Tu es làSkip Navigation Links > Accueil > Professionnels > Intensifions nos efforts > Le rapport annuel 2015 > Annexe

Intensifions nos efforts : Cadre stratégique en faveur de la réussite des jeunes de l’Ontario

Annexe : Documents sources consultés pour l’élaboration du Profil du bien-être des jeunes de l’Ontario


Santé et bien-être

1. Les jeunes de l’Ontario sont en bonne forme physique.

Indicateur : Proportion des jeunes qui ont un poids-santé

Diagramme en barres indiquant 2013 : 77,9 %; 2014 : 76,7 %

Définition : Cet indicateur correspond à la proportion des jeunes de l’Ontario (âgés de 12 à 17 ans) qui se sont auto-déclarés comme étant ni obèses ni en surpoids. Cette variable classe les jeunes de 12 à 17 ans (excepté les répondantes âgées de 15 à 17 ans qui étaient enceintes ou qui n’ont pas répondu à la question sur la grossesse) comme étant « obèses », « en surpoids » ou « ni obèses ni en surpoids », d’après les seuils de l’IMC définis par Cole et coll. en fonction de l’âge et du sexe25. Les seuils établis par Cole reposent sur l’agrégation de données internationales sur l’IMC et ils sont reliés aux seuils internationalement reconnus de 25 (surpoids) et de 30 (obésité) pour les adultes.

Source : Ces données s’appuient sur les réponses obtenues par Statistique Canada dans le cadre de son Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes (ESCC). Les données présentées ici sont basées sur les réponses recueillies en 2014 pour cette enquête. L’ESCC est réalisée tous les ans.

Échantillon : 1 690 jeunes âgés de 12 à 17 ans ont répondu à l’ESCC de 2014, soit un échantillon représentatif d’une population de 969 500 jeunes. Le cadre d’échantillonnage de l’ESCC exclut les personnes vivant dans les réserves des Premières Nations et certaines collectivités isolées.

Évolution souhaitée: Hausse

Évolution réelle : Baisse

Données : 2013 : 77,9 %; 2014 : 76,7 %

Indicateur : Proportion des jeunes qui sont physiquement actifs

Diagramme en barres indiquant 2013 : 70,5 %; 2014 : 68 %

Définition : Cet indicateur correspond à la proportion des jeunes de l’Ontario (âgés de 12 à 19 ans) qui ont indiqué être actifs ou modérément actifs pendant leur temps libre.

Source : Ces données s’appuient sur les réponses obtenues par Statistique Canada dans le cadre de son Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes (ESCC). Les données présentées ici sont basées sur les réponses recueillies en 2014 pour cette enquête. L’ESCC est réalisée tous les ans.

Échantillon : 2 230 jeunes âgés de 12 à 19 ans ont répondu à l’ESCC de 2014, soit un échantillon représentatif d’une population de 1 293 500 jeunes. Le cadre d’échantillonnage de l’ESCC exclut les personnes vivant dans les réserves des Premières Nations et certaines collectivités isolées.

Évolution souhaitée : Hausse

Évolution réelle : Baisse

Données : 2013 : 70,5 %; 2014 : 68 %

Indicateur : Proportion des jeunes qui consomment au moins cinq portions de fruits ou de légumes par jour

Diagramme circulaire indiquant 2013 : 42,9 %; 2014 : 41,3 %

Définition : Cet indicateur correspond à la proportion des jeunes de l’Ontario (âgés de 12 à 19 ans) qui ont indiqué consommer moins de cinq portions de fruits ou de légumes par jour.

Source : Ces données s’appuient sur les réponses obtenues par Statistique Canada dans le cadre de son Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes (ESCC). Les données présentées ici sont basées sur les réponses recueillies en 2013 pour cette enquête. L’ESCC est réalisée tous les ans.

Échantillon : 2 230 jeunes âgés de 12 à 19 ans ont répondu à l’ESCC de 2014, soit un échantillon représentatif d’une population de 1 293 500 jeunes. Le cadre d’échantillonnage de l’ESCC exclut les personnes vivant dans les réserves des Premières Nations et certaines collectivités isolées.

Évolution souhaitée : Hausse

Évolution réelle : Baisse

Données : 2013 : 42,9 %; 2014 : 41,3 %

Indicateur : Proportion des jeunes qui sont en lien avec un fournisseur de soins primaires

Diagramme en barres indiquant 2013 : 90,1 %; 2014 : 91,0 %

Définition : Cet indicateur correspond à la proportion des jeunes de l’Ontario (âgés de 16 à 25 ans) qui ont indiqué avoir un fournisseur de soins primaires.

Source : Ces données s’appuient sur les réponses obtenues par le ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l’Ontario dans le cadre de son Sondage de 2014 sur l’expérience en matière de soins de santé (SESS). Le SESS est un sondage téléphonique réalisé, sur une base volontaire, auprès d’Ontariennes et d’Ontariens âgés de 16 ans et plus. Les réponses à ce sondage ont été recueillies entre janvier et décembre 2014.

Échantillon : 871 jeunes âgés de 16 à 25 ans ont répondu à ce sondage, ce qui représente 7,8 p. 100 de l’ensemble des répondants âgés de 16 ans et plus.

Évolution souhaitée : Hausse

Évolution réelle : Hausse

Données : 2013 : 90,1 %; 2014 : 91,0 %


2. Les jeunes de l’Ontario se sentent en bonne santé mentale.

Indicateur : Proportion des jeunes qui éprouvent de l’anxiété et/ou sont dépressifs

Diagramme en barres indiquant 2009 - 4,2 %; 2012 : 6 %; 2013 : 6 %

Définition : Cet indicateur correspond à la proportion des élèves de l’Ontario (de la 7e à la 12e année) qui ont indiqué avoir éprouvé des symptômes d’anxiété et/ou de dépression au cours des quatre dernières semaines.

Source : Ces données s’appuient sur les auto-évaluations des élèves qui ont participé au Sondage sur la consommation de drogues et la santé des élèves de l’Ontario. Ce sondage est réalisé tous les deux ans. Les données présentées ici proviennent de questionnaires remplis anonymement dans les classes entre novembre 2012 et juin 2013.

Échantillon : 10 272 élèves (soit 63 p. 100 des élèves sélectionnés dans les écoles participantes) de la 7e à la 12e année, répartis dans 42 conseils scolaires, 198 écoles et 671 classes de l’Ontario, ont répondu au sondage de 2013. Les élèves exclus de cet échantillon sont les élèves inscrits dans une école privée, ceux scolarisés à domicile, ceux qui résident dans un établissement de santé correctionnel et ceux qui sont scolarisés dans une réserve des Premières Nations, dans une base militaire ou dans une région isolée du Nord de l’Ontario.

Évolution souhaitée : Baisse

Évolution réelle : Aucune nouvelle donnée

Données : 2009 - 4,2 %; 2012 : 6 %; 2013 : 6 %

Indicateur : Proportion des jeunes qui éprouvent un niveau élevé de détresse psychologique

Diagramme en barres indiquant 2009 : 31 %; 2011 : 33,6 %; 2013 : 26 %

Définition : Cet indicateur correspond à la proportion des élèves de l’Ontario (de la 7e à la 12e année) qui ont indiqué avoir éprouvé un niveau modéré à élevé de détresse psychologique au cours du mois écoulé.

Source : Ces données s’appuient sur les auto-évaluations des élèves qui ont participé au Sondage sur la consommation de drogues et la santé des élèves de l’Ontario. Ce sondage est réalisé tous les deux ans. Les données présentées ici proviennent de questionnaires remplis anonymement dans les classes entre novembre 2012 et juin 2013.

Échantillon : 10 272 élèves (soit 63 p. 100 des élèves sélectionnés dans les écoles participantes) de la 7e à la 12e année, répartis dans 42 conseils scolaires, 198 écoles et 671 classes de l’Ontario, ont répondu au sondage de 2013. Les élèves exclus de cet échantillon sont les élèves inscrits dans une école privée, ceux scolarisés à domicile, ceux qui résident dans un établissement de santé ou correctionnel et ceux qui sont scolarisés dans une réserve des Premières Nations, dans une base militaire ou dans une région isolée du Nord de l’Ontario.

Évolution souhaitée : Baisse

Évolution réelle : Aucune nouvelle donnée

Données : 2009 : 31 %; 2011 : 33,6 %; 2013 : 26 %

Indicateur : Proportion des jeunes qui ont sérieusement envisagé le suicide au cours de l’année écoulée

Diagramme en barres indiquant 2009 : 9,5 %; 2011 : 10,3 %; 2013 : 13,4 %

Définition : Cet indicateur correspond à la proportion des élèves de l’Ontario (de la 7e à la 12e année) qui ont indiqué avoir sérieusement envisagé le suicide au cours de l’année écoulée.

Source : Ces données s’appuient sur les auto-évaluations des élèves ayant participé au Sondage sur la consommation de drogues et la santé des élèves de l’Ontario. Ce sondage est réalisé tous les deux ans. Les données présentées ici proviennent de questionnaires remplis anonymement dans les classes entre novembre 2012 et juin 2013.

Échantillon : 10 272 élèves (soit 63 p. 100 des élèves sélectionnés dans les écoles participantes) de la 7e à la 12e année, répartis dans 42 conseils scolaires, 198 écoles et 671 classes de l’Ontario, ont répondu au sondage de 2013. Les élèves exclus de cet échantillon sont les élèves inscrits dans une école privée, ceux scolarisés à domicile, ceux qui résident dans un établissement de santé ou correctionnel et ceux qui sont scolarisés dans une réserve des Premières Nations, dans une base militaire ou dans une région isolée du Nord de l’Ontario.

