Tu es làSkip Navigation Links

Se préparer

But : Les collectivités de l'Ontario appuient les enfants et les familles

Il « faut un village » pour faire en sorte que les enfants soient en santé, en sécurité, pleins d'espoir et intéressés. Les enfants vivent dans des familles et les familles font partie des collectivités. Les collectivités solides dissipent les sentiments d'isolement et établissent des liens sociaux solides au sein de divers groupes de personnes et entre eux.

Résultats souhaités :

No 16 : Les familles de l'Ontario sont appuyées et consultées et éclairent les décisions qui les concernent.

No 17 : Les familles de l'Ontario sont au courant des ressources de haute qualité dans leurs collectivités et y ont facilement accès.

No 18 : Les fournisseurs de services de l'Ontario, gouvernements et collectivités favorisent l'appartenance et le bien-être des enfants et des familles.

Pourquoi c'est important :

Les collectivités accueillantes pour les familles créent les conditions nécessaires pour que les enfants puissent s'épanouir. De même, des enfants et des familles solides et stables permettent aux collectivités de devenir solides et dynamiques. Les liens sociaux d'une famille peuvent avoir un impact direct sur les enfants. Les enfants dont les parents ont des liens sociaux avec leur quartier sont moins susceptibles d'avoir des difficultés que ceux dont les parents n'étaient pas bien intégrés.

Les enfants ont besoin de possibilités de participer à des programmes de qualité, de participer à la résolution de défis auxquels est confronté leur quartier et de créer des relations positives avec les autres pairs et les adultes. Les écoles, les programmes de loisirs, les organismes culturels, les groupes religieux, les fournisseurs de soins de santé, les et fournisseurs de services communautaires et d'autres doivent travailler en étroite collaboration et avec les familles pour créer un réseau d'possibilités qui favorisent le bien-être des enfants maintenant et dans le futur.

Les collectivités peuvent aider les enfants et les familles à s'épanouir en faisant en sorte qu'ils aient l'égalité d'accès aux programmes et aux services et aux réseaux communautaires qui les soutiennent et en leur permettant d'avoir leur mot à dire dans les décisions qui les concernent.

Ce que fait l'Ontario

Le Programme ontarien d'activités après l'école offre des programmes à plus de 22 000 enfants et jeunes pour leur permettre de participer à des activités amusantes, sécuritaires et supervisées.

Ce que fait l'Ontario

La nouvelle Loi sur les services à l'enfance, à la jeunesse et à la famille confirme l'engagement de l'Ontario en matière d'équité et d'inclusion et vise à remédier au racisme systémique et aux obstacles.

Outre cette législation, le ministère appuiera la mise en œuvre du cadre Une vision Une voix, élaboré par l'Association ontarienne des sociétés de l'aide à l'enfance en partenariat avec les leaders de la communauté noire, afin d'appuyer la prestation de services de bien-être de l'enfance adaptés à la culture pour les enfants, les jeunes et les familles noirs.

Aperçu de l'Ontario :

Beaucoup de choses se passent dans la vie d'un enfant du groupe d'âge des années intermédiaires, et les parents ont de nombreuses questions sur la façon de satisfaire au mieux aux besoins de leurs enfants et de les préparer à la transition vers l'adolescence. Les parents apprennent les uns des autres et créent des réseaux pour communiquer localement avec d'autres parents.

Il existe de nombreux programmes et services qui soutiennent les enfants et les familles de l'Ontario. Ceux-ci sont offerts par différents ordres de gouvernement, des organismes sans but lucratif, des fondations et le secteur privé. Nous avons appris des familles qu'elles ont besoin d'aide pour essayer de trouver des services pour leurs enfants et de s'y retrouver. Elles commencent souvent par Internet, mais se perdent dans les nombreux services énumérés. Nous savons également que certaines familles sont confrontées à des obstacles à l'accès aux services, tels que les coûts ou le transport. Cela peut être particulièrement préoccupant pour les parents d'enfants ayant des besoins particuliers.85

Des efforts sont en cours pour améliorer les expériences des services des familles dans tous les secteurs en intégrant les services dans un système coordonné et harmonieux. Par exemple, dans le cadre de la Stratégie ontarienne pour les services aux enfants et aux jeunes ayant des besoins particuliers, le gouvernement réunit les fournisseurs de services des différents secteurs pour s'assurer qu'ils travaillent tous à l'atteinte des mêmes objectifs.

