Tu es làSkip Navigation Links

Se préparer

But : Les enfants de l'Ontario ont des relations positives

Les amis jouent un rôle important dans la vie des enfants du groupe d'âge des années intermédiaires. Au fur et à mesure que les enfants se développent au cours des années intermédiaires, ils acquièrent les compétences dont ils ont besoin pour développer des amitiés saines et étroites, qui sont d'importantes aptitudes essentielles à la vie quotidienne.

Résultats souhaités :

No 7 : Les enfants de l'Ontario établissent et entretiennent des relations saines et étroites.

No 8 : Les enfants de l'Ontario respectent les autres et apprécient la diversité, l'équité et l'inclusion.

No 9 : Les enfants de l'Ontario se sentent en sécurité à la maison, à l'école, en ligne et dans leurs communautés.

Pourquoi c'est important :

Les enfants du groupe d'âge des années intermédiaires ont besoin d'adultes dans leur vie qui se soucient d'eux, les encouragent et croient en eux, et qui peuvent les aider à apprendre à avoir des interactions positives avec les autres. Cela comprend l'accès aux adultes à l'extérieur de la maison, tels que les mentors, les Aînés, les Sénateurs et les gardiens des connaissances traditionnelles. Un fort sentiment d'identité et de valeurs prosociales sur l'inclusion, l'équité et la diversité peut contribuer à ce que les enfants du groupe d'âge des années intermédiaires vivant en Ontario grandissent pour contribuer à leurs communautés de manière positive.

Les enfants ont besoin de lieux sûrs pour jouer, de créer l'indépendance et d'explorer les liens sociaux. Il est important que les enfants du groupe d'âge des années intermédiaires bénéficient d'un soutien, car ils apprennent à gérer les conflits, à combattre l'intimidation et à naviguer de manière respectueuse dans les réseaux sociaux.

« Chaque enfant a besoin d'au moins un adulte qui est irrationnellement fou de lui ou d'elle. »

Urie Bronfenbrenner

Aperçu de l'Ontario :

Les enfants se lient entre eux de plus en plus par le biais de la technologie et en ligne. Plus d'un quart des élèves de 4e année possèdent leurs propres téléphones, les nombres augmentant au fur et à mesure qu'ils vieillissent (85 % en 11e année). Cela signifie que les enfants d'aujourd'hui sont souvent connectés lorsqu'ils ne sont pas ensemble en personne et utilisent des outils portables pour communiquer.

Fait et chiffres

Plus d'un tiers des élèves de la quatrième à la sixième année ont des comptes Facebook, même si les termes d'utilisation propres aux sites interdisent à toute personne âgée de moins de 13 ans de s'inscrire.74

Les enfants du groupe d'âge des années intermédiaires sont de plus en plus exposés aux sites de réseaux sociaux qui s'appuient sur des stéréotypes et intègrent les messages commerciaux dans le sens de l'identité de l'enfant et les attentes en matière de relations.75

Les enfants du groupe d'âge des années intermédiaires ont besoin d'aide pour développer les compétences qui leur permettent d'assurer leur sécurité, y compris la gestion des façons dont ils traitent les conflits et les risques à l'école et en ligne.

Le nouveau programme d'études sur la santé et l'éducation physique de l'Ontario (de la 1re à la 8e année) aide les élèves à développer leurs compétences et leurs connaissances afin de se comprendre et de comprendre autrui, de développer et de maintenir des relations saines et d'être en sécurité physiquement et émotionnellement. Les élèves les plus jeunes apprennent comment être un bon ami et entretenir une communication respectueuse dans les deux sens. Les élèves plus âgés (à la 6e année) apprennent les effets des stéréotypes, y compris l'homophobie et le sexisme, et l'importance de se respecter eux-mêmes et de respecter les autres, dans toute leur diversité – y compris les personnes de toutes les identités de genre, les orientations sexuelles, les capacités mentales et physiques et sociales et tous les milieux culturels.

No 7 : Les enfants de l'Ontario établissent et entretiennent des relations saines et étroites

L'appartenance sociale favorise un bien-être optimal pour les enfants. Au cours des années intermédiaires, les enfants renforcent leur sentiment d'appartenance en étant liés à des amis, à la famille et à la communauté.

Durant les années intermédiaires, les enfants sont encore étroitement liés à leurs fournisseurs de soins et à leurs familles, mais le rôle des amis et des autres assume une importance croissante. Les enfants commencent à développer des amitiés proches et confiantes et à mesure qu'ils vieillissent, ils développent les bases des relations amoureuses. Des études montrent que l'appartenance sociale des enfants est liée à l'estime de soi et à la confiance en soi, ainsi qu'à la réussite scolaire.