Évolution souhaitée : Baisse

Évolution réelle : Aucune nouvelle donnée

Données : 2009 : 9,5 %; 2011 : 10,3 %; 2013 : 13,4 %

3. Les jeunes de l’Ontario font des choix propices à un développement sain et sécuritaire.

Indicateur : Proportion des jeunes qui fument des cigarettes

Diagramme en barres indiquant 2009 : 11,7 %; 2011 : 8,7 %; 2013 : 8,5 %

Définition : Cet indicateur correspond à la proportion des élèves de l’Ontario (de la 7e à la 12e année) qui ont indiqué avoir fumé des cigarettes au cours des 12 mois précédant le sondage.

Source : Ces données s’appuient sur les auto-évaluations des élèves ayant participé au Sondage sur la consommation de drogues et la santé des élèves de l’Ontario. Ce sondage est réalisé tous les deux ans. Les données présentées ici proviennent de questionnaires remplis anonymement dans les classes entre novembre 2012 et juin 2013.

Échantillon : 10 272 élèves (soit 63 p. 100 des élèves sélectionnés dans les écoles participantes) de la 7e à la 12e année, répartis dans 42 conseils scolaires, 198 écoles et 671 classes de l’Ontario, ont répondu au sondage de 2013. Les élèves exclus de cet échantillon sont les élèves inscrits dans une école privée, ceux scolarisés à domicile, ceux qui résident dans un établissement de santé ou correctionnel et ceux qui sont scolarisés dans une réserve des Premières Nations, dans une base militaire ou dans une région isolée du Nord de l’Ontario.

Évolution souhaitée : Baisse

Évolution réelle : Aucune nouvelle donnée

Données : 2009 : 11,7 %; 2011 : 8,7 %; 2013 : 8,5 %

Indicateur : Proportion des jeunes qui ont récemment consommé de l’alcool de façon excessive

Diagramme en barres indiquant 2009 : 24,7 %; 2011 : 22,3 %; 2013 : 19,8 %

Définition : Cet indicateur correspond à la proportion des élèves de l’Ontario (de la 7e à la 12e année) qui ont indiqué s’être livrés à une beuverie express (définie comme le fait de boire cinq boissons alcoolisées ou plus en une seule occasion) au moins une fois au cours des quatre semaines précédant le sondage.

Source : Ces données s’appuient sur les auto-évaluations des élèves ayant participé au Sondage sur la consommation de drogues et la santé des élèves de l’Ontario. Ce sondage est réalisé tous les deux ans. Les données présentées ici proviennent de questionnaires remplis anonymement dans les classes entre novembre 2012 et juin 2013.

Échantillon : 10 272 élèves (soit 63 p. 100 des élèves sélectionnés dans les écoles participantes) de la 7e à la 12e année, répartis dans 42 conseils scolaires, 198 écoles et 671 classes de l’Ontario, ont répondu au sondage de 2013. Les élèves exclus de cet échantillon sont les élèves inscrits dans une école privée, ceux scolarisés à domicile, ceux qui résident dans un établissement de santé ou correctionnel et ceux qui sont scolarisés dans une réserve des Premières Nations, dans une base militaire ou dans une région isolée du Nord de l’Ontario.

Évolution souhaitée : Baisse

Évolution réelle : Aucune nouvelle donnée

Données : 2009 : 24,7 %; 2011 : 22,3 %; 2013 : 19,8 %

Indicateur : Proportion des jeunes qui ont pris des drogues illicites

Diagramme circulaire indiquant 2013 : 30,7 %

Définition : Il s’agit d’un indicateur composite qui combine l’ensemble des élèves de l’Ontario (de la 9e à la 12e année) ayant indiqué avoir consommé du cannabis à des fins non médicales, du LSD, des champignons ou de la méthamphétamine, de la cocaïne, du crack, de l’héroïne, de l’ecstasy, des stimulants (hors usage médical) et des tranquillisants ou sédatifs (hors usage médical) au cours de l’année écoulée. Cet indicateur ne concerne pas la consommation d’alcool, de tabac, de boissons énergisantes à haute teneur en caféine, de madjoun (ou jimson weed), ni l’utilisation d’inhalateurs, de salvia, de kétamine, d’OxyContin et d’autres analgésiques opioïdes sur ordonnance, de médicaments prescrits pour soulager un TDAH, de médicaments en vente libre et de stéroïdes.

Source : Ces données s’appuient sur les auto-évaluations des élèves ayant participé au Sondage sur la consommation de drogues et la santé des élèves de l’Ontario. Ce sondage est réalisé tous les deux ans. Les données présentées ici proviennent de questionnaires remplis anonymement dans les classes entre novembre 2012 et juin 2013.

Échantillon : 10 272 élèves (soit 63 p. 100 des élèves sélectionnés dans les écoles participantes) de la 7e à la 12e année, répartis dans 42 conseils scolaires, 198 écoles et 671 classes de l’Ontario, ont répondu au sondage de 2013. Les élèves exclus de cet échantillon sont les élèves inscrits dans une école privée, ceux scolarisés à domicile, ceux qui résident dans un établissement de santé ou correctionnel et ceux qui sont scolarisés dans une réserve des Premières Nations, dans une base militaire ou dans une région isolée du Nord de l’Ontario.

Évolution souhaitée : Baisse

Évolution réelle : Aucune nouvelle donnée

Données : 2013 : 30,7 %

Indicateur : Proportion des jeunes qui ont eu une infection transmissible sexuellement

Diagramme en barres indiquant 2010 : 3,9 %; 2014 : 2,6 %

Définition : Cet indicateur correspond à la proportion des jeunes de l’Ontario (âgés de 12 à 24 ans) qui ont indiqué avoir reçu au moins un diagnostic d’infection transmissible sexuellement.

Source : Ces données s’appuient sur les réponses obtenues par Statistique Canada dans le cadre de son Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes (ESCC). Les données présentées ici sont basées sur les réponses recueillies en 2014 pour cette enquête. L’ESCC est réalisée tous les ans.

Échantillon : 3 809 jeunes âgés de 12 à 24 ans ont répondu à l’ESCC de 2014, soit un échantillon représentatif d’une population de 2 281 583 jeunes. Le cadre d’échantillonnage exclut les personnes vivant dans les réserves des Premières Nations et certaines collectivités isolées.

Évolution souhaitée : Baisse

Évolution réelle : Baisse

Données : 2010 : 3,9 %; 2014 : 2,6 %


Cercle familial et amical solide et solidaire

4. Les familles et les tuteurs des jeunes de l’Ontario disposent de moyens pour aider ces jeunes à s’épanouir.

Indicateur : Proportion des familles qui vivent dans une extrême pauvreté et qui ont du mal à payer leur logement

Diagramme en barres indiquant 2009 : 5,0 %, 2010 : 4,2 %, 2011 : 5,1 %

Définition : La Mesure relative au logement en Ontario est utilisée pour évaluer le pourcentage des ménages ayant des enfants de moins de 18 ans dont le revenu est inférieur à 40 p. 100 du revenu médian des ménages (MFR40) et qui consacrent plus de 40 p. 100 de leur revenu au logement.

Source : Ces données s’appuient sur les réponses obtenues par Statistique Canada dans le cadre de son Enquête sur la dynamique du travail et du revenu (EDTR), dont les dernières données ont été recueillies en 2011 puis publiées en juin 2013. Cette enquête menée en 2011 était la dernière EDTR et Statistique Canada n’a pas encore publié d’enquête de remplacement qui permette de suivre et d’évaluer le revenu et/ou la pauvreté des ménages. Dès que ce sera le cas, le profil sera révisé pour refléter les nouveaux indicateurs pertinents.

Échantillon : Environ 10 000 Ontariennes et Ontariens.

Évolution souhaitée : Baisse

Évolution souhaitée: Aucune nouvelle donnée

Données : 2009 : 5,0 %, 2010 : 4,2 %, 2011 : 5,1 %

Indicateur : Proportion des familles ontariennes qui sont en proie à l’insécurité alimentaire

Diagramme circulaire indiquant 2011-2012 : 10 %

Définition : L’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes (ESCC) définit « l’insécurité alimentaire » comme l’incapacité d’un ménage à s’offrir la nourriture dont il a besoin à un moment ou à un autre de l’année écoulée. Cet indicateur correspond à la proportion des ménages ontariens avec enfants qui sont en situation d’insécurité alimentaire.

Source : Ces données s’appuient sur les réponses obtenues par Statistique Canada dans le cadre de son ESCC. Les données présentées ici sont basées sur les réponses recueillies lors de l’enquête de 2014. L’ESCC est réalisée tous les ans. Sont exclus de l’enquête toute personne vivant dans une réserve des Premières Nations, dans un établissement de soins de santé ou dans certaines collectivités isolées ainsi que tout membre à temps plein des Forces canadiennes.

Échantillon : L’échantillon considéré inclut les ménages ontariens comptant des enfants âgés de 0 à 17 ans parmi leurs membres.

Évolution souhaitée : Baisse

Évolution réelle : Aucune nouvelle donnée

Données : 2011-2012 : 10 %

Indicateur : Proportion des enfants et des jeunes qui vivent dans un foyer à faible revenu

Diagramme en barres indiquant 2009 : 14,6 %; 2010 ; 13,8 %; 2011 : 13,6 %

Définition : Les faibles revenus sont définis par le biais du seuil « fixe » de la MFR50 appliquée en Ontario. Il s’agit du nombre et du pourcentage de personnes vivant dans une famille dont le revenu net d’impôt est inférieur à 50 p. 100 du revenu familial médian rajusté, mesuré en 2008 puis révisé pour tenir compte de l’inflation entre 2009 et 2011. Le niveau de revenu après impôt varie en fonction de la taille du foyer.

Source : Ces données s’appuient sur les réponses obtenues par Statistique Canada dans le cadre de son Enquête sur la dynamique du travail et du revenu (EDTR), dont les dernières données ont été recueillies en 2011 puis publiées en juin 2013. Cette enquête menée en 2011 était la dernière EDTR et Statistique Canada n’a pas encore publié d’enquête de remplacement qui permette de suivre et d’évaluer le revenu et/ou la pauvreté des ménages. Dès que ce sera le cas, le profil sera révisé pour refléter les nouveaux indicateurs pertinents.