Ce que fait l'Ontario

En 2015, le ministère des Services à l'enfance et à la jeunesse a lancé un répertoire de la santé mentale des enfants et des jeunes sur le portail Web Vos options de soins de santé du le ministère de la Santé et des Soins de longue durée. Le portail Vos options de soins de santé comprend plus de 1 500 programmes qui offrent des services directs aux enfants et aux jeunes de l'Ontario.

No 16 : Les familles de l'Ontario sont appuyées et consultées et éclairent les des décisions qui les concernent

Nous savons que les familles ayant de bons liens sociaux qui ont des possibilités de participer de manière pertinente à la vie de leurs enfants et de leurs collectivités améliorent les résultats de leurs enfants.

Cependant, de nombreuses familles se sentent souvent détachées des institutions qui sont en place pour les aider et aider leurs enfants et ne participent pas autant à la vie de leur collectivité qu'elles le voudraient. Les familles ont souvent l'impression de ne pas avoir leur mot à dire dans les décisions qui concernent leurs enfants et se battent pour se faire entendre.

Pour les familles autochtones, une histoire de colonialisme ainsi que leurs expériences actuelles du système des services du bien-être de l'enfance entraînent souvent la méfiance envers les institutions communautaires « conventionnelles » et les services gouvernementaux.

Pour favoriser l'obtention de ce résultat, il faut :

Développer la confiance et habiliter les familles à avoir leur mot à dire dans la façon dont les programmes sont conçus et mis en œuvre

Les familles nous ont dit qu'elles voulaient contribuer à la façon dont les programmes sont conçus et mis en œuvre dans leurs collectivités. Les familles ne veulent pas être simplement les bénéficiaires des services, elles veulent prendre la tête en ce qui concerne ce qui arrive à leurs enfants. Faire participer activement les familles à la façon dont les programmes sont conçus et mis en œuvre favorise la confiance. Ceci permet également de rendre les programmes pour les enfants plus pertinents et accessibles et de faire en sorte qu'ils reflètent la diversité des enfants, des familles et des collectivités.

Ce que fait l'Ontario

En élaborant le nouveau Programme ontarien des services en matière d'autisme (POSA), le ministère des Services à l'enfance et à la jeunesse a fait participer les parents par l'entremise de consultations et d'un conseil consultatif du POSA. L'un des résultats de cette participation est la mise en œuvre d'une option de financement direct pour donner aux familles la souplesse nécessaire pour déterminer quels sont les meilleurs services pour leurs enfants.

Ce que fait l'Ontario

La nouvelle Loi sur les services à l'enfance, à la jeunesse et à la famille confirme et renforce les droits des enfants et des jeunes qui reçoivent des services, y compris leur droit de faire entendre leurs points de vue dans la prise des décisions concernant les services qu'ils reçoivent.

Promouvoir les approches axées sur la famille à la prestation des services pour les enfants

Tous les enfants ont besoin de familles solides et stables pour favoriser leur bien-être et la recherche montre que la participation de la famille est un indicateur prévisionnel important des résultats à long terme de l'enfant. Malgré cela, la participation des familles en tant qu'élément principal du plan de services d'un enfant n'est pas toujours au cœur de la conception et de la mise en œuvre des programmes pour les enfants des années intermédiaires. L'intégration de la compréhension et de l'adaptation aux besoins et aux points de vue des parents et des fournisseurs de soins répond à la totalité du contexte de la vie d'un enfant. Les approches axées sur la famille favorisent la participation active des parents et des fournisseurs de soins en leur donnant accès aux ressources et aux soutiens et à la prise de décisions éclairées et en offrant un service flexible et adapté en fonction des priorités, des forces et des besoins de la famille.

