Tu es làSkip Navigation Links > Accueil > Professionnels > Bien-être de l'enfance > Services en établissement > Parce que ce sont les jeunes qui comptent > Données et renseignements > Répercussions sur les recommandations

Répercussions sur les recommandations

Il est essentiel de disposer d’un système efficace de gestion de l’information et des données intersectorielles à l’échelle de la province pour s’assurer que l’Ontario est en mesure d’offrir aux jeunes pris en charge en milieu résidentiel la qualité de services dont ils ont besoin. Pour ce faire, ledit système devrait inclure (1) un centre d’information permettant aux jeunes, à leurs parents et aux professionnels intervenant auprès d’eux de se renseigner sur la panoplie complète d’options de placement à leur disposition; (2) un entrepôt de données pouvant servir à la surveillance des services, à l’analyse des tendances inhérentes aux services et au suivi des résultats; et (3) une stratégie de recherche et d’évaluation favorisant l’innovation et la mise en œuvre de pratiques fondées sur des données probantes.

Systèmes de collecte d’information et de données existants

Si très peu de renseignements à l’échelle de la province sont actuellement rendus publics au sujet des jeunes recevant des services en milieu résidentiel, le ministère recueille néanmoins une quantité monumentale de données concernant ces services. Les révisions du statut des pupilles de la Couronne, les rapports de délivrance des permis et les signalements d’incident grave constituent des sources de données riches, mais sous-exploitées. Le ministère a déjà élaboré un système informatique à l’échelle provinciale pour les services de justice pour la jeunesse (Système informatique de suivi des jeunes contrevenants). Le ministère investit aussi d’importantes ressources au titre du développement du RIPE, le système de gestion de l’information des services de bien-être de l’enfance de la province. Le RIPE mesure de nombreux indicateurs clés qui pourraient être utilisés pour la surveillance des services, l’analyse des tendances et le suivi des résultats. Il est possible d’étendre le module dédié aux placements au sein du RIPE de façon à inclure des renseignements sur l’ensemble des fournisseurs de services en milieu résidentiel. Le déploiement du RIPE a été plus lent que prévu et sa mise en œuvre a soulevé des préoccupations lors de plusieurs séances de consultation. Il est également important de souligner que le RIPE offre une capacité restreinte pour mener des analyses complexes à l’aide des données provenant de systèmes préexistants. Pour analyser les tendances à long terme, les analystes devront accéder à des systèmes hérités; il serait possible d’utiliser l’OCANDS pour récupérer les données qu’ils contiennent.

Les fournisseurs de services recueillent eux aussi un éventail de renseignements importants : les Cahiers d’évaluation et de suivi utilisés par les organismes de bien-être de l’enfance dans le cadre du projet SOCEN et du projet Partners in Care mené par l’Association Ontarienne des Résidences pour la Jeunesse contiennent une mine de renseignements concernant les relations, l’éducation et le bien-être des jeunes, lesquels peuvent servir à mieux comprendre les besoins en matière de services et les résultats. Comme nous l’avons évoqué, ces initiatives en matière de collecte de données souffrent d’importantes limites contrebalançant leurs points forts. Au cours de l’examen de ces divers outils, nous avons étudié l’intérêt d’opter pour un outil d’évaluation unique, mis en œuvre par tous les fournisseurs de services. Si l’adoption d’un outil commun présenterait certains avantages, comme la simplification des procédures de recommandation entre fournisseurs de services et la comparaison plus aisée des services et des résultats entre les différents fournisseurs de services, nous nous sommes tout de même inquiétés du fait qu’un seul outil d’évaluation risquait (1) de compromettre les approches cliniques qui intègrent des outils existants, (2) de ne pas être rempli correctement par le personnel, s’il n’est pas enclin à adopter un outil imposé par le ministère, et (3) de faire endosser au ministère un rôle de gestion et non plus de surveillance. Ces outils offrent néanmoins des renseignements utiles, dont des indicateurs éclairant certaines dimensions essentielles qui peuvent être comparées à travers différentes plateformes d’évaluation et analysées de manière globale. Le MSEJ ne prévoit pas d’imposer l’usage d’un outil d’évaluation en particulier, ce que le Comité juge pertinent.

La mesure des taux de satisfaction des usagers est un volet susceptible de nécessiter de nouveaux systèmes de collecte de données. D’autres territoires de compétence, dont la Colombie-Britannique, recueillent des renseignements sur la satisfaction des clients à l’issue de toute prestation de services aux enfants et aux jeunes. En Ontario, il arrive parfois que des examens informels portant sur certains services en milieu résidentiel (tels que les refuges) soient publiés sur des forums en ligne comme Google Reviews, mais aucun outil ne permet de consigner systématiquement le degré de satisfaction des jeunes ayant fait l’expérience des services en milieu résidentiel. Le système de justice pour la jeunesse est la seule exception, la rétroaction des jeunes étant recueillie dans le cadre d’une enquête concernant leur expérience remplie avec l’agent de probation après la libération. Une enquête sur l’expérience des parents/tuteurs est également mise en œuvre.