Échantillon : Environ 16 000 personnes réparties dans approximativement 7 000 familles. L’échantillon compte environ 3 200 enfants et jeunes de moins de 18 ans. Sont, en revanche, exclues du cadre d’échantillonnage les personnes vivant en établissement, dans des réserves des Premières Nations ou dans des casernes militaires.

Évolution souhaitée : Baisse

Évolution réelle : Aucune nouvelle donnée

Données : 2009 : 14,6 %; 2010 ; 13,8 %; 2011 : 13,6 %


5. Les jeunes de l’Ontario ont dans leur vie au moins une personne attentionnée et stable.

Indicateur : Proportion des jeunes qui ont au moins un parent qui sait généralement où ils se trouvent

Diagramme circulaire indiquant 2013 : 92,3 %

Définition : Cet indicateur correspond à la proportion des élèves de l’Ontario (de la 7e à la 12e année) qui ont indiqué qu’au moins un de leurs parents sait « toujours » ou « généralement » où ils se trouvent quand ils ne sont pas au domicile familial.

Source : Ces données s’appuient sur les auto-évaluations des élèves ayant participé au Sondage sur la consommation de drogues et la santé des élèves de l’Ontario. Ce sondage est réalisé tous les deux ans. Les données présentées ici proviennent de questionnaires remplis anonymement dans les classes entre novembre 2012 et juin 2013.

Échantillon : 10 272 élèves (soit 63 p. 100 des élèves sélectionnés dans les écoles participantes) de la 7e à la 12e année, répartis dans 42 conseils scolaires, 198 écoles et 671 classes de l’Ontario, ont répondu au sondage de 2013. Les élèves exclus de cet échantillon sont les élèves inscrits dans une école privée, ceux scolarisés à domicile, ceux qui résident dans un établissement de santé ou correctionnel et ceux qui sont scolarisés dans une réserve des Premières Nations, dans une base militaire ou dans une région isolée du Nord de l’Ontario.

Évolution souhaitée : Hausse

Évolution réelle : Aucune nouvelle donnée

Données : 2013 : 92,3 %

Indicateur : Proportion des jeunes qui ne s’entendent pas avec leur mère

Diagramme circulaire indiquant 2013 : 4,4 %

Définition : Cet indicateur correspond à la proportion des élèves de l’Ontario (de la 7e à la 12e année) qui ont indiqué ne pas s’entendre avec leur mère.

Source : Ces données s’appuient sur les auto-évaluations des élèves ayant participé au Sondage sur la consommation de drogues et la santé des élèves de l’Ontario. Ce sondage est réalisé tous les deux ans. Les données présentées ici proviennent de questionnaires remplis anonymement dans les classes entre novembre 2012 et juin 2013.

Échantillon : 10 272 élèves (soit 63 p. 100 des élèves sélectionnés dans les écoles participantes) de la 7e à la 12e année, répartis dans 42 conseils scolaires, 198 écoles et 671 classes de l’Ontario, ont répondu au sondage de 2013. Les élèves exclus de cet échantillon sont les élèves inscrits dans une école privée, ceux scolarisés à domicile, ceux qui résident dans un établissement de santé ou correctionnel et ceux qui sont scolarisés dans une réserve des Premières Nations, dans une base militaire ou dans une région isolée du Nord de l’Ontario.

Évolution souhaitée : Baisse

Évolution réelle : Aucune nouvelle donnée

Données : 2013 : 4,4 %

Indicateur : Proportion des jeunes qui ne s’entendent pas avec leur père

Diagramme circulaire indiquant 2013 : 6,5 %

Définition : Cet indicateur correspond à la proportion des élèves de l’Ontario (de la 7e à la 12e année) qui ont indiqué ne pas s’entendre avec leur père.

Source : Ces données s’appuient sur les auto-évaluations des élèves ayant participé au Sondage sur la consommation de drogues et la santé des élèves de l’Ontario. Ce sondage est réalisé tous les deux ans. Les données présentées ici proviennent de questionnaires remplis anonymement dans les classes entre novembre 2012 et juin 2013.

Échantillon : 10 272 élèves (soit 63 p. 100 des élèves sélectionnés dans les écoles participantes) de la 7e à la 12e année, répartis dans 42 conseils scolaires, 198 écoles et 671 classes de l’Ontario, ont répondu au sondage de 2013. Les élèves exclus de cet échantillon sont les élèves inscrits dans une école privée, ceux scolarisés à domicile, ceux qui résident dans un établissement de santé ou correctionnel et ceux qui sont scolarisés dans une réserve des Premières Nations, dans une base militaire ou dans une région isolée du Nord de l’Ontario.

Évolution souhaitée : Baisse

Évolution réelle : Aucune nouvelle donnée

Données : 2013 : 6,5 %


6. Les jeunes de l’Ontario établissent et entretiennent des relations saines et étroites.

Indicateur : Proportion des jeunes qui se sentent seuls

Diagramme circulaire indiquant 2010 : 19,7 %; 2014 : 24 %

Définition : Cet indicateur correspond à la proportion des jeunes (âgés de 11 à 15 ans) qui sont d’accord ou tout à fait d’accord avec l’énoncé suivant : « Je me sens souvent seul/seule ».

Source : Ces données s’appuient sur les réponses obtenues dans le cadre de l’étude de 2014 sur les comportements de santé des jeunes d’âge scolaire. Cette enquête d’auto-évaluation est menée, tous les quatre ans, par le Groupe d’évaluation des programmes sociaux de l’Université Queen’s pour le compte de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et elle est financée par l’Agence de la santé publique du Canada.

Échantillon : 5 949 élèves de la 6e à la 10e année, répartis dans 81 écoles de l’Ontario.

Évolution souhaitée : Baisse

Évolution réelle : Hausse

Données : 2010 : 19,7 %; 2014 : 24 %

Indicateur : Proportion de jeunes qui ont le sentiment de pouvoir compter sur leurs amis en cas de problème

Diagramme circulaire indiquant 2014 : 74,7 %

Définition : Cet indicateur correspond à la proportion des jeunes qui sont d’accord ou tout à fait d’accord avec l’énoncé suivant : « En cas de problème, je peux compter sur mes amis ».

Source : Ces données s’appuient sur les réponses obtenues dans le cadre de l’étude de 2014 sur les comportements de santé des jeunes d’âge scolaire. Cette enquête d’auto-évaluation est menée, tous les quatre ans, par le Groupe d’évaluation des programmes sociaux de l’Université Queen’s pour le compte de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et elle est financée par l’Agence de la santé publique du Canada.

Échantillon : 5 949 élèves de la 6e à la 10e année, répartis dans 81 écoles de l’Ontario.

Évolution souhaitée : Hausse

Évolution réelle : Indicateur de remplacement

Données : 2014 : 74,7 %

Indicateur : Proportion des jeunes qui trouvent le soutien affectif dont ils ont besoin auprès de leur famille

Diagramme circulaire indiquant 2014 : 65,4 %

Définition : Cet indicateur correspond à la proportion des jeunes qui sont d’accord ou tout à fait d’accord avec l’énoncé suivant : « Ma famille m’apporte l’aide et le soutien affectif dont j’ai besoin ».

Source : Ces données s’appuient sur les réponses obtenues dans le cadre de l’étude de 2014 sur les comportements de santé des jeunes d’âge scolaire. Cette enquête d’auto-évaluation est menée, tous les quatre ans, par le Groupe d’évaluation des programmes sociaux de l’Université Queen’s pour le compte de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et elle est financée par l’Agence de la santé publique du Canada.

Échantillon : 5 949 élèves de la 6e à la 10e année, répartis dans 81 écoles de l’Ontario.

Évolution souhaitée : Hausse

Évolution réelle : Indicateur de remplacement

Données : 2014 : 65,4 %


Éducation, formation et apprentissage

7. Les jeunes de l’Ontario ont un bon rendement scolaire.

Indicateur : Proportion des élèves anglophones et francophones qui suivent des cours de mathématiques théoriques et atteignent la norme provinciale

Diagramme en barres indiquant Anglais : 2010-2011 : 83 %, 2011-2012 : 84 %, 2012-2013 : 84 %, 2013-2014 : 85 % Français : 2010-2011 : 70 %, 2011-2012 : 78 %, 2012-2013 : 81 %, 2013-2014 : 84 %

Définition : Cet indicateur correspond à la proportion des élèves de l’Ontario qui atteignent la norme provinciale en mathématiques théoriques. Les résultats aux tests de l’Office de la qualité et de la responsabilité en éducation (OQRE) sont notés sur une échelle de 4 points, où un résultat de 3 points ou plus est considéré comme atteignant la norme provinciale.

Veuillez noter que dans le rapport annuel Intensifions nos efforts 2014, les données relatives à cet indicateur ont été restituées de façon erronée pour 2012-2013. Les données exactes sont, en réalité, 84 p. 100 pour les élèves anglophones et 81 p. 100 pour les élèves francophones. La version électronique de ce rapport a doncété révisée afin de refléter les données exactes précitées.

Source : Les tests sont administrés par l’OQRE, qui en compile les données. Ils sont menés en mathématiques, auprès d’élèves de 9e année.

Échantillon : Les tests 2013-2014 de mathématiques théoriques de 9e année ont été menés auprès de 95 914 élèves anglophones et de 4 051 élèves francophones. Le cadre d’échantillonnage exclut les élèves scolarisés dans les écoles des réserves des Premières Nations.

