Tu es làSkip Navigation Links

MON cheminement

Le développement cognitif

Le développement du cerveau et l’assimilation
Que se passe-t-il? Comment puis-je le voir? Que puis-je faire?
Le cerveau subit une « explosion » sur le plan du développement et il est sensible aux expériences.
  • Les enfants sont influencés par leurs expériences et leur capacité de créer et d’assimiler de l’information est tributaire de leurs interactions positives et de la satisfaction de leurs besoins de base.
  • Ils sont plus aptes à s’adapter et à changer.
  • Veillez à ce qu’ils aient un régime alimentaire sain qui est compatible avec le Guide alimentaire canadien – Premières Nations, Inuit et Métis.
  • Insistez sur le sommeil — les enfants qui sont à la phase intermédiaire fonctionnent mieux lorsqu’ils ont une période de sommeil ininterrompue de neuf à 11 heures chaque nuit.
  • Veillez à ce qu’ils se sentent en sécurité et à ce qu’ils ne subissent pas un stress inutile. S’ils ont vécu des niveaux de stress élevés, aidez-les à en parler et élaborez des stratégies d’adaptation. Faites appel à des soutiens supplémentaires, au besoin.
Leur cerveau fonctionne plus efficacement et plus rapidement.
  • Les enfants apprennent de nouvelles informations et aptitudes plus rapidement qu’auparavant.
  • Ils sont plus aptes à comprendre de nouveaux concepts et ils peuvent résoudre des problèmes plus complexes.
  • Plus ils auront d’expériences, plus leur cerveau se développera.
  • Organisez-vous pour qu’ils participent régulièrement à une gamme d’activités, comme les arts, la musique, le sport, passer du temps dans la nature et apprendre une langue seconde.
Leurs aptitudes sensorielles et visuo-spatiales s’améliorent.
  • Les enfants ont terminé le développement de la vue, de l’ouïe et du toucher de base.
  • Ils sont mieux en mesure de comprendre, d’organiser et d’utiliser des informations et des outils visuels complexes.
  • Leur capacité de juger les rapports spatiaux et leur perception de la profondeur s’améliorent.
  • Utilisez des éléments visuels lorsque vous leur enseignez.
  • Encouragez les enfants qui sont à la phase intermédiaire à bâtir des choses, comme jouer avec des blocs.
  • Procurez-leur un espace organisé pour les travaux scolaires.
  • Consultez un optométriste si vous avez des préoccupations au sujet de leur vision.
Leur mémoire s’améliore.
  • Les enfants sont plus aptes à se souvenir des événements et des expériences passés.
  • Ils peuvent porter attention plus longtemps.
  • Ils peuvent être attentifs à plusieurs réflexions et idées en même temps.
  • Ils peuvent mieux réfléchir à ce qu’ils font et à ce qu’ils désirent accomplir.
  • Gardez les instructions courtes et répétez-les au besoin.
  • Aidez les enfants à améliorer leur mémoire en utilisant des rimes et des acronymes, encouragez-les à paraphraser des événements et des histoires, à dresser des listes et à prendre des notes.
Leur capacité de raisonner et de penser de façon abstraite s’améliore graduellement.
  • Durant les années intermédiaires, les enfants sont mieux à même de comprendre la logique, la relation de cause à effet et de déceler des tendances.
  • Pendant cette période, la capacité de raisonnement et la capacité de pensée abstraite continuent de se développer.
  • Vers la fin des années intermédiaires, ils sont plus aptes à assimiler de l’information, à raisonner, à penser de façon abstraite, à prendre des décisions et à prendre en considération des problèmes complexes et hypothétiques.
  • Ils développent la « métacognition » — la capacité de réfléchir à leur propre pensée.
  • N’ayez pas peur de lancer des défis aux enfants — donnez-leur la chance de réfléchir à des questions complexes et d’en parler.
  • Demandez aux enfants pourquoi ils pensent et ils font des choses — écoutez et validez leur raisonnement.
  • Lorsque vous constatez qu’ils utilisent une bonne logique et un bon raisonnement pour venir à bout d’un problème, soulignez-le — améliorez leur confiance à l’égard de leur propre intelligence.
Les capacités d’apprentissage et de raisonnement
Que se passe-t-il? Comment puis-je le voir? Que puis-je faire?
Ils développent leurs capacités d’apprentissage et ils élaborent des stratégies.
  • Ils sont généralement motivés et excités d’apprendre et ils « apprennent à apprendre » en étudiant, en s’exerçant et en tirant des leçons de leurs erreurs.
  • Ils deviennent conscients de leurs propres forces et difficultés en tant qu’apprenants.
  • Ils trouvent des solutions originales, astucieuses et pratiques à des problèmes.
  • Intéressez-vous à ce que les enfants apprennent à l’école.
  • Créez des occasions différentes afin qu’ils puissent apprendre avec vous et également en passant du temps seuls.
