Tu es làSkip Navigation Links > Accueil > Professionnels > D'un stade à l’autre > Le développement positif des jeunes > Début de l’âge adulte (de 17 à 25 ans)

Bannière d’Un stade à l’autre – jambes et pieds d’une personne qui marche sur des pierres pour traverser une étendue d’eau.

Le développement positif des jeunes

Feuilles de route : Début de l’âge adulte (de 17 à 25 ans)

Image d’un cercle divisé en quatre sections égales ayant chacune une couleur différente, avec un cercle plus petit au centre. Chaque section représente les différents domaines du développement humain : cognitif (en jaune, en haut à gauche), émotionnel (en vert, en haut à droite), social (en bleu, en bas à gauche) et physique (en violet, en bas à droite). Pour bien matérialiser le thème évoqué, la section qui correspond au développement cognitif est un peu plus grande que les trois autres.

Début de l'âge adulte (de 17 à 25 ans)

Développement cognitif

Ce format vous plaît? Vous aimeriez que le reste du document D'un stade à l'autre s'affiche de cette façon?

Communiquez avec nous pour soumettre un commentaire.

Que se passe-t-il? Comment puis-je le voir? Que puis-je faire?
Développement cérébral

On observe une maturation des capacités de concentration, de raisonnement complexe, de planification et de contrôle des pulsions

Le jeune adulte devient plus à même de planifier, d'anticiper les conséquences et de prendre des décisions.

Il continue à améliorer et à affiner sa précision et sa rapidité à effectuer des tâches complexes, en faisant moins d'erreurs.

Il peut utiliser ces capacités de façon plus constante et avec plus de souplesse.

  • Montrez l'exemple en matière de comportement efficace de planification. Si un jeune peut observer ses partenaires adultes fixer des objectifs, faire des projets et réussir, il imitera souvent leur comportement.
  • Créez des occasions pour que les jeunes planifient des événements à grande échelle.
  • Aidez les jeunes à devenir indépendants financièrement en les soutenant pour préparer et suivre un budget.
  • Encouragez les jeunes à appréhender de façon réaliste leurs capacités et compétences personnelles.
  • Créez des occasions favorisant l'indépendance et le leadership (les emplois d'été et les occasions de bénévolat sont des moyens gratifiants d'acquérir ces expériences précieuses).
  • Accordez-leur la liberté de faire des erreurs, car il s'agit d'un aspect important de l'apprentissage. Si un jeune subit un revers, soutenez ses efforts pour se remettre en selle.
  • Offrez des conseils et transmettez votre savoir tout en faisant preuve de confiance et de respect. Ne soyez pas surpris si un jeune choisit de ne pas suivre vos conseils.

La fonction cérébrale continue de devenir plus efficace à l'âge adulte

Le jeune adulte est capable de comprendre et d'interpréter des idées complexes et abstraites (p. ex., il est capable de former des hypothèses et de créer un certain nombre de scénarios possibles au lieu de limiter ses pensées à ce qui est réel).

Il est capable d'apprendre de nouveaux renseignements rapidement.

  • Encouragez les jeunes à se familiariser avec de nouvelles idées (p. ex., proposez des livres, des biographies, des documentaires, des films et d'autres ressources pouvant susciter de nouvelles découvertes).

La capacité à évaluer les risques et les récompenses augmente

Il est mieux à même d'évaluer efficacement les risques par rapport aux récompenses.

Il peut réduire ses comportements marqués par la recherche de sensations fortes et la prise de risques.

Il peut être moins sensible aux plaisirs et aux récompenses.

  • Maintenez une communication ouverte et favorisez l'honnêteté et le respect mutuel.
  • Encouragez les jeunes à s'informer des résultats ou conséquences possibles de leurs actions.
  • Renforcez les stratégies d'autorégulation efficaces (p. ex., encouragez les jeunes à prendre le temps de réfléchir avant de prendre des décisions et de s'engager dans des comportements à risque).
  • Faites preuve de confiance et de respect alors qu'ils commencent à prendre des décisions réfléchies sur les activités auxquelles ils participent.
  • Partagez vos propres expériences de situations risquées (en réfléchissant sur vos choix, bons et mauvais).
  • Témoignez de l'intérêt pour les activités des jeunes (cela peut leur permettre de se sentir à l'aise pour vous demander des renseignements et des conseils).
  • Encouragez les jeunes à prendre des risques positifs et raisonnables (p. ex., postuler à un emploi).
  • Donnez des conseils pour guider les jeunes et assurez l'accès à des outils (p. ex., équipement de protection, cellulaire, carte) et à des renseignements de diverses sources (p. ex., forums en ligne, autres personnes ayant eu une expérience similaire) pour aider les jeunes à renforcer leurs connaissances et à être prêts.
  • Favorisez les relations positives et encourageantes afin de renforcer le soutien des pairs envers des comportements prosociaux.