Évolution souhaitée : Hausse

Évolution réelle : Hausse

Données : Anglais : 2010-2011 : 83 %, 2011-2012 : 84 %, 2012-2013 : 84 %, 2013-2014 : 85 %

Français : 2010-2011 : 70 %, 2011-2012 : 78 %, 2012-2013 : 81 %, 2013-2014 : 84 %

Indicateur : Proportion des élèves anglophones et francophones qui suivent des cours de mathématiques appliquées et atteignent la norme provinciale

Diagramme en barres indiquant Anglais : 2010-2011 : 42 %, 2011-2012 : 44 %, 2012-2013 : 44 %, 2013-2014 : 47 % - Français : 2010-2011 : 37 %, 2011-2012 : 44 %, 2012-2013 : 51 %, 2013-2014 : 51 %

Définition : Cet indicateur correspond à la proportion des élèves de l’Ontario qui atteignent la norme provinciale en mathématiques appliquées. Les résultats aux tests de l’Office de la qualité et de la responsabilité en éducation (OQRE) sont notés sur une échelle de 4 points, où un résultat de 3 points ou plus est considéré comme atteignant la norme provinciale.

Veuillez noter que dans le rapport annuel Intensifions nos efforts 2014, les données relatives à cet indicateur ont été restituées de façon erronée pour 2012-2013. Les données exactes sont, en réalité, 44 p. 100 pour les élèves anglophones et 51 p. 100 pour les élèves francophones. La version électronique de ce rapport a donc été révisée afin de refléter les données exactes précitées.

Source : Les tests sont administrés par l’OQRE, qui en compile les données. Ils sont menés en mathématiques, auprès d’élèves de 9e année.

Échantillon : Les tests 2013-2014 de mathématiques théoriques de 9e année ont été menés auprès de 38 181 élèves anglophones et de 1 530 élèves francophones. Le cadre d’échantillonnage exclut les élèves scolarisés dans les écoles des réserves des Premières Nations.

Évolution souhaitée : Hausse

Évolution réelle : Hausse

Données : Anglais : 2010-2011 : 42 %, 2011-2012 : 44 %, 2012-2013 : 44 %, 2013-2014 : 47 %

Français : 2010-2011 : 37 %, 2011-2012 : 44 %, 2012-2013 : 51 %, 2013-2014 : 51 %

Indicateur : Proportion des élèves anglophones et francophones qui ont obtenu 16 crédits du palier secondaire à la fin de la 10e année

Diagramme en barres indiquant Anglais : 2012-2013 : 77 %, 2013-2014 : 88 % - Français : 2012-2013 : 78 %, 2013-2014 : 88 %

Définition : L’indicateur « Cumul de crédits à la fin de la 10e année » correspond au pourcentage d’élèves qui ont acquis 16 crédits ou plus après deux ans d’études secondaires par rapport au nombre total d’élèves qui ont terminé deux années d’études secondaires. La recherche démontre qu’en obtenant 16 crédits à la fin de leur 10e année, les élèves sont sur la bonne voie pour terminer leurs études secondaires en même temps que leurs camarades.

Source : Les données proviennent du Système d’information scolaire de l’Ontario (SISOn). Celles présentées pour 2013-2014 sont basées sur les crédits obtenus par des élèves de 9e année en 2012-2013 et de 10e année en 2013-2014 tandis que celles fournies pour 2012-2013 concernent les crédits obtenus par des élèves de 9e année en 2011-2012 et de 10e année en 2012-2013.

Échantillon : Le cadre d’échantillonnage inclut tous les élèves qui étaient inscrits dans une école secondaire financée par les fonds publics à la fin de leurs 9e et 10e années scolaires.

Évolution souhaitée : Hausse

Évolution réelle : Hausse

Données : Anglais : 2012-2013 : 77 %, 2013-2014 : 88 %

Français : 2012-2013 : 78 %, 2013-2014 : 88 %

Indicateur : Proportion des élèves du palier secondaire qui obtiennent leur diplôme dans un délai de cinq ans

2010/11 – 82%, 2011/12 – 83%, 2012/13 – 83%, 2013/14 – 84%

Définition : Il s’agit du pourcentage d’élèves d’une cohorte étudiée sur une période de cinq ans qui ont obtenu leur diplôme d’études secondaires.

Source : Ces données s’appuient sur les éléments déclarés par les conseils scolaires dans le Système d’information scolaire de l’Ontario (SISOn), pour l’année scolaire 2013-2014.

Échantillon : Le cadre d’échantillonnage inclut la cohorte d’élèves ayant commencé la 9e année cinq ans plus tôt (en 2009-2010), mais il exclut les élèves scolarisés dans les écoles des réserves des Premières Nations.

Évolution souhaitée : Hausse

Évolution réelle : Hausse

Données : 2010-2011 : 82 %, 2011-2012 : 83 %, 2012-2013 : 83 %, 2013-2014 : 84%

Indicateur : Classement de l’Ontario au PISA pour le rendement général en mathématiques

No 9

Définition : Cet indicateur correspond au rang obtenu par l’Ontario par rapport aux autres provinces et territoires ayant participé au Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) pour le rendement général en mathématiques.

Source : Le PISA est une étude internationale menée sous l’égide de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Il évalue, par le biais de tests, les compétences de jeunes âgés de 15 ans dans les domaines de la lecture, des mathématiques et des sciences. Les évaluations ont une périodicité de trois ans et chacune d’entre elles met l’accent sur l’une des trois disciplines précitées. En 2012, le domaine d’évaluation retenu était les mathématiques.

Sont exclus de ces évaluations les élèves ayant une incapacité physique permanente modérée ou grave, ceux ayant une déficience intellectuelle et ceux possédant une compétence limitée dans la langue utilisée pour les tests.

Échantillon : 65 pays et économies ont participé au PISA de 2012, ce qui représentait 3 699 élèves répartis dans 147 écoles de l’Ontario. Parmi ces élèves, 2 353 étaient issus du système scolaire de langue anglaise, contre 1 346 pour le système scolaire de langue française.

Évolution souhaitée : Hausse

Évolution réelle : Aucune nouvelle donnée

Données : 2012 : 9e rang sur 65.


8. Les jeunes de l’Ontario suivent un parcours éducatif qui répond à leurs besoins et les prépare à devenir des leaders.

Indicateur : Proportion des jeunes qui sont inscrits à un programme de Majeure Haute Spécialisation

Diagramme en barres indiquant 2010-2011 : 7,2 %; 2011-2012 : 9,2 %; 2012-2013 : 9,8 %; 2013-2014 : 12 %

Définition : Cet indicateur correspond à la proportion des élèves de 11e et 12e année qui sont inscrits à un programme de Majeure Haute Spécialisation par rapport au nombre total d’élèves de 11e et 12e année qui sont inscrits dans les écoles de l’Ontario financées par les fonds publics.

Source : Ces données s’appuient sur les éléments déclarés par les conseils scolaires, dans le Système d’information scolaire de l’Ontario (SISOn), sur les élèves inscrits à un programme de Majeure Haute Spécialisation et sur les effectifs scolaires. Les données présentées ici concernent l’année scolaire 2013-2014.

Échantillon : Le cadre d’échantillonnage inclut tous les élèves qui sont inscrits à un programme de Majeure Haute Spécialisation.

Évolution souhaitée : Hausse

Évolution réelle : Hausse

Données : 2010-2011 : 7,2 %; 2011-2012 : 9,2 %; 2012-2013 : 9,8 %; 2013-2014 : 12 %

Indicateur : Nombre d’élèves qui disposent d’un plan d’enseignement individualisé

Diagramme en barres indiquant 2010-2011 : 290 197; 2011-2012 : 296 705; 2012-2013 : 309 384; 2013-2014 : 310 555

Définition : Cet indicateur correspond au nombre d’élèves qui ont accès à des services et des programmes d’éducation spécialisée et qui disposent d’un plan d’enseignement individualisé (PEI). Une hausse du nombre d’élèves disposant d’un PEI signifie qu’un plus grand nombre d’élèves ayant des besoins particuliers en éducation bénéficient d’une évaluation et d’un enseignement précis et personnalisés en fonction de leurs points forts et de leurs besoins individuels.

Source : Les données présentées ici proviennent du Système d’information scolaire de l’Ontario (SISOn) et concernent les années scolaires 2011-2012 à 2013-2014.

Échantillon : Le cadre d’échantillonnage inclut les élèves qui sont inscrits dans des écoles de l’Ontario financées par les fonds publics, y compris des administrations scolaires, et qui ont accès à des services et des programmes d’éducation spécialisée et bénéficient d’un plan d’enseignement individualisé.

Évolution souhaitée : Hausse

Évolution réelle : Hausse

Données : 2010-2011 : 290 197; 2011-2012 : 296 705; 2012-2013 : 309 384; 2013-2014 : 310 555

Indicateur : Proportion des crédits du palier secondaire des écoles publiques et catholiques qui peuvent être obtenus par le biais de l’apprentissage en ligne

Diagramme en barres indiquant Public: 2015-2016 : 33,5 %; Catholique: 2015-2016 : 30,1 %

Définition : Cet indicateur correspond à la proportion des crédits d’apprentissage en ligne par rapport au nombre total de crédits de cours disponibles dans le curriculum des écoles secondaires de l’Ontario des conseils scolaires de district publics et catholiques.

Source : Ces données s’appuient sur le nombre de crédits de cours en ligne disponibles pendant l’année scolaire 2015-2016 d’après les données administratives recensant les cours donnant droit à des crédits dans le curriculum des écoles secondaires de l’Ontario. Parmi les 299 cours du palier secondaire donnant droit à des crédits, 100 sont destinés aux conseils scolaires publics et 90 aux conseils scolaires catholiques.

Échantillon : Ces données sont les chiffres publiés par le ministère de l’Éducation de l’Ontario pour l’année scolaire 2015-2016. Elles couvrent le cours de compétences linguistiques des écoles secondaires de l’Ontario et le cours de transition en mathématiques, mais elles excluent les cours de spécialisation élaborés à l’échelon local.

Évolution souhaitée : Hausse

Évolution réelle : Indicateur de remplacement.