Questions de nature juridique et éthique

L’ouverture de l’accès aux renseignements concernant les services doit être équilibrée avec diverses questions touchant le respect de la vie privée et la sécurité. La consultation et le partage de l’information au sujet des fournisseurs de services en milieu résidentiel ont fait figure d’enjeu majeur au cours d’un grand nombre de nos séances de consultation :

Certaines d’entre elles ont été étudiées dans le cadre de l’examen de la LSEF achevé récemment par le ministère. Au vu du rôle joué par le ministère dans le financement des services en milieu résidentiel et de sa fonction de délivrance des permis, il sera important de veiller à ce que ce dernier soit en mesure d’accéder aux renseignements dont le service d’inspection de la qualité proposé aura besoin pour exercer sa fonction. Il sera également nécessaire d’élaborer un cadre déterminant les types de renseignements qui peuvent être communiqués, les niveaux d’agrégation applicables et les destinataires autorisés.

Besoins en matière d’infrastructure de données

Étant donné la richesse des données existantes et les importants investissements actuellement consentis pour établir des renseignements communs dans le secteur du bien-être de l’enfance, nous ne pensons pas qu’il soit judicieux d’opter pour un nouveau système d’information sur les services en milieu résidentiel. Diverses initiatives comme l’OCANDS illustrent comment utiliser la programmation et l’analyse des données pour combiner efficacement les renseignements provenant de différentes plateformes. Bien que certains systèmes de collecte d’information requièrent des améliorations (les signalements d’incident grave sont actuellement envoyés par télécopie aux bureaux régionaux; les données de la révision du statut des pupilles de la Couronne sont fournies aux sociétés d’aide à l’enfance sous forme de feuilles de calcul; le RIPE offre une capacité limitée de partage d’information entre les secteurs et aucune stratégie globale concernant l’utilisation de ces données n’est prévue pour éclairer les politiques), nous avons conclu qu’un investissement ciblé visant à développer la capacité de programmation et d’analyse des données serait une solution plus efficace et plus rapide que la création de nouveaux systèmes de collecte de données dédiés aux services en milieu résidentiel.

En plus d’une infrastructure d’analyse renforcée pour mieux exploiter les données existantes, l’engagement à rendre public un ensemble complet et normalisé de rapports constitue un puissant moyen de s’assurer que les données sont utilisées et de créer des mesures d’encouragement visant une meilleure qualité des données. Le ministère produit actuellement des rapports portant sur plusieurs indicateurs relatifs au bien-être de l’enfance et sur des tendances importantes dans le secteur de la justice pour la jeunesse. Ces initiatives pourraient être considérablement étoffées en intégrant un éventail plus vaste d’indicateurs. Au chapitre 10, nous passons en revue un grand nombre des indicateurs employés dans d’autres territoires de compétence et nous présentons un cadre pour la sélection des indicateurs clés qui devraient faire l’objet d’une reddition de comptes annuelle. Nous évoquons également certaines questions en matière d’analyse qui doivent être résolues avant de divulguer au public des données significatives comparant les fournisseurs de services.

L’une des difficultés posées en ce qui concerne les renseignements et les données portera sur l’identification de méthodes efficaces permettant de suivre les jeunes qui font l’objet de placements dans différents secteurs. Les systèmes d’information propres à chaque secteur qui sont actuellement en place n’offrent pas un mécanisme propice au suivi et à la compréhension des parcours de placement des jeunes changeant de type de milieu résidentiel. Ces derniers faisant partie des jeunes les plus vulnérables au sein des services en milieu résidentiel, il est capital que les améliorations apportées aux systèmes d’information existants confèrent au ministère la capacité de suivre et d’analyser leurs parcours au sein des services et leurs résultats.

Parallèlement au renforcement de la capacité d’analyse des données du ministère, les fournisseurs de services et les chercheurs indépendants ont également besoin d’être épaulés pour mieux faire usage des données qu’ils produisent. Les chercheurs indépendants devraient être encouragés à consulter des renseignements non identificatoires afin d’analyser plus en profondeur ces ensembles de données administratives. En outre, les travaux de recherche portant sur des échantillons sélectionnés de jeunes recevant des services en milieu résidentiel sont des outils importants pour générer une compréhension plus nuancée et approfondie des expériences faites par les jeunes et des résultats des services.