Tu es làSkip Navigation Links > Accueil > Professionnels > Bien-être de l'enfance > Services en établissement > Parce que ce sont les jeunes qui comptent > Annexes > Annexe 4: Certification des superviseurs

Annexe 4 Certification des superviseurs

Raisonnement :

Le Comité recommande fortement la mise au point d’un programme de certification des superviseurs visant à garantir que les personnes chargées d’assurer une supervision sont compétentes et aptes à exercer cette fonction de façon constructive et en lien direct avec les milieux d’intervention dans l’espace vital. La supervision est une composante essentielle pour assurer un travail efficace auprès des enfants et des jeunes en milieu résidentiel. Le processus de supervision doit garantir au moins quatre dynamiques permanentes :

  1. Les travailleurs reçoivent des conseils cliniques concernant leur travail auprès des enfants et des jeunes dans le contexte quotidien des services en milieu résidentiel.
  2. Le milieu résidentiel est fondamentalement orienté vers les pratiques relationnelles, ainsi que vers la prise d’autonomie et la participation des jeunes dans le cadre de leurs expériences quotidiennes.
  3. Les travailleurs bénéficient d’un soutien dans le cadre de leurs expériences de travail auprès des jeunes très vulnérables de manière à renforcer leur résilience à l’usure de compassion, aux traumatismes par personne interposée et à l’état d’épuisement.
  4. Les travailleurs ont des objectifs de perfectionnement professionnel et de planification de carrière concrets et enrichissants qui garantissent un apprentissage et un perfectionnement des compétences en continu.

Les approches actuelles de nomination aux postes de supervision sont peu systématiques dans la plupart des cas, quel que soit le secteur, et se caractérisent par des normes et des qualifications requises inexistantes ou tenant uniquement compte du rendement positif aux postes de première ligne. Ce principe ne convient pas au vu du rôle crucial joué par les superviseurs dans le cadre des services en milieu résidentiel.

Description :

Un processus de certification des superviseurs doit être mis au point pour garantir que toute personne accédant à un tel poste est formée et a démontré ses compétences dans les domaines de pratique suivants :

  1. Compréhension approfondie des pratiques relationnelles, notamment des approches cliniques, thérapeutiques et pratiques.
  2. Capacité d’appuyer les travailleurs de première ligne, et de les aider à assurer une prestation de services de haute qualité auprès des jeunes et à maintenir leur investissement dans les relations au sein d’un contexte d’empathie plus large.
  3. Compréhension complète du leadership dans le cadre d’approches collaboratives en équipe en matière de prestation de services en milieu résidentiel auprès des jeunes.

Structure :

Le Comité prévoit un programme de certification à plusieurs modules dispensé par des leaders reconnus dans le domaine du travail auprès des enfants et des jeunes ayant clairement la capacité d’offrir une formation de niveau maximal aux superviseurs. Les formateurs au sein du programme de certification devraient au moins être titulaires d’un grade universitaire de travail auprès des enfants et des jeunes. Le Comité recommande en outre que les superviseurs actuels soient tenus de valider ce processus de certification dès sa première année de mise en œuvre; les superviseurs récemment embauchés ou promus doivent obtenir la certification avant d’exercer officiellement leurs fonctions de supervision dans tout milieu résidentiel.

Le programme d’études spécifique de ladite certification devrait être élaboré en partenariat avec les intervenants sur le terrain et les leaders reconnus dans le domaine du travail auprès des enfants et des jeunes. Le MSEJ doit jouer un rôle de leader en veillant à ce qu’un petit groupe rassemblant ces parties prenantes soit constitué afin d’entamer dès que possible l’élaboration de ce processus.