Parler aux enfants de l'importance de participer activement à la prise des décisions qui les concernent

Les enfants ont également besoin de possibilité de se faire entendre dans leur monde. C'est un bon moment au cours du développement d'un enfant pour souligner l'importance d'être des citoyens productifs et de contribuer à la société. Les enfants ont besoin de possibilités de contribuer à des choses qui pourraient améliorer leur vie ou la vie des autres. Ils peuvent servir de mentors à des enfants plus jeunes qu'eux, faire du bénévolat dans le cadre de projets communautaires et ajouter leur point de vue et leurs idées à la prise des décisions dans leurs écoles, leurs quartiers et leur collectivité.

Comment nous pouvons nous en assurer :

▲ Pourcentage des enfants qui font du travail bénévole.

▲ Pourcentage des parents/fournisseurs de soins qui fortement en accord avec l'idée que l'école de leur enfant fait du bon travail en les faisant participer à l'éducation de leur enfant.

No 17 : Les familles de l'Ontario sont au courant des ressources de haute qualité dans leurs collectivités et y ont facilement accès

Nous savons que les collectivités qui offrent des activités accessibles et inclusives qui sont amusantes, actives et pertinentes pour la diversité des vies des enfants peuvent aider ceux-ci à acquérir les capacités dont ils ont besoin pour se préparer pour la réussite.

Les années intermédiaires sont une période au cours de laquelle les problèmes de santé mentale, d'apprentissage et de comportement peuvent commencer à se manifester. Malheureusement, les familles qui ont les plus grands besoins signalent être confrontées à des préjugés et à des obstacles systémiques au service et recevoir peu de soutien pour les aider à s'y retrouver dans le système. Ces difficultés et ces obstacles sont intensifiés pour les familles qui vivent dans la pauvreté, les nouveaux arrivants, les familles racialisées et les familles autochtones — qui sont souvent les familles qui ont le plus besoin d'un soutien communautaire.

Pour favoriser l'obtention de ce résultat, il faut :

Une planification et une prestation intégrées des services pour éviter qu'il y ait de « mauvaises portes »

Les fournisseurs de services locaux travaillent à bâtir l'infrastructure et les réseaux locaux pour planifier et fournir des services « enveloppants » aux enfants et aux familles. Cependant, on pourrait faire davantage pour ouvrir des voies aux parents/fournisseurs de soins dans la prestation des services. Le gouvernement assume un rôle de leader pour appuyer une prestation de services plus intégrée dans les systèmes financés par la province, comme cela a été recommandé dans Les carrefours communautaires en Ontario : un cadre stratégique et plan d'action.

Ce que fait l'Ontario

Dans le cadre de la Stratégie ontarienne pour les services aux enfants et aux jeunes ayant des besoins particuliers, la planification coordonnée des services fournit aux familles des enfants et des jeunes ayant des besoins particuliers multiples et/ou complexes une expérience du service continue et axée sur la famille grâce au soutien d'un coordonnateur de la planification des services. Un coordonnateur de la planification des services dirige les familles vers les services et les soutiens qui répondent à leurs besoins, élabore et surveille un plan unique de services coordonné adapté à leurs objectifs, à leurs forces et à leurs besoins, et travaille avec l'enfant et la famille et tous les fournisseurs de services et les éducateurs qui participent à la fourniture des soins à l'enfant pour atteindre un ensemble d'objectifs communs. La planification coordonnée des services contribuera à clarifier les voies de services pour les familles et fournira des renvois transparents aux services afin que les familles n'aient à raconter leur histoire qu'une seule fois.

Des services adaptés à la culture et sécuritaires

Nous savons que les enfants obtiennent de meilleurs résultats lorsque les services sont spécialement conçus en fonction de leurs besoins et répondent à leurs expériences vécues, leurs cultures et leurs origines particulières. Par exemple, cela comprend des programmes ciblés en fonction de la race, de l'origine ethnique, de la culture et d'autres communautés d'appartenance, y compris les LGBTAB et les besoins particuliers.