Pour favoriser l'obtention de ce résultat, il faut :

Développer des habiletés sociales et affectives solides

Lorsque les enfants apprennent des compétences sociales et émotionnelles – lorsqu'ils se sentent confiants de faire de nouveaux amis, d'exprimer leurs idées et de faire face aux conflits, ils sont plus susceptibles de se sentir bien et de faire des choix sains. Lorsque les enfants éprouvent des difficultés dans ce domaine, ils sont plus susceptibles de se sentir isolés, anxieux et déprimés.

La plupart des enfants du groupe d'âge des années intermédiaires possèdent la base intellectuelle dont ils ont besoin pour affiner leurs compétences sociales et émotionnelles, y compris la capacité à être empathique, à utiliser le langage pour communiquer de différentes façons et à résoudre des problèmes tout en tenant compte des points de vue d'autres personnes. Certaines compétences sociales - telles que faire face à l'intimidation ou démontrer le respect des autres - sont particulièrement précieuses. L'encouragement, la patience et le coaching actif des adultes et des fournisseurs de soins peuvent aider les enfants à développer ces connaissances pratiques élémentaires. Nous savons que certains enfants du groupe d'âge des années intermédiaires ayant des problèmes de développement ou des besoins particuliers sont confrontés à d'autres obstacles au développement de compétences sociales et il est extrêmement important de les aider à surmonter ces obstacles, car les amitiés peuvent être un facteur de protection pour eux.

Ressources utiles

Le curriculum de santé et d'éducation physique de l'Ontario aide les enfants et les jeunes à comprendre ce qu'est le « consentement » et à apprendre les compétences dont ils ont besoin pour se défendre et se respecter et respecter les autres.

Lien vers la fiche-info pour les parents : http://www.edu.gov.on.ca/fre/curriculum/elementary/HPEconsentFr.pdf

Fournir des possibilités diverses et positives

Nous savons que l'école offre aux enfants du groupe d'âge des années intermédiaires d'importantes occasions d'apprendre à former et à maintenir des relations saines, ce qui est extrêmement important. Nous savons aussi que lorsqu'ils sont en mesure d'explorer et de développer des amitiés en dehors de l'école, ils s'épanouissent encore plus. L'accès à diverses activités sociales et les possibilités d'établir et d'approfondir différentes amitiés aident les enfants à créer la confiance et d'autres compétences sociales et émotionnelles essentielles.

Donner l'exemple des relations saines

Nous savons que les enfants apprennent à regarder et à copier le comportement de ceux qui sont proches d'eux. L'imitation de modèles de relations positives peut aider à créer des compétences sociales et donner aux enfants un sentiment de confiance dans leurs interactions avec une variété de personnes. En outre, l'initiation des enfants à divers modèles pourrait aider à détruire les partis pris et les stéréotypes, tels que les stéréotypes sexistes qui peuvent nuire au développement des relations entre les enfants et à la compréhension par les enfants des rôles et des relations saines.

Les expériences liées à des modèles négatifs peuvent rendre les enfants vulnérables au risque de développer des relations malsaines, et le stress toxique a un impact négatif sur la croissance et le développement. C'est vrai, par exemple, dans le cas des enfants aux prises avec la violence chez eux.

Comment nous pouvons nous en assurer :

▲ Pourcentage des enfants qui ont au moins un ami de confiance sur lequel ils peuvent compter.

▲ Pourcentage des enfants qui peuvent régler des différends avec un ami en discutant.

No 8 Les enfants de l'Ontario respectent les autres et apprécient la diversité, l'équité et l'inclusion

L'Ontario est l'une des provinces les plus diverses au Canada. Chaque enfant qui grandit ici devrait être socialement inclus et respecté. Un sentiment d'appartenance est un élément important de la croissance et du développement de l'enfant et crée un fort sentiment de soi et de respect pour les autres au sein d'une société diversifiée.