Données : Public: 2015-2016 : 33,5 %; Catholique: 2015-2016 : 30,1 %

Remarque : Cet indicateur est identifié comme un indicateur de remplacement en raison d’un changement de méthodologie.

9. Les jeunes de l’Ontario ont accès à un vaste éventail de possibilités en matière de formation et d’apprentissage.

Indicateur : Proportion des jeunes qui ont un certificat ou un diplôme d’études postsecondaires

Diagramme circulaire indiquant 2014-2015 : 11,5 %

Définition : Cet indicateur correspond à la proportion des jeunes âgés de 15 à 24 ans qui ont terminé leurs études postsecondaires, qu’il s’agisse de titres de compétences collégiaux ou universitaires ou de titres de compétences de métier délivrés par une école de métiers ou à la suite d’une période d’apprentissage.

Source : Statistique Canada : Enquête sur la population active (EPA).

Échantillon : La population cible de l’EPA est la population civile non institutionnalisée, âgée de 15 ans et plus. Depuis juillet 1995, l’échantillon mensuel de l’EPA compte environ 54 000 ménages, ce qui se traduit par la collecte de données sur le marché du travail concernant approximativement 100 000 personnes. Il convient de noter que la taille de l’échantillon de l’EPA est susceptible de varier pour satisfaire aux exigences en matière de qualité des données ou de budget. Le cadre d’échantillonnage exclut les personnes vivant dans une réserve des Premières Nations.

Évolution souhaitée : Hausse

Évolution réelle : Indicateur de remplacement.

Données : 2014-2015 : 11,5 %

Indicateur : Nombre de jeunes qui ont eu accès aux services du Programme d’apprentissage pour les jeunes de l’Ontario

Diagramme en barres indiquant 2010-2011 : 21 212, 2011-2012 : 19 600, 2012-2013 : 24 209, 2013-2014 : 24 849, 2014-2015 : 21 588

Définition : Cet indicateur correspond au nombre de participants annuels du Programme d’apprentissage pour les jeunes de l’Ontario (PAJO). Ces participants sont des élèves suivant des études secondaires à temps plein qui sont âgés de 16 ans et plus et qui détiennent au moins 16 crédits.

Depuis 2012-2013, des fonds supplémentaires sont accordés aux conseils scolaires, dans le cadre du PAJO, pour promouvoir les métiers dans lesquels les femmes sont historiquement sousreprésentées et accroître la sensibilisation et les perspectives des filles des écoles élémentaires et secondaires.

Source : Les données administratives du programme pour l’année scolaire 2014-2015 sont recueillies par le ministère de la Formation et des Collèges et Universités de l’Ontario.

Échantillon : Tous les participants annuels du PAJO.

Évolution souhaitée : Hausse

Évolution réelle : Baisse

Données : 2010-2011 : 21 212, 2011-2012 : 19 600, 2012-2013 : 24 209, 2013-2014 : 24 849, 2014-2015 : 21 588


Emploi et entrepreneuriat

10. Les jeunes de l’Ontario ont la possibilité de vivre des expériencesprofessionnelles constructives.

Indicateur : Proportion des élèves qui sont inscrits à un programme coopératif

Diagramme en barres indiquant 2011-2012 : 12,1 %; 2013-2014 : 12 %

Définition : Cet indicateur correspond à la proportion d’élèves qui sont inscrits à un programme coopératif par rapport au nombre total d’élèves inscrits dans des écoles secondaires de l’Ontario (de la 9e à la 12e année).

Source : Les données présentées ici concernent l’année scolaire 2013-2014 et proviennent du Système d’information scolaire de l’Ontario (SISOn).

Échantillon : Le cadre d’échantillonnage inclut tous les élèves scolarisés de la 9e à la 12e année dans une école secondaire financée par les fonds publics qui sont inscrits à un programme coopératif tout au long de l’année scolaire.

Évolution souhaitée : Hausse

Évolution réelle : Baisse

Données : 2011-2012 : 12,1 %; 2013-2014 : 12 %

Indicateur : Proportion des jeunes qui font partie de la population active

Diagramme en barres indiquant 2011 : 61,8 %; 2012 : 60,1 %; 2013 : 60,8 %; 2014 : 61,9 %

Définition : Cet indicateur correspond au pourcentage de jeunes actifs (âgés de 15 à 24 ans) dans la population active.

Source : Ces données s’appuient sur l’Enquête de 2014 sur la population active (EPA), qui fournit des estimations relatives à l’emploi et au chômage. Il existe, pour cet indicateur, des données mensuelles et annuelles couvrant toute la période de 1976 à 2013. Les données sont ainsi recueillies chaque mois, pendant la semaine qui suit la période de référence de l’EPA, qui correspond généralement à la semaine incluant le 15e jour du mois.

Échantillon : La population cible de l’EPA est la population civile non institutionnalisée, âgée de 15 ans et plus. Depuis juillet 1995, l’échantillon mensuel de l’EPA compte environ 54 000 ménages, ce qui se traduit par la collecte de données sur le marché du travail concernant approximativement 100 000 personnes. Il convient de noter que la taille de l’échantillon de l’EPA est susceptible de varier pour satisfaire aux exigences en matière de qualité des données ou de budget. Le cadre d’échantillonnage exclut les personnes vivant dans une réserve des Premières Nations.

Évolution souhaitée : Hausse

Évolution réelle : Hausse

Données : 2011 : 61,8 %; 2012 : 60,1 %; 2013 : 60,8 %; 2014 : 61,9 %

Indicateur : Proportion des jeunes qui ne sont pas scolarisés, ne suivent pas de formation et n’occupent pas d’emploi

Diagramme en barres indiquant 2011 : 9,0 %; 2012 : 9,5 %; 2013 : 9,4 %; 2014 : 9,5 %

Définition : Cet indicateur correspond à la proportion des jeunes (âgés de 15 à 24 ans) qui ne sont pas scolarisés et qui n’occupent pas non plus un emploi. Il est calculé comme étant la proportion de jeunes qui ne sont ni étudiants ni actifs, dans la population totale des jeunes.

Source : Ces données s’appuient sur l’Enquête de 2014 sur la population active (EPA), qui fournit des estimations relatives à l’emploi et au chômage. Il existe, pour cet indicateur, des données mensuelles et annuelles couvrant toute la période de 1976 à 2013. Les données sont ainsi recueillies chaque mois, pendant la semaine qui suit la période de référence de l’EPA, qui correspond généralement à la semaine incluant le 15e jour du mois.

Échantillon : La population cible de l’EPA est la population civile non institutionnalisée, âgée de 15 ans et plus. Depuis juillet 1995, l’échantillon mensuel de l’EPA compte environ 54 000 ménages, ce qui se traduit par la collecte de données sur le marché du travail concernant approximativement 100 000 personnes. Il convient de noter que la taille de l’échantillon de l’EPA est susceptible de varier pour satisfaire aux exigences en matière de qualité des données ou de budget. Le cadre d’échantillonnage exclut les personnes vivant dans une réserve des Premières Nations.

Évolution souhaitée : Baisse

Évolution réelle : Hausse

Données : 2011 : 9,0 %; 2012 : 9,5 %; 2013 : 9,4 %; 2014 : 9,5 %

Indicateur : Proportion des jeunes qui exercent un emploi à temps plein dans leur domaine de compétences

Diagramme circulaire indiquant 2013 : 88,6 %

Définition : Cet indicateur correspond au nombre d’étudiants qui ont obtenu un diplôme d’études de premier cycle dans une université de l’Ontario en 2011 et qui ont déclaré exercer un emploi à temps plein lié ou étroitement lié aux compétences qu’ils ont acquises à l’université.

Source : Ces données s’appuient sur l’enquête menée en 2013 par le Conseil des universités de l’Ontario auprès des diplômés. Cette enquête est réalisée annuellement auprès des diplômés universitaires, six mois puis deux ans après l’obtention de leur diplôme.

Échantillon : 72 429 étudiants ayant obtenu un diplôme d’études de premier cycle dans une université de l’Ontario en 2011 ont été interrogés dans le cadre de cette enquête et 25 119 étudiants (soit 34,7 p. 100) y ont répondu favorablement. Leurs réponses ont été recueillies entre novembre 2013 et mars 2014.

Évolution souhaitée : Hausse

Évolution réelle : Indicateur de remplacement.

Données : 2013 : 88,6 %


11. Les jeunes de l’Ontario disposent des compétences et des ressources nécessaires à la construction d’une carrière ou au développement d’une entreprise.

Indicateur : Proportion des jeunes qui sont des travailleurs autonomes

Diagramme circulaire indiquant 2013 : 1,9 %; 2014 : 1,7 %

Définition : Cet indicateur correspond à la proportion des jeunes (âgés de 15 à 24 ans) qui ont indiqué travailler à leur propre compte.

Source : Ces données s’appuient sur l’Enquête de 2014 sur la population active (EPA), qui recueille des renseignements relatifs à l’emploi et au chômage. Les données sont recueillies chaque mois, pendant la semaine qui suit la période de référence de l’EPA, qui correspond généralement à la semaine incluant le 15e jour du mois.

Échantillon : La population cible de l’EPA est la population civile non institutionnalisée, âgée de 15 ans et plus. Depuis juillet 1995, l’échantillon mensuel de l’EPA compte environ 54 000 ménages, ce qui se traduit par la collecte de données sur le marché du travail concernant approximativement 100 000 personnes. Il convient de noter que la taille de l’échantillon de l’EPA est susceptible de varier pour satisfaire aux exigences en matière de qualité des données ou de budget. Les données présentées ici reposent sur un échantillon de 34 200 jeunes ontariens, âgés de 15 à 24 ans. Le cadre d’échantillonnage exclut les personnes vivant dans une réserve des Premières Nations.