Les capacités de contrôle des pulsions et de régulation du comportement sont plus importantes

Même dans des conditions de forte tension émotionnelle, il est capable d'anticiper les conséquences, de contrôler ses pulsions et d'agir en se basant sur des choix rationnels.

Il améliore ses compétences organisationnelles et sa capacité de planification à long terme.

  • Fixez des attentes quant à leur comportement et laissez les jeunes régler des situations complexes de façon autonome.
  • Laissez plus d'espace aux jeunes pour qu'ils règlent leur situation personnelle (p. ex., difficultés au travail) de façon plus indépendante.
Développement des capacités de raisonnement

La capacité d'abstraction arrive à maturité

Il est capable de comparer et de nuancer différentes théories et idées pour tirer ses propres conclusions.

  • Lorsqu'un jeune apprend une nouvelle théorie (p. ex., l'offre et la demande), demandez-lui de vous préciser son cheminement de pensée. Sondez la portée de sa compréhension en :
    • proposant d'autres explications (« Mais as-tu pensé à ...? »);
    • proposant d'autres angles d'approche (« Penserais-tu la même chose si tu étais...? »);
    • lui demandant de proposer des analogies, des comparaisons et des liens (« Penses-tu que cela soit similaire à ...? »).

Il y a maturation du raisonnement logique

Il améliore sa capacité à réfléchir aux possibilités, à former et évaluer des hypothèses, à déduire et induire des principes guidant la prise de décisions.

Il développe un raisonnement avancé et basé sur l'abstraction.

Il y a maturation de la mémoire de travail

Il affine encore davantage son recours à la mémoire de travail (p. ex., pour résoudre un casse-tête, il peut garder en mémoire les options ayant déjà été tentées).

  • Présentez un éventail varié de perspectives, de concepts et de modes de vie au moyen de films, de livres, de biographies, d'études de cas et de musique.
  • N'oubliez pas que même les adultes apprennent par l'expérience et la pratique (p. ex., les activités qui mettent en jeu les sens et permettent aux apprenants d'interagir avec l'environnement d'apprentissage [voyages, bénévolat, visite à une galerie d'art] sont des outils d'apprentissage efficaces).
  • Incitez les jeunes à poser constamment des questions et à rechercher sans cesse des renseignements sur tous les aspects de la vie.
  • Envisagez comment utiliser des jeux pour appuyer les compétences en matière de résolution de problèmes et d'établissement de stratégies (p. ex., jeux vidéo).

Les croyances sur le savoir sont plus sophistiquées

Il reconnaît que la vérité, les faits et les idées sont souvent des notions relatives et s'aperçoit que certaines méthodes d'évaluation de la vérité sont plus fiables que d'autres.

Il est capable de penser au savoir comme étant le fruit d'une construction (p. ex., il est capable de penser de façon critique et de remettre en question les raisons pour lesquelles on aboutit à la conclusion que « x » est vrai).

Il peut se sentir frustré devant l'absence de « bonnes réponses » à des problèmes et questions.

Il acquiert une compréhension mature de la nature et des limites du savoir.

Haut
Image d’un cercle divisé en quatre sections égales ayant chacune une couleur différente, avec un cercle plus petit au centre. Chaque section représente les différents domaines du développement humain : cognitif (en jaune, en haut à gauche), émotionnel (en vert, en haut à droite), social (en bleu, en bas à gauche) et physique (en violet, en bas à droite). Pour bien matérialiser le thème évoqué, la section qui correspond au développement émotionnel est un peu plus grande que les trois autres.

Début de l'âge adulte (de 17 à 25 ans)

Développement émotionnel

Que se passe-t-il? Comment puis-je le voir? Que puis-je faire?
Ressenti des émotions

Les réponses émotionnelles sont matures et la sensibilité aux récompenses commence à diminuer

Le jeune adulte connaît moins de variations d'humeur et réagit moins aux situations sous le coup de l'émotion.