à cet âge, les enfants devraient être soutenus dans le développement d'attitudes et de comportements respectueux et inclusifs en rapport avec toutes les dimensions de la diversité, y compris les familles avec un ou plusieurs parents, les familles dirigées par des LGBTAB et les familles où les enfants vivent avec des grands-parents ou des fournisseurs de soins, ainsi que des enfants noirs, racialisés, autochtones, nouveaux arrivants, issus de diverses origines ethniques, religieuses et socioéconomiques ou qui ont des handicaps et des besoins particuliers. Il est important pour les enfants d'apprendre que l'inclusion signifie que tout le monde est accueilli, accepté et appartient, quelle que soit son ascendance, sa culture, son appartenance ethnique, son sexe, sa capacité physique ou intellectuelle, sa race, sa religion, son identité de genre, son orientation sexuelle, son statut socioéconomique ou autres facteurs. Pour aborder les comportements et attitudes discriminatoires, le langage et le comportement, les parents, les fournisseurs de soins, les enseignants et les autres adultes qui s'occupent d'un enfant jouent un rôle important en soutenant les enfants pour comprendre l'impact qu'ils ont sur les autres, prendre en charge et, le cas échéant, prendre des mesures correctives pour promouvoir l'équité et l'inclusion.

Pour favoriser l'obtention de ce résultat, il faut :

Apprécier les diverses identités et favoriser l'équité et l'inclusion

Les enfants du groupe d'âge des années intermédiaires pensent à leur propre identité, considèrent la diversité des autres et peuvent apprécier des points de vue différents des leurs. L'augmentation de la visibilité des forces et des atouts de personnes de cultures, de milieux et d'aptitudes diverses aidera à sensibiliser et à mieux comprendre les contributions de diverses communautés et individus. Accroître la compréhension et la reconnaissance de diverses cultures et identités sociales contribue à normaliser et à valoriser la diversité. La véritable inclusion se produit lorsque nous célébrons nos identités diverses au jour le jour. Valoriser la diversité et faire place à la différence aide les enfants du groupe d'âge des années intermédiaires à développer des attitudes saines envers eux-mêmes et leurs identités. La reconnaissance des contributions de diverses communautés et personnes approfondit les possibilités d'équité et d'inclusion.

Apprécier les cultures et les histoires des Premières Nations, des Métis et des Inuits

Les particuliers, les dirigeants communautaires, les gouvernements et d'autres intervenants doivent faire des efforts délibérés pour reconnaître les peuples autochtones de l'Ontario, réfléchir à eux et leur rendre hommage. Il existe de grandes différences entre les cultures des Premières Nations, des Métis et des Inuits, mais de nombreux Ontariennes et Ontariens ne comprennent pas ces différences ni ne les apprécient. Le manque de sensibilisation aux différentes cultures – une catégorie de stéréotype – entraîne un manque de respect pour les différentes identités culturelles. Il doit y avoir plus d'informations sur les cultures des Premières Nations, des Métis et des Inuits dans les programmes scolaires et dans l'apprentissage parascolaire.

Ce que fait l'Ontario

La trousse pour le personnel enseignant intitulée «  We Are All Treaty Peoples » (« Nous sommes tous visés par les traités » ) a été conçue et lancée par la nation Anishinabek. La trousse est reliée au curriculum de l'Ontario et contient des activités intéressantes qui aideront les élèves de la 1re à la 8e année à connaître les relations découlant de traités.

Encourager les enfants à s'opposer à la discrimination

Les enfants de cet âge sont capables d'empathie et peuvent exprimer des pensées et des sentiments lorsqu'ils sont témoins d'une discrimination à l'égard des personnes en fonction de leur identité sociale et culturelle. Ils sont également en mesure de résoudre des problèmes et apprennent à respecter les opinions des autres. Nous savons que l'apprentissage de l'histoire, des traditions, des valeurs et des idées communes et distinctes d'autrui aide les enfants à développer leur aptitude à être sensible à la culture et à accepter et inclure les autres.

Comment nous pouvons nous en assurer :

▼ Pourcentage des enfants qui intimident les autres.

▼ Pourcentage des enfants victimes d'intimidation.

▲ Pourcentage des enfants qui estiment que les élèves se traitent réciproquement avec respect.

▲ Pourcentage des enfants qui pensent qu'il est important d'être gentil et de pardonner aux autres.

No 9 Les enfants de l'Ontario se sentent en sécurité à la maison, à l'école, en ligne et dans leurs collectivités

Les enfants du groupe d'âge des années intermédiaires apprennent à se garder en sécurité et à commencer à reconnaître et à gérer les risques. À mesure que les enfants progressent au cours des années intermédiaires, ils commencent à développer plus d'indépendance, à exercer plus d'autonomie par rapport à leurs parents et sont de plus en plus exposés à de nouvelles influences. C'est une partie saine de la croissance et du développement au cours des années intermédiaires. Cependant, tout naturellement, de nombreux parents et fournisseurs de soins s'inquiètent de la façon dont leurs enfants composent avec l'accroissement des interactions indépendantes avec de nouvelles personnes et expériences, le rôle et l'influence des médias sociaux et d'autres risques possibles.