Les enfants ont accès à des espaces sécuritaires qui leur offrent des possibilités de jeu et de loisirs de qualité

Les familles recherchent des espaces qui conviennent aux enfants lorsque les enfants sont trop grands pour le terrain de jeu. Les enfants doivent pouvoir jouer dehors dans des espaces sécuritaires, dans le cadre d'activités structurées et non structurées. Les enfants ont besoin d'espaces ouverts, qui conviennent à leur âge, accessibles et inclusifs où ils peuvent se rassembler, avoir un sentiment d'appartenance et avoir des possibilités de jouer de qualité.

Les réseaux de soutien de la famille

Les familles peuvent être des ressources puissantes pour les autres familles. Elles peuvent être des sources de renvois, des gardiens du savoir, des réseaux de soutien et des défenseurs. Néanmoins, les familles sont souvent détachées les unes des autres. Les enfants peuvent fréquenter le même programme, mais souvent leurs parents respectifs ont peu de possibilités de faire du réseautage les uns avec les autres. La communauté scolaire locale peut constituer un bon espace pour permettre aux parents de rencontrer d'autres parents, de faire du réseautage et de communiquer en fonction de leurs expériences ou de leurs centres d'intérêt communs.

Comment nous pouvons nous en assurer :

▲ Pourcentage des parents qui indiquent que leurs enfants ont accès à des services de garde après l'école.

▲ Pourcentage des parents qui estiment que les installations publiques et les programmes de sport/loisirs répondent aux besoins de leur enfant.

▲ Pourcentage des enfants qui estiment qu'il y a de bons endroits où passer leur temps libre (p. ex., centres de loisir, parcs, centres commerciaux).

▲ Pourcentage des parents qui sont satisfaits de l'accessibilité (coût/emplacement) des possibilités d'être actifs dans leur collectivité.

No 18 : Les fournisseurs de services de l'Ontario, les gouvernements et les collectivités favorisent l'appartenance et le bien-être des enfants et des familles

Les collectivités solides sont bâties sur des liens solides qui créent un sentiment d'appartenance pour tous. En retour, les collectivités solides créent une stabilité et une unité sociales et contribuent au bien-être individuel. Il incombe à chacun d'entre nous — le gouvernement, les fournisseurs de services et les organismes communautaires — de veiller à ce que notre travail favorise le bien-être de tous les enfants, en particulier des plus vulnérables, et à ce que toutes les familles estiment qu'elles sont importantes et ont leur place.

Pour favoriser l'obtention de ce résultat, il faut :

Bâtir des collectivités où tous les enfants et les familles ont leur place

L'appartenance n'est pas seulement un sentiment — c'est un moyen de favoriser le bien-être chez les enfants et de créer des collectivités plus saines, plus sûres et plus unifiées. Nous savons que les personnes qui ont le sentiment d'appartenir à une communauté sont plus susceptibles d'agir avec les autres pour le bien commun.86 Nous savons également qu'un sentiment d'appartenance à la communauté est fortement associé à la santé physique et mentale.87 Le sentiment d'appartenance d'un enfant recouvre tous les aspects de sa vie quotidienne — à l'école, au parc, dans les activités parascolaires et dans la collectivité en général. Il aide les enfants à percevoir la vie comme ayant du sens, ils sont mieux à même d'apprendre et leur culture et leur identité peuvent s'épanouir. Cependant, certains enfants et familles, comme les nouveaux arrivants, les Autochtones, les personnes racialisées, les LGBTAB et d'autres sont victimes de discrimination, d'exclusion sociale ou d'isolement. En Ontario, nous devons tous faire notre part pour résoudre ces problèmes et bâtir des collectivités solides et résilientes qui favorisent le bien-être de tous les enfants.