  • Reconnaissez et soutenez les jeunes lorsqu'ils font preuve d'une meilleure capacité à contrôler, rediriger et gérer leurs émotions de façon saine (p. ex., en restant calme, en communiquant efficacement, en faisant de la méditation ou des exercices pour réduire le stress).
  • Fournissez aux jeunes l'occasion d'avoir leur propre temps et espace pour réfléchir et se détendre comme ils le souhaitent (p. ex., écouter de la musique, lire, dessiner, écrire).
  • Offrez motivation, soutien et encouragement pour traverser les périodes difficiles.
  • Encouragez les jeunes à s'exprimer ouvertement sur des questions de santé mentale. Si vous avez des préoccupations concernant la stabilité émotionnelle d'un jeune, mettez-le en relation avec les soutiens et sources de renseignements disponibles (p. ex., la ligne « Jeunesse, J'écoute », le médecin de famille, les sites Web, un mentor ou un conseiller approprié) – la stigmatisation associée aux problèmes de santé mentale dissuade souvent les gens de chercher du soutien.
  • Offrez aux jeunes des occasions de faire preuve d'indépendance et de leadership.
Autorégulation

L'autorégulation émotionnelle devient mature

Il est capable d'autoréguler ses émotions à l'aide de stratégies rationnelles.

Il est capable de surmonter les réponses émotionnelles et de faire des choix raisonnés.

  • Fournissez aux jeunes l'occasion d'avoir leur propre temps et espace pour réfléchir et se détendre comme ils le souhaitent (p. ex., écouter de la musique, lire, dessiner, écrire).
  • Renforcez les stratégies d'autorégulation efficaces (p. ex., encouragez les jeunes à prendre le temps de réfléchir avant de prendre des décisions et de s'engager dans des comportements à risque).

La motivation est encore plus intériorisée

Il montre qu'il est capable de fixer ses propres objectifs et de rester concentré en ayant moins besoin des injonctions d'autres personnes.

  • Encouragez les jeunes. À cet âge, les jeunes veulent savoir que leurs parents, leurs enseignants ou toute autre personne servant de modèle s'intéressent à leurs activités et à leurs ambitions, mais ils ont aussi besoin d'être libres de fixer et d'atteindre seuls des objectifs.
Empathie

On observe une maturation des facultés d'empathie

Il peut détecter des signes subtils de détresse émotionnelle chez les autres.

Il est capable de répondre de façon adaptée aux besoins des autres.

  • Renforcez les comportements empathiques (p. ex., céder son siège dans l'autobus).
  • Favorisez la « prise de perspective » pour encourager le renforcement de l'empathie et la reconnaissance de la distinction entre son propre vécu et celui d'autrui (p. ex., une personne d'origine culturelle différente).
  • Encouragez les jeunes à s'intéresser à d'autres personnes et à d'autres sujets (p. ex., bénévolat auprès d'un organisme communautaire).
Haut
Image d’un cercle divisé en quatre sections égales ayant chacune une couleur différente, avec un cercle plus petit au centre. Chaque section représente les différents domaines du développement humain : cognitif (en jaune, en haut à gauche), émotionnel (en vert, en haut à droite), social (en bleu, en bas à gauche) et physique (en violet, en bas à droite). Pour bien matérialiser le thème évoqué, la section qui correspond au développement social est un peu plus grande que les trois autres.

Début de l'âge adulte (de 17 à 25 ans)

Développement social

Que se passe-t-il? Comment puis-je le voir? Que puis-je faire?
Construction identitaire

Le sens identitaire est plus solide

Il peut commencer à adopter une identité après avoir exploré un éventail varié de rôles, de valeurs, de croyances et d'objectifs.

Il peut manifester ses valeurs, ses croyances et ses objectifs à travers les possibilités et les intérêts qu'il choisit.

  • Soutenez les occasions d'exploration et de participation à des événements organisés, à des clubs ou à des équipes afin que les jeunes puissent repérer leurs talents et éventuellement leur voie professionnelle.

L'identité sexuelle est plus stable

Il peut afficher une certaine confiance à l'égard de son identité sexuelle – exprimée par ses vêtements/son image.

  • Parlez de l'identité sexuelle sans émettre d'hypothèses.
  • Encouragez les jeunes à participer à des activités sans se préoccuper des étiquettes préétablies en matière d'identité sexuelle.

