out and Proud,xi conçue par la Société de l’aide à l’enfance de Toronto pour l’Association ontarienne des sociétés de l’aide à l’enfance, pour renforcer la capacité des organismes de bien-être de l’enfance à desservir les enfants et les jeunes LGBT2SQ. Même si certaines agences ne disposent pas de tels organismes au sein de leurs collectivités, elles peuvent toujours utiliser l’aide des réseaux sociaux en ligne, comme ceux disponibles à : positivespaces.ca. Le site contient des liens communautaires vers des conseillers qui desservent les LGBT2SQ nouveaux venus, des boîtes à outils et des manuels, ainsi que des références permettant de faire de l’agence un espace positif.

Si les travailleurs ne sont pas formés à appuyer les jeunes, à s’adresser à eux avec respect, à rendre l’environnement LGBT2SQ positif, ils ne réussiront pas à établir de liens avec eux ni à répondre à leurs besoins.

—Personnel d’une société


xi De plus amples renseignements sur Out and Proud, conçu par la Société de l’aide à l’enfance de Toronto pour l’Association ontarienne des sociétés de l’aide à l’enfance, sont donnés à : http://www.torontocas.ca/out-and-proud.