Pour favoriser l'obtention de ce résultat, il faut :

Planifier pour assurer la sécurité à la maison et dans les collectivités

Les statistiques montrent que- la maison est le lieu le plus probable pour les blessures chez les enfants et que de nombreux incidents sont évitables. Les parents et les fournisseurs de soins peuvent aider à protéger les enfants en mettant en œuvre des plans de sécurité (comme un plan d'évacuation d'incendie à domicile ou la désignation d'une personne à contacter en cas d'urgence) et en enseignant aux enfants la sécurité incendie de base et d'autres compétences pour éviter ou faire face aux urgences (comme les premiers secours ou la bonne utilisation d'équipement de cuisine). Les enfants du groupe d'âge des années intermédiaires bénéficient de directives fermes mais justes leur permettant d'explorer de nouvelles activités et de prendre des risques mesurés tout en étant responsables et conscients de la sécurité.

Ressources utiles

Faire en sorte que les élèves apprennent une « culture de la sécurité » qui peut être appliquée dans des situations de toutes sortes, à l'école, à la maison et dans la communauté, est un objectif important du curriculum de santé et d'éducation physique de l'Ontario.

Liens à des fiches-info pour les parents :

http://www.edu.gov.on.ca/fre/curriculum/elementary/staysafefactfr.pdf

http://www.edu.gov.on.ca/fre/curriculum/elementary/HPEonlineFr.pdf

Créer des écoles et des collectivités sûres, inclusives et tolérantes

Nous savons que certains élèves se sentent plus vulnérables à l'école et dans leurs collectivités que d'autres. Cela peut être dû à l'homophobie et à la transphobie, ainsi qu'à des stéréotypes et des hypothèses concernant l'orientation sexuelle, l'expression du genre, la race, l'origine ethnique, la culture, le handicap et la santé mentale. Les enfants qui sont soumis à ces stéréotypes ou hypothèses peuvent faire face à une attention négative indésirable, à l'intimidation, à la discrimination, à l'isolement, à des rôles sociaux liés au sexe qui sont pris pour acquis ou à l'exclusion. Discuter des effets nocifs de ces stéréotypes et de l'importance de les changer et de les relever peut aider les enfants à comprendre et à développer les compétences dont ils ont besoin pour prévenir et combattre l'intimidation et les aider à créer un environnement scolaire sûr, inclusif et acceptable pour eux-mêmes et pour leurs collectivités. Équiper les parents pour soutenir leurs enfants dans la prévention et le traitement de l'intimidation et de la discrimination est également d'une importance cruciale. Il appartient aux adultes de donner le ton et de créer un espace où chacun se sent inclus, où la diversité est valorisée et la discrimination n'est pas tolérée.

Ce que fait l'Ontario

La Stratégie ontarienne pour mettre fin à la traite des personnes vise à faire en sorte que tous les habitants de la province puissent vivre en toute sécurité — sans menace, peur ou expérience de l'exploitation et de la violence.

Prévenir les sévices et l'exploitation des enfants et y remédier

Il peut s'agir d'un sujet difficile à discuter, mais les enfants doivent également être conscients que, malheureusement, les abus et l'exploitation se produisent dans notre monde. Les enfants doivent être soutenus pour comprendre comment reconnaître les abus et se sentir à l'aise en affirmant leurs propres restrictions et limites. Ils doivent également savoir auprès de qui et où aller chercher de l'aide, s'ils ont l'impression d'en avoir besoin. Cette base peut aider à atténuer les risques actuels et futurs, y compris le risque de trafic des personnes ou de traitements abusifs de la part d'une personne connue de l'enfant. Les enfants les plus vulnérables à la traite des personnes comprennent ceux pris en charge par une société d'aide à l'enfance ou un organisme autochtone de bien-être de l'enfance, des filles autochtones et des nouveaux arrivants, les filles de 14 ans étant l'un des groupes les plus vulnérables.76 Les adultes doivent également être proactifs dans la surveillance, le suivi auprès des enfants et l'intervention en cas de suspicion. Nous partageons tous la responsabilité de protéger les enfants du mal. Quiconque a des motifs raisonnables de soupçonner qu'un enfant a ou peut avoir besoin de protection doit signaler promptement le soupçon et les informations sur lesquelles il est basé à une société d'aide à l'enfance.