L'estime de soi liée à l'appartenance à un groupe social et l'identité sociale arrivent à maturité

Il peut afficher un engagement ou un sentiment d'appartenance à des groupes sociaux.

Il commence à se sentir à l'aise avec sa propre identité sociale et éprouve des sentiments positifs à l'égard de son appartenance à un groupe social.

Il a des connaissances sur son groupe social et a examiné seul ses propres croyances.

Il rejette les points de vue négatifs d'autrui reposant sur des stéréotypes.

  • Encouragez le bénévolat et d'autres activités structurées à l'échelle locale. Ainsi, les jeunes auront un sentiment plus fort d'intégration communautaire et sociale.
  • Soutenez la participation des jeunes à des traditions culturelles afin de les aider à acquérir un sentiment d'identité culturelle et une estime de soi liée à l'appartenance à un groupe social.
  • Favorisez les occasions permettant aux jeunes adultes de faire du mentorat auprès d'autres jeunes.

Les croyances spirituelles peuvent être plus intériorisées

Il peut commencer à intégrer ses croyances spirituelles et religieuses dans le cadre d'une identité plus large.

Il est motivé à agir et à se comporter davantage à l'aune de ses croyances profondes.

Il commence à avoir le sentiment d'avoir sa place dans le monde et d'être relié au reste du monde.

  • Le cas échéant, soutenez la participation des jeunes à des traditions religieuses ou spirituelles pour contribuer à créer chez eux un sentiment d'identité spirituelle.
  • Soutenez l'esprit critique en ce qui concerne la religion.

Les conceptions du soi deviennent plus intégrées

Il peut être en mesure de régler les divergences existant entre ses conceptions du soi selon les différences de contexte.

  • Encouragez les jeunes à mettre l'accent sur les conceptions du soi plus positives (intégrez les activités dans lesquelles ils sont bons à des contextes où ils se sentent moins sûrs d'eux).

Les compétences d'auto-évaluation continuent de s'améliorer

Il continue d'affiner sa capacité à adopter un esprit critique et à réfléchir sur soi.

Il dépend moins de l'approbation des autres et la recherche moins.

  • Apportez une rétroaction constructive afin d'encourager le perfectionnement des compétences d'auto-évaluation.
  • Encouragez l'auto-évaluation par des questions telles que « Comment te sens-tu? ».

L'auto-efficacité augmente

Il peut relever des défis plus difficiles et de plus longue durée, et persévérer face à l'adversité ou à l'échec afin d'atteindre ses objectifs.

  • Montrez l'exemple en appréhendant de façon confiante vos propres compétences et capacités – les jeunes apprennent à être auto-efficaces grâce aux modèles qu'ils ont dans leur vie.
  • Aidez les jeunes à se fixer des objectifs et soutenez leurs tentatives à les atteindre afin d'améliorer l'auto-efficacité.
  • Proposez des défis réalistes aux jeunes et offrez-leur du soutien et des conseils pour réussir ces défis.

L'estime de soi s'améliore

Il se sent personnellement plus confiant et plus positif.

Son niveau d'estime de soi continue de s'améliorer (ce processus se poursuit jusqu'à un âge avancé).

  • Créez des occasions où les jeunes peuvent exceller (au niveau scolaire, professionnel, bénévole, récréatif).
  • Montrez un intérêt pour leurs opinions, idées, croyances, objectifs et projets de vie.
  • Offrez aux jeunes l'occasion d'être des chefs de file.
  • Mettez en valeur leurs réussites.
Établissement de relations

L'appréhension de divers points de vue arrive à maturité

Il peut parfaitement comprendre l'effet des rôles sociaux dans le cadre de la prise de perspective.

Il comprend que les perspectives « neutres » sur une situation sont rares et que le point de vue d'une personne est toujours teinté par son contexte, ses croyances et son histoire.

  • Encouragez la compréhension des expériences, des défis et des problèmes d'autres personnes.

Les relations avec les pairs continuent à évoluer

L'influence des pairs est moins forte; il montre une plus grande capacité à choisir un partenaire amoureux sur la base d'une compatibilité personnelle (et non de la position sociale, comme c'est souvent le cas pour les adolescents plus jeunes).