  • Ils veulent être comme vous. Montrez-leur que vous aimez apprendre de nouvelles choses.
  • Encouragez les enfants à se joindre à un club ou un groupe de devoirs.
Leur capacité à se concentrer est encore faible, mais elle s’améliore.
  • Les enfants sont mieux en mesure de porter attention et de rester concentrés sur la tâche, mais ils peuvent encore être facilement distraits — le multitâche peut s’avérer difficile.
  • Ils peuvent accomplir des tâches plus rapidement et d’une manière plus uniforme.
  • Encouragez les enfants à faire une chose à la fois et limitez les distractions au minimum.
  • Faites preuve de prudence à l’égard de la surstimulation par les médias ou d’autres activités qui nécessitent un degré élevé de concentration prolongée, car les enfants peuvent se sentir dépassés.
  • Encouragez-les à s’exercer et à répéter et donnezleur des occasions pour le faire.
Leurs habiletés en numératie et en littératie continuent de se développer.
  • Tout au long des années intermédiaires, les enfants lisent de mieux en mieux, et vers la fin de la phase intermédiaire de l’enfance, la plupart d’entre eux devraient posséder de bonnes aptitudes à la lecture.
  • Dans le même ordre d’idées, pendant cette période, leurs aptitudes fondamentales en mathématiques — additionner, soustraire, multiplier et diviser — s’améliorent.
  • Ils se sentent à l’aise de faire, de décrire et de comparer des mesures de la longueur, de la superficie, du volume, de la masse et du temps.
  • Ils utilisent mieux les ordinateurs.
  • Encouragez la lecture chaque fois que vous le pouvez.
  • Trouvez des moyens intéressants pour les amener à exercer et à améliorer leurs aptitudes en mathématiques.
  • Favorisez une utilisation saine et adéquate des ordinateurs et de la technologie. (Obtenez de plus amples renseignements à la ici.)
Leurs aptitudes pour le raisonnement critique se forment.
  • Les enfants peuvent concevoir des plans, recueillir de l’information et s’en servir pour tirer des conclusions et planifier les prochaines étapes.
  • Ils peuvent comprendre des instructions et des stratégies plus complexes.
  • Ils tirent des leçons de leurs erreurs et ils réfléchissent à ce qu’ils auraient pu faire différemment.
  • Ils trouvent des idées, ils font des expériences et ils font appel à leur pensée critique afin d’examiner et de régler des problèmes.
  • Concevez des projets et des tâches à court terme que les enfants peuvent planifier et accomplir.
  • Mettez-les au défi avec des casse-tête e des jeux qui sollicitent la réflexion et la logique.
  • Demandez-leur « Qu’en penses-tu? » devant un problème et encouragez-les à trouver plus d’une solution possible.
  • Amenez les enfants qui sont à la phase intermédiaire à participer à la planification et à l’établissement des priorités.
L’apprentissage comportemental
Que se passe-t-il? Comment puis-je le voir? Que puis-je faire?
Leur capacité à prendre conscience de leur comportement et à le maîtriser est limitée, mais elle se développe.
  • Les enfants peuvent anticiper les conséquences de l’expression de leurs émotions.
  • Ils sont mieux en mesure de comprendre qu’ils font quelque chose de mal et plus aptes à arrêter.
  • Bien qu’ils recherchent encore une gratification et des récompenses immédiates, ils sont plus aptes à maîtriser, à modérer et à freiner leurs impulsions.
  • Fixez des attentes à l’égard du comportement et donnez l’exemple.
  • Enseignez-leur des stratégies qu’ils peuvent utiliser pour maîtriser leur propre comportement, en employant des mots, en demandant de l’aide, en prenant de plus grandes inspirations, en comptant jusqu’à trois ou en choisissant de passer quelques minutes seuls.
  • Utilisez des stratégies, comme des systèmes de récompenses, afin d’accroître le comportement prosocial (positif, attentionné).
  • Veillez à ce que les enfants participent à des activités physiques régulières et à ce qu'ils passent du temps à jouer dehors.
  • En ce qui concerne les enfants autochtones, songez à les faire participer à des pratiques de santé et de guérison traditionnelles, notamment en s’occupant d’un jardin de plantes médicinales.
Leur capacité à évaluer les risques et les récompenses avec exactitude est limitée, mais elle continue de se développer.
  • Les enfants peuvent ne pas avoir une grande maîtrise de leurs impulsions.
  • Ils peuvent ne pas bien comprendre les risques et les conséquences.
  • Ils peuvent avoir de la difficulté à repousser les récompenses immédiates en visant des objectifs à long terme.
  • Parlez aux enfants de la prise de risques et de l’importance de penser aux conséquences.
  • Donnez-leur la possibilité de prendre des risques mesurés en leur faisant faire de l’escalade ou des sauts, en les faisant participer à de nouvelles occasions et activités sociales.