Tu es làSkip Navigation Links

Se préparer

Un Cadre stratégique de l'Ontario pour le soutien durant les années intermédiaires

Se préparer vise à harmoniser les efforts de tous ceux qui appuient les enfants du groupe d'âge des années intermédiaires et à leur lancer un appel à l'action en fonction d'un engagement solide et soutenu à faire en sorte que les enfants aient ce dont ils ont besoin pour réussir.

Vision commune

Notre vision est la suivante :

Tous les enfants du groupe d'âge des années intermédiaires s'épanouissent en tant que personnes et en tant que membres de leurs familles et de leurs collectivités

C'est une vision ambitieuse. Nous visons délibérément haut lorsque nous parlons de bien-être des enfants. Pour réaliser cette vision, il faudra adopter une vision globale et écologique du développement de l'enfant. Il faudra également réaliser une collaboration accrue et plus efficace entre les gouvernements, les fournisseurs de services, les organismes de bienfaisance partenaires, les entreprises et les organisations, ainsi qu'avec les parents, les fournisseurs de soins et les autres adultes bienveillants. Nous avons tous un rôle à jouer dans la « préparation » visant à favoriser le bien-être de nos enfants maintenant et dans l'avenir.

Principes directeurs

Le cadre Se préparer a été élaboré suite à des conversations tenues au sein du gouvernement et avec les parents et les fournisseurs de soins, les fournisseurs de services et les bailleurs de fonds, les défenseurs des intérêts des enfants, les alliés et les experts. Les conseils que nous avons reçus nous ont amenés à cerner un certain nombre de principes qui éclairent la façon dont le cadre stratégique a été élaboré. Ces principes guideront la façon dont l'Ontario travaillera avec un ensemble diversifié de partenaires pour appuyer les enfants du groupe d'âge des années intermédiaires et les familles à l'avenir.

Fait et chiffres

Pour élaborer Se préparer, nous avons consulté plus de 1 600 familles, y compris en tenant plus de cent entrevues ciblées et des discussions en petits groupes avec des familles et des enfants. Nous avons interrogé plus de 1 500 parents et fournisseurs de soins et consulté 80 chercheurs, 165 organismes communautaires et 65 intervenants provinciaux.