Les services sont adaptés aux besoins divers

En Ontario, nous attendons de tous les programmes et services financés par la province qu'ils soient offerts d'une manière culturellement pertinente et adaptée à la culture et répondent aux divers besoins et identités des enfants. Nous nous attendons à ce que les enfants ayant des besoins particuliers aient accès à des programmes ciblés qui les soutiennent et les aident à réussir, à nouer des amitiés et à se sentir liés aux autres. Nous nous attendons à ce que les enfants de diverses communautés puissent exprimer leurs identités personnelles et sentir que leurs cultures sont reconnues et appréciées. Nous nous attendons à ce que les communautés francophones puissent accéder aux programmes offerts en français. Nous nous attendons à ce que les enfants et les familles autochtones reçoivent des programmes et des services culturellement pertinents et adaptés. Nous nous attendons à ce que les enfants se sentent en sécurité dans leur identité de genre et soient encouragés à explorer leurs centres d'intérêt et leurs objectifs dans un environnement sans préjugés sexistes.

Ce que fait l'Ontario

Le Programme pour le bien-être des familles fournit aux organismes autochtones provinciaux et aux communautés des Métis, des Inuits, des Premières Nations et des Autochtones en milieu urbain un financement à l'appui de la mise en œuvre de programmes et d'approches pour favoriser le bien-être familial pour les enfants, les jeunes et les familles autochtones de diverses collectivités de l'Ontario.

établir des relations empreintes de respect avec les organisations autochtones

Lorsque les fournisseurs de services, les gouvernements et les autres alliés s'engagent à tirer des enseignements des approches des communautés des Premières Nations, des Métis et des Inuits et des organisations autochtones et de respecter l'intérêt supérieur de leurs enfants, tel que défini en fonction des collectivités et des besoins et priorités individuels, les enfants, les familles et les collectivités autochtones en bénéficient. Dans le cadre de la Stratégie ontarienne pour les enfants et les jeunes autochtones, nous travaillons à établir des relations durables qui maintiennent la responsabilisation commune, la prise de décisions par les Autochtones ainsi que l'autodétermination et le partenariat. Nous nous sommes également engagés à fournir des services culturellement pertinents qui sont motivés par les besoins et les priorités locaux et y sont adaptés et à mesurer les impacts de manières culturellement pertinentes, adaptées à la culture et sûres.

Comment nous pouvons nous en assurer :

▲ Pourcentage des familles qui sont satisfaites des soins de santé dans leur collectivité.

▲ Pourcentage des enfants qui parleraient à une travailleuse sociale ou à un travailleur social en milieu scolaire, à une conseillère ou à un conseiller, à une ou un psychologue, à une infirmière ou un infirmier ou à d'autres membres du personnel de l'école s'ils avaient besoin d'aide concernant des préoccupations relatives à leur santé mentale.





Pleins Feux : Les collectivités appuient les enfants et les familles

Girls Inc. Limestone offre des programmes pour aider les filles à surmonter et à éviter l'adversité, à vivre une vie saine et active, à acquérir une confiance en soi solide et à se fixer des objectifs en matière d'études et de carrière pour s'efforcer d'être autosuffisantes dans l'avenir.

Girls Inc. sert plus de 1 400 filles chaque année. Les programmes pour les filles âgées de six à douze ans sont offerts dans le cadre du programme parascolaire des modes de vie sain, dans les groupes scolaires et communautaires pour les filles et dans les camps de jour d'été dont la fréquentation est gratuite.

La programmation complète, basée sur la recherche répond efficacement aux problèmes rencontrés par les filles d'aujourd'hui. Elle comprend l'auto-défense et de la sécurité personnelle, l'éducation aux médias, l'agression relationnelle et l'intimidation, la culture économique, le sport et le développement des habiletés motrices, la science, la technologie, l'ingénierie et les mathématiques, la sexualité saine et le leadership communautaire.

Percephony a hâte de participer au programme chaque jour

Girls Inc. inspire toutes les filles à être fortes, intelligentes et audacieuses et plaide en faveur d'un monde équitable.

« Percephony a hâte de participer au programme chaque jour et est mécontente lorsqu'il y a des journées de neige parce qu'elle ne peut pas y aller. Même lorsqu'elle a une mauvaise journée à l'école, elle a toujours hâte d'aller à Girls Inc. ça lui plaît. » La mère de Percephony