Tu es làSkip Navigation Links > Accueil > Professionnels > Bien-être de l'enfance > Services en établissement > Parce que ce sont les jeunes qui comptent > Jeunes des Premières nations, Métis et Inuits placés en milieu résidentiel > Répercussions sur les recommandations

Répercussions sur les recommandations

La surreprésentation des jeunes autochtones dans le système de services en milieu résidentiel et l’accès limité aux services appropriés constituent des problèmes urgents. Même si des organismes autochtones, des fournisseurs de services et le ministère participent à un certain nombre d’initiatives visant à résoudre ces problèmes, le Comité est très préoccupé par la persistance des problèmes soulevés relativement aux expériences des jeunes autochtones placés loin de leur domicile, de leur collectivité et de leur culture.

Le calendrier des consultations et la composition du Comité, pointée du doigt par plusieurs des organismes rencontrés du fait de l’absence de membre autochtone, n’ont pas permis le niveau d’échange et de collaboration requis pour traiter de manière appropriée l’ensemble des questions soulevées. En s’appuyant sur la stratégie élaborée par le ministère pour les enfants et les jeunes autochtones, il est donc recommandé de prévoir une discussion plus approfondie dans le cadre d’un processus de partenariat spécifique aux jeunes des Premières Nations, métis et inuits placés hors de leur domicile.

Le suivi des tendances spécifiques aux enfants et aux jeunes des Premières Nations, métis et inuits en matière de services en milieu résidentiel doit constituer une priorité majeure. Les communautés autochtones ont le droit de connaître les progrès réalisés par les jeunes autochtones qui bénéficient d’une prise en charge hors de leur domicile et le ministère a besoin de ces renseignements pour vérifier l’efficacité des initiatives prises pour réduire la surreprésentation et faire en sorte que les jeunes autochtones restent plus près de leurs collectivités. Or, les données ventilées disponibles auprès des établissements de justice pour jeunes montrent qu’il est possible de recueillir ces renseignements de façon systématique.

Un certain nombre de recommandations issues d’autres chapitres du présent rapport d’examen ont des répercussions sur les jeunes et les communautés autochtones qui pourraient nécessiter une attention particulière :