  • Encouragez les jeunes à maintenir des liens avec des amis, même lorsqu'ils deviennent plus engagés par rapport à l'école, à leur emploi ou à leur partenaire amoureux.
  • Gardez à l'esprit que, même si l'influence des pairs connaît souvent des variations au début de l'âge adulte, les amis continuent à soutenir la mise en place de relations amoureuses en partageant leurs réseaux sociaux et en apportant un appui lorsque la relation connaît des difficultés.

Les relations amoureuses sont matures

L'accent mis sur le divertissement et la camaraderie dans les relations amoureuses évolue pour former des liens émotionnels forts associés à une intimité physique et émotionnelle.

Il peut avoir des relations de plus longue durée (souvent plus d'un an) et s'engager avec un partenaire dans une relation à long terme où l'on cherche à gérer et à résoudre les conflits.

Il passe beaucoup de temps en couple, et non plus au sein d'un groupe plus large (certains jeunes adultes peuvent préférer des relations de plus courte durée alors qu'ils explorent leur indépendance).

Les LGBTTQ peuvent souvent s'afficher totalement en reconnaissant ouvertement une relation avec une personne de même sexe.

  • Laissez de l'espace aux jeunes pour qu'ils puissent créer des relations privées et personnelles, mais restez proche et accessible, de façon à ce qu'ils puissent poser des questions et demander de l'aide au besoin.
  • Faites preuve de respect à l'égard de leurs relations.

Les relations familiales continuent à évoluer

Il y a de moins en moins de conflits avec les parents.

  • Élaborez des stratégies et utilisez des outils pour rester proche tout en étant à distance (p. ex., téléphone, courriel, messagerie en ligne).
  • Essayez de rester en contact régulier avec les jeunes (sur une base quotidienne ou hebdomadaire) afin que chacun puisse être informé de la vie de l'autre.
  • Établissez des routines ou consacrez des moments à la famille, p. ex., pour des vacances importantes, pour certains repas ou certains jours de la semaine.
  • Partagez des expériences (p. ex., magasinage, vacances, promenades).
  • Indiquez que vous êtes disponible afin que les jeunes se sentent libres de venir vous demander de l'aide ou vous poser des questions.

Le raisonnement moral peut commencer à mettre l'accent sur des principes moraux ou éthiques

Il peut de plus en plus prendre des décisions morales sur la base de principes éthiques ou moraux qu'il a lui-même choisis.

Il peut commencer à prendre des décisions motivées par l'égalité, les droits de la personne, la dignité et le respect de la vie, quelles que soient les conséquences le concernant.

Il peut continuer à prendre des décisions reposant sur la loi et l'ordre, en mettant l'accent sur le respect des lois pour maintenir l'ordre social.

  • Soyez consciencieux dans votre propre raisonnement moral – les jeunes imitent les modes de raisonnement moral de leurs modèles.
  • Encouragez les interactions dans lesquelles les adolescents et jeunes adultes s'engagent dans des conversations délicates sur des questions pertinentes qui soulèvent des points de vue divergents et aboutissent à une discussion des problèmes.
  • Soutenez les occasions de discussions actives sur des dilemmes moraux (p. ex., concernant la discrimination, l'oppression ou les préjugés) pour stimuler leurs compétences de raisonnement et de résolution de problèmes.

L'autosuffisance continue de se renforcer

Il est capable de maintenir des liens étroits tout en conservant un sens de son identité distincte.

Il peut quitter le foyer familial pour vivre de façon indépendante.

Il continue à acquérir une indépendance financière.

  • N'oubliez pas que de nombreux jeunes quittent le foyer familial, puis y reviennent à plusieurs reprises avant de procéder à une transition définitive vers l'indépendance.
  • Fournissez des conseils et partagez vos propres expériences liées à l'acquisition de votre indépendance.
  • Fournissez des conseils et partagez vos expériences personnelles liées à vos « premières fois » : premier emploi à temps plein, départ du foyer familial, achat d'une automobile ou première rupture majeure.
Haut
Image d’un cercle divisé en quatre sections égales ayant chacune une couleur différente, avec un cercle plus petit au centre. Chaque section représente les différents domaines du développement humain : cognitif (en jaune, en haut à gauche), émotionnel (en vert, en haut à droite), social (en bleu, en bas à gauche) et physique (en violet, en bas à droite). Pour bien matérialiser le thème évoqué, la section qui correspond au développement physique est un peu plus grande que les trois autres.

Début de l'âge adulte (de 17 à 25 ans)

Développement physique

Que se passe-t-il? Comment puis-je le voir? Que puis-je faire?
Activité physique

Les niveaux d'activité physique continuent de diminuer

Il est moins susceptible de s'engager dans des activités physiques.

