Tu es làSkip Navigation Links > Accueil > Professionnels > Besoins particuliers > Pour l'avancement de la santé mentale > Pour l'avancement de la santé mentale

Télécharger une version imprimable (PDF).

Pour l'avancement de la santé mentale : un système adapté aux besoins des enfants et des jeunes

Novembre 2012

Introduction

Chaque enfant et chaque jeune mérite d'être soutenu pour réaliser son plein potentiel – et nos collectivités comme notre province ont besoin qu'ils soient en mesure d'exploiter tout ce potentiel. Les enfants et les jeunes méritent un système de santé mentale leur fournissant des services et des soutiens qui répondent à leurs besoins avec rapidité et exhaustivité, et ce, aussi près de chez eux que possible.

Pourtant, aujourd'hui, environ un jeune sur cinq est aux prises avec un trouble de la santé mentale, et 70 p. 100 de tous les troubles de la santé mentale et de tous les problèmes d'accoutumance commencent à l'enfance ou à l'adolescence. C'est la raison pour laquelle notre province a lancé la Stratégie ontarienne globale de santé mentale et de lutte contre les dépendances, qui met prioritairement l'accent sur les enfants et les jeunes.

Les ministères des Services à l'enfance et à la jeunesse, de l'Éducation, de la Santé et des Soins de longue durée et de la Formation et des Collèges et Universités travaillent en partenariat pour mettre en œuvre la Stratégie et atteindre ses objectifs – améliorer l'accès à des services de qualité en matière de santé mentale et de lutte contre les dépendances, renforcer la capacité quant aux travailleurs et travailleuses en santé mentale, créer un système réactif et intégré, et enfin sensibiliser les collectivités aux questions de santé mentale et renforcer leur capacité en ce sens.

Aujourd'hui, le contexte économique est difficile et les contraintes budgétaires considérables. En dépit de ces circonstances, de nouveaux financements permettent de réduire les temps d'attente pour les services de santé mentale, ce qui garantit un dépistage plus précoce et un accès rapide aux services appropriés.

Un an après le déploiement de la Stratégie, nous disposons de 600 nouveaux travailleurs et travailleuses en santé mentale sur le terrain, c'est-à-dire dans les écoles, les collectivités et les tribunaux pour adolescents, et nous offrons des services à environ 20 000 enfants supplémentaires ainsi qu'à leurs familles.

Cette stratégie a pris un bon départ. Elle fait une différence, mais il reste beaucoup à faire.

Fournir plus de services et aider un plus grand nombre d'enfants et de jeunes à obtenir les services dont ils ont besoin, voici les priorités du gouvernement dans l'immédiat. Au cours des trois prochaines années, le gouvernement va s'appuyer sur les investissements qu'il a déjà réalisés pour fournir des services plus directs au sein des collectivités, et va changer fondamentalement le système lui-même. Cela va transformer l'expérience des enfants, des jeunes et des familles en mettant en place le meilleur système de services possible en vue d'aider les enfants et les jeunes ayant des besoins dans le domaine de la santé mentale; cela permettra aussi de tirer le meilleur parti de nos investissements, aujourd'hui et à l'avenir. Le résultat sera un système de santé mentale pour les enfants et les jeunes qui a un sens pour les familles, et qui est cohérent pour le personnel enseignant, pour les médecins et pour tous ceux et celles qui travaillent avec les familles pour trouver de l'aide.

Pour y parvenir, nous nous appuierons sur notre plan d'action Pour l'avancement de la santé mentale : un système adapté aux besoins des enfants et des jeunes.

Pourquoi faut-il que notre système change?

Les parents signalent régulièrement qu'ils sont déroutés quand il s'agit de trouver le soutien et les services appropriés. Le personnel enseignant, les médecins de famille et les autres intervenants qui aident les enfants trouvent également notre système compliqué, et cela empêche les jeunes d'obtenir l'aide dont ils ont besoin.

Nous sommes déterminés à trouver une solution à ce problème.

C'est une autre expérience bien différente que nous envisageons pour les jeunes de l'Ontario et les familles qui recherchent des traitements et de l'aide pour un trouble de la santé mentale. Le plan d'action Pour l'avancement de la santé mentale transformera le système au cours des trois prochaines années, avec à la clé les objectifs suivants :

Notre but est de proposer un système réactif et coordonné ayant un sens pour les jeunes comme pour les parents, au sein duquel il est facile de s'orienter, qui permet d'obtenir des réponses rapides et qui trace des trajectoires de soins claires. Par-dessus tout, ce système doit proposer une aide précoce et appropriée à chaque enfant et à chaque jeune en ayant besoin.

Le plan

Jane* avait des problèmes d'anxiété et de confrontation, elle a beaucoup manqué l'école pendant deux ans et fait deux tentatives de suicide. Son cas a été repéré à l'occasion d'un programme spécial de son organisme local en matière de santé mentale financé par le biais de la Stratégie ontarienne globale de santé mentale et de lutte contre les dépendances. Jane a travaillé avec un conseiller, ses enseignants, la direction de son école et sa famille pour surmonter ses troubles de la santé mentale. Aujourd'hui, elle fréquente de nouveau l'école à plein temps, elle est vice-présidente du conseil d'élèves et elle est enthousiaste pour l'avenir.

*Il s'agit d'un prénom fictif.

Concrètement, le plan d'action Pour l'avancement de la santé mentale transformera l'expérience des familles qui recherchent un soutien de la façon suivante :

Ces services essentiels s'appuieront sur des changements qui nous aideront à bâtir un système de soins plus solide, plus cohérent et plus responsable. Il s'agira notamment des évolutions suivantes :

Johnny*, âgé de dix ans, présentait de graves troubles du comportement et attendait des services depuis des mois. Le nouveau financement du gouvernement a permis à l'organisme qui proposait des services à Johnny et à sa famille d'engager plus de travailleurs en santé mentale. Johnny a ainsi pu obtenir les services à domicile dont il avait besoin. Aujourd'hui, son attitude et ses perspectives se sont radicalement améliorées, que ce soit à la maison ou à l'école, tout comme le bien-être de sa famille.

*Il s'agit d'un prénom fictif.

La mise en œuvre intégrale du plan d'action Pour l'avancement de la santé mentale prendra environ trois ans. Les changements interviendront de façon délibérée, méthodique et déterminée. Le plan est notamment le fruit d'une vaste consultation menée auprès des parents, des jeunes, des fournisseurs de services et des experts du système. La mise en œuvre sera également orientée par des groupes consultatifs, de sorte que les parents, les enfants et les jeunes ainsi que les fournisseurs de services aient la possibilité de fournir des conseils et de la rétroaction pendant le processus.

C'est un moment enthousiasmant pour le secteur ontarien spécialisé dans la santé mentale des enfants et des jeunes. En grande partie grâce à l'ensemble de nos partenaires, nous constatons déjà un changement positif qui aboutit à l'amélioration et à l'élargissement des soutiens en santé mentale pour les familles de l'Ontario. Il est crucial que nous poursuivions le travail entrepris ensemble pour bâtir un système plus solide mais aussi cohérent, ouvert, accueillant et accessible. Les parents doivent pouvoir être certains que leurs enfants reçoivent les bons services, et les jeunes doivent obtenir l'accès aux soutiens dont ils ont besoin pour s'épanouir et réussir.

Pour en savoir plus sur le système de santé mentale de l'Ontario pour les enfants et les jeunes, rendez-vous sur ontario.ca/santementaledesjeunes.



Renseignez-vous sur l'initiative Pour l'avancement de la santé mentale.