Tu es làSkip Navigation Links > Accueil > Professionnels > Bien-être de l'enfance > Services en établissement > Parce que ce sont les jeunes qui comptent > Appel à l’action

APPEL À L’ACTION

Lorsque des jeunes doivent porter le lourd fardeau de vivre loin de chez eux et qu’il est alourdi par des expériences souvent traumatiques de mauvais traitements, de négligence ou d’abandon, ils comptent sur les milieux résidentiels de prise en charge hors du domicile non seulement pour subvenir aux nécessités de la vie, mais aussi pour leur apporter l’amour, les soins et le sentiment d’appartenance et de sécurité qui leur permettront de se développer, de rêver et d’exceller. La prestation de services en milieu résidentiel à certains des membres les plus vulnérables de notre société ne laisse aucune place à la fatuité ou la médiocrité. Nous devons œuvrer de concert pour veiller à ce que l’expérience des jeunes pris en charge hors de leur domicile et leurs résultats à long terme soient tels que les chances de ces jeunes confrontés à de terribles épreuves de vivre une vie significative et enrichissante seront tout aussi réelles que celles des jeunes qui vivent dans la sécurité et le confort relatifs de leur domicile familial.

Un besoin urgent de relever les défis existant de longue date au sein du modèle actuel de prestation des services en milieu résidentiel de l’Ontario se fait sentir. Malgré les efforts et le dévouement des nombreux fonctionnaires, professionnels des services à la personne et organismes au service des enfants et des jeunes des quatre coins de la province, de même que les nombreuses années passées à solliciter des avis et commander des rapports, le changement a été très lent. Il est temps de changer de vitesse. Pour améliorer les services en milieu résidentiel, nous devons faire preuve d’audace afin d’agir avec efficacité et détermination, et de focaliser notre énergie sur le cœur du problème, à savoir l’expérience des jeunes au quotidien d’une part et l’amélioration de leurs résultats de l’autre.

Nous comptons sur le ministère des Services à l’enfance et à la jeunesse pour déployer, en matière de services en milieu résidentiel, un leadership à la hauteur de l’enjeu, c’est-à-dire la vie des jeunes. En sa qualité d’intendant du système, le ministère doit être outillé pour en assurer la surveillance globale et intégrée, aussi complexe et étendu soit-il. Il lui incombe de tenir tous les fournisseurs de services qui se voient confier la prise en charge de jeunes responsables de la prestation de services de qualité toujours élevée. Le MSEJ doit garantir la transparence de tous les processus liés au système de services en milieu résidentiel, dans la mesure où le bien-être des jeunes faisant face à l’adversité est une priorité aux yeux de la population ontarienne. La diffusion auprès du public de ce qui se passe au sein des services en milieu résidentiel fait office d’incitatif le plus impérieux à fournir des services de la meilleure qualité possible. Cela nécessitera un nouvel effort visant à collecter des données significatives, à les analyser en temps réel, et à utiliser les commentaires découlant de leur diffusion en toute transparence pour améliorer constamment les services et le système.

La réforme des services en milieu résidentiel pour les jeunes requiert un leadership fort, pérenne et intégré, ainsi qu’une attention de tous les instants accordée à la mise en œuvre. Elle exigera que toutes les parties prenantes, internes comme externes au ministère, travaillent main dans la main. Cette mission, qui reposera sur l’élan généré par les initiatives pouvant être mises en œuvre immédiatement, exigera que nous maintenions le cap pour veiller à ce que les initiatives à plus long terme soient également menées à bien.

La certitude que la sphère politique et la haute direction de la fonction publique étaient sur la même longueur d’onde dans leur volonté de réformer ce secteur a encouragé le Comité. De nombreux autres intervenants, à tous les échelons organisationnels, de même que des partenaires externes, nous ont fait part du besoin de changement et de leur optimisme quant au caractère opportun de cet examen. Le ministère jouit d’une solide expérience en matière de réorganisation des secteurs du bien-être de l’enfance, de la justice pour la jeunesse et de la santé mentale des enfants et des jeunes. Le moment est venu de tirer parti de cette expérience pour transformer la vie des 17 000 enfants et jeunes vulnérables qui sont pris en charge hors de leur domicile dans la province.

Les services en milieu résidentiel de l’Ontario s’amélioreront à partir du moment où des adultes attentionnés établiront un partenariat fructueux avec les jeunes eux-mêmes, puisqu’eux seuls sont à même d’apporter à nos connaissances spécialisées la touche de vécu qui fera souffler un véritable vent de changement.

Engageons-nous à changer les choses avec énergie et détermination.

Avec les jeunes, faisons en sorte que ce changement arrive maintenant.