Évolution souhaitée : Hausse

Évolution réelle : Baisse

Données : 2013 : 1,9 %; 2014 : 1,7 %


12. Les jeunes de l’Ontario sont soutenus et en sécurité au travail.

Indicateur : Taux annuel delésions avec interruption de travail déclarées à la Commission de la sécurité professionnelle et de l’assurance contre les accidents du travail (CSPAAT) qui concernent des jeunes

Diagramme en barres indiquant 2013 : 1 %, 2011 : 0,93 %

Définition : Le taux de lésions ayant entraîné une interruption de travail correspond au nombre de demandes d’indemnisation acceptées par la CSPAAT pour des blessures ou des maladies ayant pour conséquence un arrêt de travail, par tranche de 100 travailleurs équivalents à temps plein.

Source : Ces données reposent sur les calculs fournis par l’Unité de la gestion des données et des mesures de rendement du Bureau de la prévention du ministère du Travail, d’après la formule standard utilisée par la CSPAAT pour déterminer ce taux.

Échantillon : Jeunes employés âgés de 15 à 24 ans qui travaillent à temps partiel ou à temps plein.

Évolution souhaitée : Baisse

Évolution réelle : Baisse

Données : 2013 : 1 %, 2011 : 0,93 %


Diversité, inclusion sociale et sécurité

13. Les jeunes de l’Ontario savent ce qu’est l’inclusion sociale et valorisent la diversité.

Indicateur : Proportion des jeunes qui éprouvent un sentiment d’appartenance à leur collectivité

Diagramme en barres indiquant 2013 : 77 %; 2014 : 78,7 %

Définition : Cet indicateur correspond à la proportion des jeunes de l’Ontario (âgés de 12 à 19 ans) qui décrivent leur sentiment d’appartenance à leur collectivité comme fort ou plutôt fort.

Source : Ces données s’appuient sur les réponses obtenues par Statistique Canada dans le cadre de son Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes (ESCC). Les données présentées ici reposent sur les réponses recueillies en 2014 pour cette enquête. L’ESCC est réalisée tous les ans.

Échantillon : 2 230 jeunes âgés de 12 à 19 ans ont répondu à l’ESCC de 2014, soit un échantillon représentatif d’une population de 1 293 500 jeunes. Le cadre d’échantillonnage exclut les personnes vivant dans les réserves des Premières Nations et certaines collectivités isolées.

Évolution souhaitée : Hausse

Évolution réelle : Hausse

Données : 2013 : 77 %; 2014 : 78,7 %

Indicateur : Proportion des élèves qui réagissent positivement à la diversité au sein de l’école

Diagramme circulaire indiquant 2011 : 87,8 %

Définition : Cet indicateur correspond au pourcentage d’élèves qui ont répondu par l’affirmative à la question suivante : « Pensez-vous que tout élève souhaitant créer une alliance gai-hétéro devrait être en mesure de le faire? ».

Source : Ces données s’appuient sur l’enquête « Ontario Student and Parent Survey » menée, en 2011, par l’Ontario Student Trustees Association-Association des élèves conseillers et conseillères de l’Ontario (OSTA-AECO). Cette association réalise un sondage annuel auprès des élèves des écoles de tout l’Ontario pour s’assurer que leurs voix sont entendues. Les questions du sondage sont proposées et choisies par des élèves de toute la province et elles portent sur des thèmes importants à leurs yeux, comme la technologie, la santé mentale et la diversité. Les questions changent tous les ans en fonction des attitudes adoptées par les élèves face à ces enjeux importants.

Échantillon : En 2011, 7 112 élèves répartis dans 70 écoles des conseils scolaires anglophones, francophones et catholiques de l’Ontario (et de toutes les régions de la province) ont participé à ce sondage en ligne.

Évolution souhaitée : Hausse

Évolution réelle : Aucune nouvelle donnée

Données : 2011 : 87,8 %


14. Les jeunes de l’Ontario se sentent en sécurité chez eux, à l’école, en ligne et au sein de leur collectivité.

Indicateur : Proportion des jeunes qui sont heureux à la maison

Diagramme en barres indiquant 2009-2010 : 76,9 %; 2013-2014 : 77,3 %

Définition : Cet indicateur correspond à la proportion de jeunes (âgés de 11 à 15 ans) qui sont d’accord ou tout à fait d’accord avec l’énoncé suivant : « J’ai une vie familiale heureuse ».

Source : Ces données s’appuient sur les réponses obtenues dans le cadre de l’étude de 2014 sur les comportements de santé des jeunes d’âge scolaire. Cette enquête d’auto-évaluation est menée tous les quatre ans par le Groupe d’évaluation des programmes sociaux de l’Université Queen’s pour le compte de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et elle est financée par l’Agence de la santé publique du Canada.

Échantillon : 5 949 élèves de la 6e à la 10e année, répartis dans 81 écoles de l’Ontario.

Évolution souhaitée : Hausse

Évolution réelle : Hausse

Données : 2009-2010 : 76,9 %; 2013-2014 : 77,3 %

Indicateur : Proportion des jeunes qui se sentent en sécurité à l’école

Diagramme en barres indiquant 2009 – 93.8%; 2011 – 95.6%; 2013 – 95.7%

Définition : Cet indicateur correspond à la proportion des élèves de l’Ontario (de la 7e à la 12e année) qui ont indiqué se sentir généralement en sécurité à l’école.

Source : Ces données s’appuient sur les auto-évaluations des élèves ayant participé au Sondage sur la consommation de drogues et la santé des élèves de l’Ontario, qui est réalisé tous les deux ans. Les données présentées ici proviennent de questionnaires remplis anonymement dans les classes entre novembre 2012 et juin 2013.

Échantillon : 10 272 élèves (soit 63 p. 100 des élèves sélectionnés dans les écoles participantes) de la 7e à la 12e année, répartis dans 42 conseils scolaires, 198 écoles et 671 classes de l’Ontario, ont répondu au sondage de 2013. Les élèves exclus de cet échantillon sont les élèves inscrits dans une école privée, ceux scolarisés à domicile, ceux qui résident dans un établissement de santé ou correctionnel et ceux qui sont scolarisés dans une réserve des Premières Nations, dans une base militaire ou dans une région isolée du Nord de l’Ontario.

Évolution souhaitée : Hausse

Évolution réelle : Aucune nouvelle donnée

Données : 2009 : 93,8 %; 2011 : 95,6 %; 2013 : 95,7 %

Indicateur : Proportion des jeunes qui ont fait l’objet de cyberintimidation

Diagramme circulaire indiquant 2012/13 – 19%

Définition : Cet indicateur correspond à la proportion des élèves de l’Ontario (de la 7e à la 12e année) qui ont indiqué avoir fait l’objet de cyberintimidation au cours des 12 derniers mois.

Source : Ces données s’appuient sur les auto-évaluations des élèves ayant participé au Sondage sur la consommation de drogues et la santé des élèves de l’Ontario, qui est réalisé tous les deux ans. Les données présentées ici proviennent de questionnaires remplis anonymement dans les classes entre novembre 2012 et juin 2013.

Échantillon : 10 272 élèves (soit 63 p. 100 des élèves sélectionnés dans les écoles participantes) de la 7e à la 12e année, répartis dans 42 conseils scolaires, 198 écoles et 671 classes de l’Ontario, ont répondu au sondage de 2013. Les élèves exclus de cet échantillon sont les élèves inscrits dans une école privée, ceux scolarisés à domicile, ceux qui résident dans un établissement de santé ou correctionnel et ceux qui sont scolarisés dans une réserve des Premières Nations, dans une base militaire ou dans une région isolée du Nord de l’Ontario.

Évolution souhaitée : Baisse

Évolution réelle : Aucune nouvelle donnée

Données : 2012-2013 : 19 %

Indicateur : Proportion des Ontariennes et Ontariens qui se sentent en sécurité dans leur collectivité

Diagramme en barres indiquant 2011 : 96,2 %, 2012 : 95,8 %, 2013 : 97 %, 2015 : 98 %

Définition : Cet indicateur correspond à la proportion des personnes interrogées lors du sondage provincial sur la satisfaction de la communauté qui ont répondu « en sécurité » ou « très en sécurité » à la question portant sur leur sentiment de sécurité dans leur collectivité.

Source : Ces données proviennent du volet provincial des Sondages sur la satisfaction de la communauté à l’égard de la Police provinciale de l’Ontario. Les données présentées ici reposent sur les réponses figurant dans le rapport provincial relatif au sondage de 2015.

Échantillon : 1 005 Ontariennes et Ontariens âgés de 16 ans et plus qui vivent dans un foyer dont aucun membre ne travaille pour la Police provinciale de l’Ontario.

Évolution souhaitée : Hausse

Évolution réelle : Hausse

Données : 2011 : 96,2 %, 2012 : 95,8 %, 2013 : 97 %, 2015 : 98 %


15. Les jeunes de l’Ontario respectent, et sont respectés par, le système de droit et de justice.

Indicateur : Proportion des jeunes qui ont un comportement antisocial

Diagramme en barres indiquant 2009 : 10,4 %; 2011 : 8 %; 2013 : 7 %

Définition : Cet indicateur correspond à la proportion des élèves de l’Ontario (de la 7e à la 12e année) qui ont indiqué s’être livrés à au moins trois des neuf actes antisociaux suivants au cours des 12 mois précédant le sondage : vandalisme d’une propriété, vol de biens d’une valeur inférieure à 50 dollars, vol de biens d’une valeur supérieure à 50 dollars, vol d’un véhicule et/ou prise d’un véhicule à moteur sans consentement, vol avec effraction, vente de cannabis, fugue du domicile, agression d’une personne (autre qu’un membre de la fratrie) et port d’arme.

Source : Ces données s’appuient sur les auto-évaluations des élèves ayant participé au Sondage sur la consommation de drogues et la santé des élèves de l’Ontario, qui est réalisé tous les deux ans. Les données présentées ici proviennent de questionnaires remplis anonymement dans les classes entre novembre 2012 et juin 2013.