  • Envisagez les obstacles à la participation à certaines activités, tels que le coût, l'équipement et le transport (p. ex., les jeunes peuvent ne plus avoir le soutien financier de leurs parents pour financer leurs activités).
  • Continuez à soutenir les jeunes dans l'établissement d'objectifs réalistes qu'ils doivent équilibrer avec d'autres priorités (école, travail, vie sociale).
  • Alors que les jeunes commencent à maîtriser les concepts de mouvement, commencez à mettre davantage l'accent sur le perfectionnement des compétences et des techniques.
  • À ce stade, la motivation s'est principalement intériorisée. Les programmes et activités visant à promouvoir le développement physique devraient s'attacher à aider les jeunes à perfectionner leurs connaissances, leurs compétences et leurs comportements dans la perspective d'adopter un mode de vie sain et actif.
  • Encouragez les jeunes adultes à se sentir maîtres de leur propre développement et fournissez-leur des occasions de concevoir et de mettre en œuvre des programmes et des activités.

L'endurance cardiovasculaire et musculaire, la force et la souplesse changent

Chez les filles : en l'absence d'entraînement, il n'y a plus de hausse de l'endurance musculaire ou des capacités musculaires.

Chez les garçons : on observe un pic de l'endurance cardiovasculaire et de la force musculaire avant une stabilisation (il n'y a plus de hausse de l'endurance musculaire).

En l'absence d'entraînement, la souplesse continue de décliner lentement.

  • Proposez des activités qui apprennent aux jeunes comment éviter de se blesser et comment traiter une blessure (p. ex., apprentissage de routines d'étirement).
  • Assurez l'accès aux renseignements sur les façons positives et négatives d'accroître sa force et son endurance (p. ex., renseignements sur les dangers de la prise de stéroïdes ou de suppléments pour améliorer ses résultats athlétiques).
Croissance et développement physique

Les changements associés à la puberté se terminent

Chez les filles : les changements liés à la puberté sont souvent terminés.

Chez les garçons : ils peuvent continuer à grandir, grossir, prendre de la masse musculaire et acquérir une pilosité corporelle.

  • Encouragez et créez une communication ouverte bilatérale, permettant aux jeunes de poser des questions et d'obtenir des renseignements appropriés à leur âge sur les changements qui s'opèrent au niveau de leur corps et l'apparition des caractères sexuels.

L'influence hormonale sur le cycle du sommeil commence à s'inverser

Le jeune adulte s'endort plus tôt le soir et se réveille plus tôt le matin.

  • Soutenez les jeunes pour qu'ils maintiennent une routine saine en matière de sommeil – aller se coucher et se lever à des heures appropriées (p. ex., éteindre l'ordinateur une heure avant le coucher).
Image corporelle et nutrition

Le développement de l'image corporelle se poursuit

Le jeune adulte est plus apte à établir des comparaisons sociales en ce qui concerne sa morphologie.

Les opinions sur le style, les vêtements, l'apparence deviennent importantes.

  • Ayez conscience que les jeunes présentent une sensibilité accrue aux messages concernant leur corps et leur sexualité.
  • Accordez-leur plus d'indépendance en ce qui concerne leur propre style vestimentaire et les décisions sur leur apparence.
  • Encouragez les jeunes à se concentrer sur leurs propres aspects physiques qu'ils apprécient et qui les mettent en confiance.
  • Montrez l'exemple, en partageant vos propres expériences.

Le besoin de prendre des décisions indépendantes sur la nutrition et une alimentation saine augmente

Le jeune adulte a des opinions plus affirmées sur l'alimentation et la nutrition et exprime un désir de contrôle indépendant à cet égard.

  • Encouragez une certaine indépendance en préférences alimentaires et favorisez les connaissances en matière de nutrition et de préparation des aliments.
  • La nutrition joue un rôle clé dans un développement sain à cette période de la vie. Fournissez des renseignements à cet égard (p. ex., consultez le Guide alimentaire canadien).
  • Encouragez des habitudes et routines alimentaires saines (p. ex., faites participer les jeunes aux achats d'épicerie ou à la préparation des repas).
  • Incitez les jeunes à parler de pratiques alimentaires saines et surveillez les changements importants de leur alimentation qui pourraient indiquer des troubles alimentaires.
Haut