Tu es làSkip Navigation Links > Accueil > Professionnels > D'un stade à l’autre > Le développement positif des jeunes > Le développement positif des jeunes

Bannière d’Un stade à l’autre – jambes et pieds d’une personne qui marche sur des pierres pour traverser une étendue d’eau.

Le développement positif des jeunes

Soutenir le développement des jeunes : feuilles de route

À propos des feuilles de route du développement des jeunes

Une référence facile à utiliser
Afin de présenter les complexités du développement des jeunes de façon claire et compacte, et de vous fournir un outil de travail pratique et simple d'utilisation, les événements liés au développement décrits précédemment dans la ressource sont résumés dans les « feuilles de route » ci-après.

Chaque feuille de route décrit les événements prévisibles liés au développement des jeunes selon leur âge :

Les feuilles de route s'articulent autour de quatre domaines de développement
Les feuilles de route sont organisées par domaine de développement et présentent les composantes suivantes :

Comme nous l'avons précisé plus tôt dans cette ressource, il est important de bien comprendre que ces domaines sont interdépendants et que la maturation s'inscrit toujours dans un ensemble.

Les événements sont liés au stade de développement plutôt qu'à l'âge
Bien que les événements liés au développement soient également classés en fonction des tranches d'âge pendant lesquelles ils surviennent généralement, il est important de noter que les feuilles de route représentent une suite d'événements liés au développement plutôt qu'une planification des âges auxquels ils surviennent. De nombreux aspects du développement des jeunes sont indépendants de l'âge, dans la mesure où ils sont liés à l'accès à certaines possibilités ou expériences. En conséquence, il existe de grandes différences entre chaque individu en ce qui concerne les âges auxquels les événements liés au développement surviennent à l'adolescence et au début de l'âge adulte.

Des idées à adapter
Les exemples qui figurent dans les feuilles de route du développement sont des suggestions – il existe de nombreuses façons d'aider le jeune à chaque stade de son développement. Vous êtes la personne qui connaît le mieux le jeune dont vous vous occupez; vous pouvez donc adapter ces exemples pour offrir au jeune des options personnalisées qui répondent à ses besoins. Faites participer le jeune pour vérifier si ces idées fonctionnent pour lui et élaborez de nouvelles suggestions ensemble.

Faites appel à votre créativité pour intégrer ces feuilles de route à votre travail
L'information qui permet de savoir comment soutenir au mieux le développement des jeunes a été fournie par les jeunes eux-mêmes. Pour cela, les jeunes se sont focalisés sur leurs interactions quotidiennes (par exemple, avec leurs parents/fournisseurs de soins, leurs enseignants ou leurs entraîneurs). La fréquence et le contexte de ces interactions avec les partenaires adultes varient (elles peuvent être quotidiennes, périodiques ou directes). Quelle que soit la nature de votre soutien envers les jeunes, envisagez différentes façons de tirer parti des conseils qu'ils vous fournissent et de les inclure à votre propre travail avec eux. En ce qui concerne les personnes qui soutiennent les jeunes moins fréquemment ou indirectement (p. ex., gouvernements, comités de planification communautaire), réfléchissez à la façon dont ces soutiens peuvent être intégrés au travail que vous effectuez pour appuyer les jeunes.

Organisation des feuilles de route

Les feuilles de route sont organisées uniformément en trois colonnes et visent à répondre à trois questions clés correspondantes que vous pourriez vous poser concernant les principaux événements liés au développement.

Diagramme qui décrit l’information contenue dans les trois colonnes des feuilles de route. La colonne 1, intitulée « Que se passe-t-il? », donne une description des événements liés au développement d’ordre physique, cognitif, émotionnel ou social pouvant avoir lieu au début de l’adolescence, à l’adolescence ou au début de l'âge adulte. La colonne 2, intitulée « Comment puis-je le voir? », détaille les indicateurs que vous pouvez rechercher en vue de déterminer les événements liés au développement ont eu lieu ou sont en train de survenir. La colonne 3, intitulée « Que puis-je faire », suggère des moyens grâce auxquels vous pouvez soutenir positivement les jeunes à cette étape de leur développement. Les renseignements qui figurent dans la colonne 1 (« Que se passe-t-il? ») et la colonne 2 (« Comment puis-je le voir? ») sont issus de recherches de premier ordre menées sur le développement des jeunes. Les renseignements qui figurent dans la colonne 3 (« Que puis-je faire? ») sont directement issus des discussions menées avec les jeunes de l’Ontario et sont étayés par la recherche.

 

Ce que les jeunes veulent vous faire savoir : cinq thèmes clés

  1. Soyez encourageant. Guidez sans imposer. Les jeunes souhaitent avoir des renseignements afin de pouvoir prendre leurs propres décisions.
  2. Soyez patient et disponible. Ne vous découragez pas si un jeune rejette votre première offre de soutien car, souvent, il reviendra lorsqu'il s'en sentira capable et lorsque ce sera le bon moment.
  3. Soyez ouvert. Lorsque les jeunes viennent vous voir : écoutez, écoutez, écoutez!
  4. Soyez compréhensif. Les jeunes apprennent et évoluent au rythme de leurs échecs et de leurs erreurs – la question importante est de savoir comment les jeunes et leurs systèmes de soutien réagissent aux revers subis.
  5. Soyez empathique. Ne minimisez pas les sentiments des jeunes et ne soyez pas condescendant – « mes sentiments sont réels et importants; même si ce que je peux vivre ne vous semble pas important, ça l'est pour moi au moment où je vous parle. »

Dans toutes vos interactions avec des jeunes (qu'elles soient directes ou indirectes), agissez de façon délibérée et volontaire. Chaque interaction avec un jeune est une occasion de soutenir son développement. Soutenir un développement positif ne nécessite pas forcément un programme qui lui est propre. Cela concerne nos actions au quotidien – il faut que chaque interaction compte.

Haut