Enseigner l'utilisation intelligente des médias

De plus en plus d'enfants du groupe d'âge des années intermédiaires ont accès aux réseaux sociaux et utilisent la technologie pour entrer en contact avec d'autres personnes - une étude a révélé que les enfants de moins de neuf ans se lèvent dans la nuit pour vérifier leurs téléphones. Il est important de commencer à parler aux enfants de la gestion de leur temps devant l'écran et des risques potentiels des médias sociaux depuis leurs premières interactions avec la technologie et en permanence.77 Il est également important d'enseigner aux enfants ce qu'il faut faire en cas de cyberintimidation et comment reconnaître, évaluer et gérer des situations potentiellement dangereuses et à qui s'adresser s'ils ont besoin d'aide.

Ressources utiles

HabiloMédias fournit des conseils sur la sécurité des enfants en ligne et le traitement de la cyberintimidation. http://habilomedias.ca/pour-parents

Ce que fait l'Ontario

Le 30 mai 2017, le gouvernement de l'Ontario a adopté le projet de loi 65, Loi de 2017 sur la sécurité accrue des zones d'école, pour aider les municipalités à cibler les conducteurs dangereux et à protéger les enfants, les aînés, les autres piétons et les cyclistes. La nouvelle loi donnera aux municipalités plus d'outils pour combattre la vitesse et la conduite dangereuse dans les zones de sécurité communautaire et les zones d'école.

Le MTO, en partenariat avec l'Association canadienne des automobilistes (CAA), a récemment mis à jour le site Web de la ressource routière de l'Ontario. Ce programme volontaire de sécurité routière est disponible à http://ontarioroadsafety.ca/fr/ et comprend la sécurité des piétons comme l'un des sujets pour la discussion en classe.

Le MTO s'associe également à TVOKids pour fournir des messages sur la sécurité routière dans le cadre de la programmation en direct de TVO; activités sur le Web et ressources imprimées destinées aux enfants âgés de 2 à 11 ans. TVOKids encourage la sécurité des piétons en mai, lors de sa Semaine annuelle de la sécurité routière.

Comment nous pouvons nous en assurer :

▲ Pourcentage des enfants qui se sentent en sécurité à l'école.

▲ Pourcentage des enfants qui croient que dans leur communauté, il n'est pas dangereux pour les enfants de jouer dehors pendant la journée.

▲ Pourcentage des enfants qui estiment pouvoir faire confiance aux personnes de leur communauté.

▲ Pourcentage des enfants qui sont convaincus qu'ils possèdent les compétences nécessaires pour se protéger en ligne.





Pleins Feux : Aider les enfants à avoir des relations positives

Promouvoir des relations saines et égales en salle de classe

Le ministère de la Condition féminine finance et participe à l'élaboration et à la mise en œuvre d'un certain nombre d'initiatives éducatives visant à prévenir la violence à l'égard des femmes dans les collectivités de la province. Promouvoir des relations saines et équitables est une initiative conçue pour atteindre les élèves âgés de huit à 14 ans, avec des ressources et des soutiens pour inculquer des attitudes et des comportements positifs et créer de nouvelles normes sociales d'égalité et de respect.

Nous savons que la violence liée au genre est enracinée dans la croyance d'une personne en matière d'inégalité, et la recherche a montré que ces croyances se forment souvent avant l'âge adulte.

Nous savons aussi qu'avec les parents, les enseignants jouent un rôle essentiel dans l'orientation des attitudes et des comportements des enfants et des jeunes vers des relations saines et égales. Promouvoir des relations saines et équitables fournit des ressources pour aider les jeunes élèves à comprendre quelles sont les relations saines et égales et l'importance de se respecter eux-mêmes et de respecter les autres. Bien que la plupart des documents conviennent aux élèves de 8 à 14 ans, l'information est applicable pour de nombreux niveaux scolaires.

Les ressources pour les enfants comprennent :

La liste complète des ressources Promotion de relations saines et égales peut être trouvée en suivant ce lien, sous la rubrique Promouvoir des relations saines et égales : http://www.women.gov.on.ca/owd/french/ending-violence/education.shtml

D'autres ressources d'éducation publique visant à modifier les attitudes et les comportements qui perpétuent la violence à l'égard des femmes et des filles peuvent être commandées gratuitement à Service Ontario Publications. Pour commander, vous devez créer un nom d'utilisateur et un mot de passe, ou composez le 1 800 668-9938.