Échantillon : 10 272 élèves (soit 63 p. 100 des élèves sélectionnés dans les écoles participantes) de la 7e à la 12e année, répartis dans 42 conseils scolaires, 198 écoles et 671 classes de l’Ontario, ont répondu au sondage de 2013. Les élèves exclus de cet échantillon sont les élèves inscrits dans une école privée, ceux scolarisés à domicile, ceux qui résident dans un établissement de santé ou correctionnel et ceux qui sont scolarisés dans une réserve des Premières Nations, dans une base militaire ou dans une région isolée du Nord de l’Ontario.

Évolution souhaitée : Baisse

Évolution réelle : Aucune nouvelle donnée

Données : 2009 : 10,4 %; 2011 : 8 %; 2013 : 7 %

Indicateur : Taux de criminalité global chez les jeunes de l’Ontario

Diagramme en barres indiquant 3 201 pour 100 000 jeunes: 2013 : 3 372; 2014 : 3 201

Définition : Cet indicateur correspond à la proportion de jeunes qui ont été inculpés par la police ou qui ont été détournés du système officiel de justice pénale, par le biais d’avertissements, de mises en garde ou de renvois à des programmes communautaires, par exemple. Cette proportion a été calculée en se fondant sur les infractions au Code criminel (hors délits de la route) sur la base d’une population de 100 000 jeunes âgés de 12 à 17 ans. En 2014, le taux de criminalité global chez les jeunes (hors délits de la route) s’établissait à 3 201 jeunes sur un échantillon de 100 000 jeunes âgés de 12 à 17 ans. Ce taux combine à la fois le nombre de jeunes mis en accusation et formellement inculpés et le nombre de jeunes mis en accusation et détournés du système de justice pénale (soit respectivement 1 449 et 1 753 jeunes sur 100 000).

Remarque : Les données précédemment publiées pour cet indicateur ont été révisées pour tenir compte des mises à jour annuelles effectuées par Statistique Canada au vu des renseignements fournis par les services policiers : en 2013, le taux de criminalité global chez les jeunes (hors délits de la route) s’établissait à 3 372 jeunes sur un échantillon de 100 000 jeunes âgés de 12 à 17 ans. Ce taux combine à la fois le nombre de jeunes mis en accusation et formellement inculpés et le nombre de jeunes mis en accusation et détournés du système de justice pénale (soit respectivement 1 554 et 1 818 jeunes sur 100 000).

Source : Le Centre canadien de la statistique juridique (CCJJ) collabore avec les services de police pour recueillir les données statistiques fournies par la police par le biais de la Déclaration uniforme de la criminalité (DUC), qui a pour objet de mesurer la fréquence des crimes dans la société canadienne ainsi que leurs caractéristiques.

Échantillon : Le CCJJ calcule les taux de criminalité chez les jeunes âgés de 12 à 17 ans. Le cadre d’échantillonnage inclut les jeunes Ontariennes et Ontariens qui ont été formellement inculpés ou détournés du système de justice pour des délits commis en 2014 qui n’étaient pas des infractions au Code de la route.

Évolution souhaitée : Baisse

Évolution réelle : Baisse

Données : 3 201 pour 100 000 jeunes: 2013 : 3 372; 2014 : 3 201

Indicateur : Taux global de crimes violents chez les jeunes de l’Ontario

Diagramme en barres indiquant 1 048 pour 100 000 jeunes: 2014 : 1 048

Définition : Cet indicateur est une sous-catégorie du taux de criminalité global chez les jeunes de l’Ontario. Il correspond à la proportion de jeunes qui ont été inculpés par la police ou qui ont été détournés du système officiel de justice pénale par le biais d’avertissements, de mises en garde ou de renvois à des programmes communautaires, par exemple. Cette proportion a été calculée en se fondant sur les infractions avec violence sur la base d’une population de 100 000 jeunes âgés de 12 à 17 ans. En 2014, le taux de crimes violents chez les jeunes s’établissait à 1 048 jeunes sur un échantillon de 100 000 jeunes âgés de 12 à 17 ans. Ce taux combine à la fois le nombre de jeunes mis en accusation et formellement inculpés et le nombre de jeunes mis en accusation et détournés du système de justice pénale (soit respectivement 573 et 475 jeunes sur 100 000).

Le taux global de crimes violents chez les jeunes de l’Ontario est en constante diminution. Au cours des trois dernières années, ce taux est passé de 1 507 jeunes* en 2011 à 1 378* en 2012, pour s’établir à 1 180 jeunes* en 2013.

*Proportion exprimée sur la base d’une population de 100 000 jeunes âgés de 12 à 17 ans.

Source : Le Centre canadien de la statistique juridique (CCJJ) collabore avec les services de police pour recueillir les données statistiques fournies par la police par le biais de la Déclaration uniforme de la criminalité (DUC), qui a pour objet de mesurer la fréquence des crimes dans la société canadienne ainsi que leurs caractéristiques.

Échantillon : Le CCJJ calcule les taux de criminalité chez les jeunes âgés de 12 à 17 ans. Le cadre d’échantillonnage inclut les jeunes Ontariennes et Ontariens qui ont été formellement inculpés ou détournés du système de justice pour des infractions avec violence commises en 2014.

Évolution souhaitée : Baisse

Évolution réelle : Nouvel indicateur.

Données : 1 048 pour 100 000 jeunes: 2014 : 1 048

Indicateur : Proportion des jeunes qui estiment que les agents des services policiers de leur localité font du bon travail quand il s’agit de traiter les gens de façon équitable

Diagramme circulaire indiquant 2009 : 53,6 %

Définition : Les répondants ont dû indiquer s’ils pensaient que les agents des services policiers de leur localité faisaient « un bon travail », « un travail passable » ou « un travail médiocre » quand il s’agissait de traiter les gens de façon équitable. Cet indicateur correspond à la proportion des jeunes interrogés ayant répondu qu’ils estimaient que les agents des services policiers de leur localité faisaient du bon travail à cet égard.

Source : Ces données proviennent du cycle 23 de l’Enquête sociale générale (ESG) réalisé par Statistique Canada en 2009. Le but de cette enquête est de mieux comprendre comment les Canadiennes et les Canadiens perçoivent le crime et le système de justice ainsi que leurs expériences de victimisation. La collecte des données s’est déroulée du 2 février au 30 novembre 2009. Les répondants de l’Ontario ont été isolés aux fins de cette analyse bien que l’ESG porte sur un échantillon représentatif de toute la population canadienne. Il convient, par ailleurs, de noter que tous les répondants ont été interrogés par téléphone. Les personnes vivant dans des ménages sans téléphone étaient donc exclues du cadre de l’enquête. Or, il apparaît que ces personnes représentent environ 0,9 p. 100 de la population cible (d’après l’Enquête sur le service téléphonique résidentiel (ESTR) de 2008). Étant donné qu’aucun entretien ne s’est déroulé sur des téléphones cellulaires, les personnes ne disposant que de ce service téléphonique étaient également exclues de l’enquête. Les résultats de l’ESTR menée en 2008 ont, par ailleurs, révélé que 8 p. 100 des ménages vivant au Canada ne possédaient qu’un service de téléphone cellulaire.

Échantillon : Bien que l’ESG porte sur un échantillon national de répondants âgés de 15 ans et plus, la présente analyse s’est uniquement intéressée aux répondants ontariens âgés de 15 à 24 ans, soit un échantillon total de 519 personnes.

Évolution souhaitée : Baisse

Évolution réelle : Aucune nouvelle donnée

Données : 2009 : 53,6 %


Engagement civique et leadership chez les jeunes

16. Les jeunes de l’Ontario jouent un rôle en faisant entendre leur voix pour les décisions qui les touchent.

Indicateur : Proportion des jeunes qui ont voté lors des dernières élections fédérales (2011)

Diagramme en barres indiquant 2008 : 34,1 %; 2011 : 38,2 %

Définition : Cet indicateur correspond au nombre de votes exprimés par les jeunes âgés de 18 à 24 ans, divisé par le nombre d’électeurs inscrits âgés de 18 à 24 ans.

Source : Ces éléments s’appuient sur les données administratives d’Élections Canada, qui ont été obtenues à partir du Registre national des électeurs. Ces données font état des activités de vote recensées chez les jeunes de 18 à 24 ans inscrits en tant qu’électeurs en Ontario, lors des élections fédérales de 2008 et de 2011. Les estimations de la participation électorale par groupe d’âge présentent une marge d’erreur comprise entre 3 et 9 p. 100 à l’échelle des provinces et des territoires, pour la plupart des groupes d’âge. Dans 19 cas sur 20, le taux de participation réel devrait se situer à l’intérieur de la marge d’erreur associée aux estimations.

Échantillon : Les données de 2011 représentent 438 444 électeurs sur une population de 1 148 575 électeurs âgés de 18 à 24 ans inscrits en Ontario.

Évolution souhaitée : Hausse

Évolution réelle : Aucune nouvelle donnée

Données : 2008 : 34,1 %; 2011 : 38,2 %

Indicateur : Proportion des jeunes qui siègent bénévolement au sein d’un conseil ou d’un comité

Diagramme en barres indiquant 2009 : 10,6 %

Définition : Cet indicateur correspond au nombre de jeunes de l’Ontario âgés de 15 à 24 ans qui siègent bénévolement au sein d’un conseil ou d’un comité.

Source : Ces données sont basées sur la variable FV_040 (bénévolat officiel) étudiée lors du cycle 27 de l’Enquête sociale générale (ESG) sur le don, le bénévolat et la participation administrée par Statistique Canada en 2013.

Échantillon : Bien que l’ESG porte sur un échantillon national de répondants âgés de 15 ans et plus, la présente analyse s’est uniquement intéressée aux répondants ontariens âgés de 15 à 24 ans, soit un échantillon total de 251 personnes.

