Tu es làSkip Navigation Links > Accueil > Professionnels > Bien-être de l'enfance > Services en établissement > Parce que ce sont les jeunes qui comptent > Géographies et contextes particuliers > Commerce du sexe

Commerce du sexe

Selon le Toronto Star (2015), un nombre croissant de jeunes sont touchés par le commerce du sexe, en plein essor. Tout au long des consultations menées par le Comité, les fournisseurs de services nous ont informés de la menace majeure que constituait le commerce du sexe pour les jeunes vivant présentement dans des foyers de groupe et des familles d’accueil dans toute la province. Ces services en milieu résidentiel sont qualifiés de « terrains de recrutement » de jeunes qui sont enrôlés dans le commerce du sexe.

Le Comité reconnaît qu’il s’agit d’un problème nouveau, sans approche coordonnée pour y remédier. Dans tous les secteurs, les organismes fournissant des services élaborent des réponses qui leur sont propres, mais ces efforts ne bénéficient d’aucune coordination provinciale, ne serait-ce qu’entre les organismes, ce qui fait qu’une approche circonstancielle est employée pour lutter contre cette nouvelle tendance inquiétante. Le Comité a eu vent d’une approche plus substantielle et prospective en cours d’élaboration par Covenant House dans la région du grand Toronto (RGT), comportant des programmes communautaires de sensibilisation et un milieu résidentiel tenant compte des traumatismes spécifiquement focalisé sur les victimes du commerce sexuel. Il s’agit d’une initiative prometteuse, mais sa mise à l’échelle pour répondre à l’augmentation apparemment très rapide du nombre de jeunes enrôlés va représenter un défi. Il sera indispensable de faire preuve de leadership pour veiller à ce que les réponses systémiques soient coordonnées dans l’ensemble des secteurs géographiques.