Tu es làSkip Navigation Links > Accueil > Professionnels > Bien-être de l'enfance > Services en établissement > Parce que ce sont les jeunes qui comptent > Géographies et contextes particuliers > Besoins particuliers complexes

Besoins particuliers complexes

Il semble que le système de services en milieu résidentiel de l’Ontario ne compte que peu de mécanismes visant à assurer le respect des droits inhérents et le bien-être des jeunes identifiés comme ayant des besoins particuliers complexes. Ils ont été exclus de bon nombre des initiatives passées et présentes de participation des jeunes mises en œuvre au sein du système de services en milieu résidentiel dans sa globalité. Le Comité n’a trouvé aucun élément probant indiquant que ces jeunes disposaient d’une voix ou d’un pouvoir leur donnant une influence sur les décisions majeures affectant leur vie. De surcroît, les décisions relatives au placement de ces jeunes sont souvent prises sur les seules bases de la disponibilité de places et de l’adoption d’ententes de tarifs spéciaux.

Le Comité est inquiet que le contexte créé par les ententes de tarifs spéciaux (un membre de personnel par individu) en matière de ressources humaines s’instaure avec une prise en compte limitée des qualifications et de la supervision du personnel, pourtant indispensables (voir aussi le chapitre 6 consacré aux ressources humaines).

Pendant ses consultations, le Comité a ouï dire que des programmes non autorisés en vertu d’un permis voyaient le jour dans tout l’Ontario, souvent exploités dans un but lucratif, et cherchaient à loger ces jeunes. Quand bien même il y aurait un certain bien-fondé dans l’approche de type « environnement restreint » associée à ce modèle de prestation des services, la surveillance, la responsabilisation et les normes dans ces exploitations reposent entièrement sur les épaules des organismes de placement, qui ont souvent du mal à communiquer entre eux et à assurer une présence suffisante dans les milieux résidentiels, ce qui est dérangeant et expose encore plus les jeunes identifiés comme ayant des besoins particuliers complexes au risque de se retrouver dans des situations les privant de leur autonomie, de leur pouvoir et de leur voix, et les rendant dépendants de professionnels dont le but est de faire du profit.