Tu es làSkip Navigation Links > Accueil > Professionnels > Bien-être de l'enfance > Services en établissement > Parce que ce sont les jeunes qui comptent > Répercussions financières

RÉPERCUSSIONS FINANCIÈRES

La province de l’Ontario connaît une période de restriction budgétaire et le gouvernement prend des mesures afin de respecter son engagement d’équilibrer le budget provincial d’ici à 2017-2018. Par conséquent, le Comité s’est attaché à désigner les deux domaines qui, selon lui, nécessitent des investissements, tout en pointant les possibilités de faire des économies et de compenser les coûts. Lorsque le ministère évaluera le coût de nos recommandations, nous admettons qu’il devra consentir à faire des investissements pour créer une nouvelle structure en son sein visant à assurer la surveillance intégrée des services en milieu résidentiel : la direction ou division de la qualité des services en milieu résidentiel. Pour compenser les coûts associés à la nouvelle structure, il sera possible de réaffecter tous les fonds actuellement alloués à la fonction de délivrance des permis au service d’inspection de la qualité, et d’incorporer l’actuelle Unité de révision du statut des pupilles de la Couronne à l’unité de la continuité des services. De plus, il se pourrait que le nouveau service d’inspection de la qualité fasse double emploi avec les fonctions d’évaluation de la qualité assumées par certaines sociétés d’aide à l’enfance.

Les recommandations du Comité au chapitre des ressources humaines nécessiteront un investissement pour remédier à la précarité de l’emploi des travailleurs de première ligne dans les foyers de groupe des RER, et ce, dans le but de les attirer, de les garder et de les indemniser convenablement pour le travail extrêmement exigeant qu’ils accomplissent. Il en va de l’intérêt de la province de faire en sorte que le personnel aidant des enfants et des jeunes parmi les plus vulnérables de la province dispose des qualifications, de la formation et de la préparation requises. Si nos recommandations consistant à placer la barre plus haut en ce qui concerne les diplômes et la formation du personnel de première ligne et de supervision sont acceptées, elles auront un coût. Par ailleurs, le Comité estime que la rationalisation, à l’échelle provinciale, de la grande disparité des taux quotidiens, assurera au minimum une certaine cohérence et une optimisation des ressources, tandis que la surveillance et la rigueur accrues à l’égard des ententes de tarifs spéciaux permettront de faire des économies qu’il sera possible de réinvestir.

En outre, le Comité a recommandé de mettre des fonds de côté pour effectuer des recherches portant sur les secteurs des services en milieu résidentiel ontariens. Il est important de renforcer le savoir dérivé de la recherche associée à la prestation des services en milieu résidentiel en Ontario, tous secteurs confondus, en s’efforçant tout particulièrement d’identifier des pratiques exemplaires étayées par des données probantes à tous les niveaux de la prestation des services, notamment à l’égard des thèmes dégagés dans les indicateurs des services et des résultats préconisés. Il devrait être possible de trouver une compensation à cette fin au sein de l’enveloppe budgétaire du ministère.

Une occasion non négligeable de rationaliser l’excédent de places dans les établissements de garde/détention en milieu fermé et ouvert des Services de justice pour la jeunesse se présente également. Le Comité a recommandé que ces ressources soient réinvesties, dans un premier temps, pour créer des foyers communautaires susceptibles d’accueillir le spectre des jeunes ayant affaire à la justice pour la jeunesse dans sa globalité, aux endroits où le besoin est avéré. Ensuite, nous suggérons au ministère de déterminer où il serait préférable d’investir les ressources restantes. Le Comité recommande vivement de les conserver en vue de les réinvestir pour combler les lacunes en matière de services en milieu résidentiel qu’il a décelées et à l’égard desquelles des recommandations nécessitant des investissements ont été formulées.