Évolution souhaitée : Hausse

Évolution réelle : Indicateur de remplacement.

Données : 2009 : 10,6 %


17. Les jeunes de l’Ontario participent à la vie de leur collectivité.

Indicateur : Taux de donateurs chez les jeunes

Diagramme circulaire indiquant 2013 : 65 %

Définition : Cet indicateur correspond au nombre de jeunes de l’Ontario âgés de 15 à 24 ans qui ont fait un don à un organisme.

Source : Ces données s’appuient sur les réponses recueillies lors du cycle 27 de l’Enquête sociale générale (ESG) sur le don, le bénévolat et la participation administrée par Statistique Canada en 2013.

Échantillon : Bien que l’ESG porte sur un échantillon national de répondants âgés de 15 ans et plus, la présente analyse s’est uniquement intéressée aux répondants ontariens âgés de 15 à 24 ans, soit un échantillon total de 251 personnes.

Évolution souhaitée : Hausse

Évolution réelle : Indicateur de remplacement.

Données : 2013 : 65 %

Indicateur : Taux de bénévolat chez les jeunes

Diagramme circulaire indiquant 2013 : 69,3 %

Définition : Cet indicateur correspond au nombre de jeunes âgés de 15 à 24 ans qui ont participé bénévolement à des activités menées en Ontario.

Source : Ces données s’appuient sur les réponses recueillies lors du cycle 27 de l’Enquête sociale générale (ESG) sur le don, le bénévolat et la participation administrée par Statistique Canada en 2013.

Échantillon : Bien que l’ESG porte sur un échantillon national de répondants âgés de 15 ans et plus, la présente analyse s’est uniquement intéressée aux répondants ontariens âgés de 15 à 24 ans, soit un échantillon total de 251 personnes.

Évolution souhaitée : Hausse

Évolution réelle : Indicateur de remplacement.

Données : 2013 : 69,3 %


18. Les jeunes de l’Ontario tirent parti de leurs points forts pour faire face aux enjeux sociaux.

Indicateur : Proportion des jeunes qui ont fait du bénévolat dans le but de soutenir un groupe ou un organisme

Diagramme circulaire indiquant 2013 : 16,7 %

Définition : Cet indicateur correspond au nombre de jeunes de l’Ontario âgés de 15 à 24 ans qui ont oeuvré bénévolement pour soutenir un groupe ou un organisme.

Source : Ces données s’appuient sur la variable FV_160 (bénévolat officiel) étudiée lors du cycle 27 de l’Enquête sociale générale (ESG) sur le don, le bénévolat et la participation administrée par Statistique Canada en 2013. Cette enquête vise à mieux comprendre comment les Canadiennes et les Canadiens consacrent des heures de travail bénévole au service de leur collectivité.

Échantillon : Bien que l’ESG porte sur un échantillon national de répondants âgés de 15 ans et plus, la présente analyse s’est uniquement intéressée aux répondants ontariens âgés de 15 à 24 ans, soit un échantillon total de 251 personnes.

Évolution souhaitée : Hausse

Évolution réelle : Nouvel indicateur.

Données : 2013 : 16,7 %

Indicateur : Proportion des jeunes qui ont participé bénévolement à des activités en faveur de la protection de l’environnement

Diagramme circulaire indiquant 2013 : 10,4 %

Définition : Cet indicateur correspond au nombre de jeunes de l’Ontario âgés de 15 à 24 ans qui ont oeuvré bénévolement pour soutenir des activités visant à protéger l’environnement.

Source : Ces données s’appuient sur la variable FV_150 (bénévolat officiel) étudiée lors du cycle 27 de l’Enquête sociale générale (ESG) sur le don, le bénévolat et la participation administrée par Statistique Canada en 2013. Cette enquête vise à mieux comprendre comment les Canadiennes et les Canadiens consacrent des heures de travail bénévole au service de leur collectivité.

Échantillon : Bien que l’ESG porte sur un échantillon national de répondants âgés de 15 ans et plus, la présente analyse s’est uniquement intéressée aux répondants ontariens âgés de 15 à 24 ans, soit un échantillon total de 251 personnes.

Évolution souhaitée : Hausse

Évolution réelle : Nouvel indicateur.

Données : 2013 : 10,4 %

Indicateur : Proportion des jeunes qui ont participé à des activités destinées à soutenir un parti ou un groupe politique

Diagramme circulaire indiquant 2013 : 3,3 %

Définition : Cet indicateur correspond au nombre de jeunes de l’Ontario âgés de 15 à 24 ans qui ont participé à des activités destinées à soutenir un groupe ou un parti politique.

Source : Ces données s’appuient sur la variable CER_120 étudiée lors du cycle 27 de l’Enquête sociale générale (ESG) sur le don, le bénévolat et la participation administrée par Statistique Canada en 2013. Cette enquête vise à mieux comprendre comment les Canadiennes et les Canadiens consacrent des heures de travail bénévole au service de leur collectivité.

Échantillon : Bien que l’ESG porte sur un échantillon national de répondants âgés de 15 ans et plus, la présente analyse s’est uniquement intéressée aux répondants ontariens âgés de 15 à 24 ans, soit un échantillon total de 242 personnes.

Évolution souhaitée : Hausse

Évolution réelle : Nouvel indicateur.

Données : 2013 : 3,3 %


Collectivités coordonnées et adaptées aux jeunes

19. Les jeunes de l’Ontario ont accès à des espaces sécuritaires qui leur offrent des possibilités intéressantes en matière de divertissement et de loisirs.

Indicateur : Proportion des parents qui estiment que les possibilités offertes par leur collectivité en matière de loisirs répondent aux besoins de leurs enfants

Diagramme en barres indiquant 2000 : 60 %; 2005 : 57 %; 2010 : 62 %

Définition : Cet indicateur correspond à la proportion des parents ayant des enfants âgés de 5 à 17 ans qui ont estimé que les installations et les programmes publics d’activité physique offerts au sein de leur collectivité répondaient « assez bien » ou « très bien » aux besoins de leurs enfants.

Source : Ces données s’appuient sur les réponses fournies dans le cadre d’un sondage téléphonique national mené annuellement sur la base d’un système d’appel aléatoire (le Sondage indicateur de l’activité physique) auprès d’un échantillon représentatif, qui est consulté sur une période de 12 mois s’échelonnant d’avril à mars. Le Sondage indicateur de l’activité physique a été mis au point par l’Institut canadien de la recherche sur la condition physique et le mode de vie. Les données présentées ici sont basées sur les renseignements recueillis entre avril 2010 et mars 2011.

Échantillon : 984 parents ontariens ayant des enfants et des jeunes âgés de 5 à 17 ans ont répondu au Sondage indicateur de l’activité physique de 2010.

Évolution souhaitée : Hausse

Évolution réelle : Aucune nouvelle donnée

Données : 2000 : 60 %; 2005 : 57 %; 2010 : 62 %

Indicateur : Proportion des jeunes qui estiment qu’il existe dans leur collectivité des endroits où passer utilement son temps libre

Diagramme en barres indiquant 2009-2010 : 67,2 %; 2014 : 75,7 %

Définition : Cet indicateur correspond à la proportion des jeunes (âgés de 11 à 15 ans) qui sont d’accord ou tout à fait d’accord avec l’énoncé suivant : « Il existe des endroits où passer agréablement son temps libre (p. ex. des centres de loisirs, des parcs ou des centres commerciaux) ».

Source : Ces données s’appuient sur les réponses obtenues dans le cadre de l’étude de 2014 sur les comportements de santé des jeunes d’âge scolaire. Cette enquête d’auto-évaluation est menée tous les quatre ans par le Groupe d’évaluation des programmes sociaux de l’Université Queen’s pour le compte de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et elle est financée par l’Agence de la santé publique du Canada.

Échantillon : 5 949 élèves de la 6e à la 10e année, répartis dans 81 écoles de l’Ontario.

Évolution souhaitée : Hausse

Évolution réelle : Hausse

Données : 2009-2010 : 67,2 %; 2014 : 75,7 %


20. Les jeunes de l’Ontario connaissent les ressources mises à disposition dans leur collectivité et comprennent facilement comment y avoir accès.

Indicateur : Proportion des élèves qui utilisent les médias sociaux pour se renseigner sur divers sujets : actualité, santé, relations

Diagramme circulaire indiquant 2013 : 78 %

Définition : Cet indicateur correspond à la proportion d’enfants et de jeunes qui utilisent Internet pour trouver des renseignements sur l’actualité, la santé ou les relations.

Source : Ces données s’appuient sur le rapport « Jeunes Canadiens dans un monde branché, Phase III : La vie en ligne » de 2013. La série de rapports dont il est tiré fournit un aperçu de ce que les enfants et les jeunes font et pensent afin de mieux comprendre comment les technologies numériques influencent leur vie quotidienne.

Échantillon : En 2013, 5 436 élèves canadiens de la 4e à la 11e année ont été interrogés dans le cadre de l’enquête sur laquelle repose le rapport précité.

Évolution souhaitée : Hausse

Évolution réelle : Aucune nouvelle donnée.

Données : 2013 : 78 %

Indicateur : Proportion des personnes qui appellent le 211 pour obtenir des renvois vers des services communautaires et qui sont des jeunes

Diagramme en barres indiquant 2013 : 14 %; 2014 : 10 %

Définition : Cet indicateur correspond à la proportion de jeunes âgés de 25 ans ou moins parmi les personnes qui appellent le 211, numéro du service d’orientation communautaire.

Source : Ces données s’appuient sur les données administratives recueillies annuellement par les opérateurs du 211.

Échantillon : Les données sont basées sur les 51 103 appels passés par des personnes âgées de 35 ans ou moins au numéro 211 en 2014.

Évolution souhaitée : Hausse

Évolution réelle : Baisse

Données : 2013 : 14 %; 2014 : 10 %

Haut