Tu es làSkip Navigation Links > Accueil > Professionnels > Intensifions nos efforts > Le rapport annuel 2015 > Éducation, formation et apprentissage

Éducation, formation et apprentissage

Female teacher supportively holds arms of young girl as a boy and girl look on.

Une éducation solide aide les jeunes à devenir des citoyens prospères, confiants et informés. Les environnements propices à l’apprentissage aboutissent à de meilleurs résultats scolaires, à des emplois mieux rémunérés et à un niveau supérieur de bien-être global. L’Ontario a centré ses efforts de manière à aider les jeunes à atteindre leurs objectifs d’apprentissage et à réaliser leur plein potentiel.

Résultats #7, 8, 9

L’Ontario veut que les jeunes :

Cette année, les programmes et politiques de la province ont permis de réaliser des progrès dans les domaines suivants :

Nouveauté en 2014-2015

Amélioration de l’accès aux études postsecondaires et de la réussite des étudiantes et étudiants

Dans le marché du travail actuel, de plus en plus d’emplois exigent que les jeunes obtiennent un diplôme postsecondaire. C’est pourquoi l’Ontario a rendu l’éducation postsecondaire plus accessible pour permettre aux jeunes d’obtenir les compétences et les possibilités nécessaires à leur épanouissement.

Faits et chiffres

Les élèves qui décrochent peuvent s’attendre à une perte de revenu de plus de 100 000 dollars au cours de leur vie, comparativement aux personnes ayant terminé leurs études secondaires (mais qui n’ont pas poursuivi leur éducation postsecondaire15.

Publication de données

Pour la première fois, l’Ontario rendra publics les taux d’obtention de diplôme de chaque conseil scolaire de la province. Permettre aux parents, aux élèves, au personnel enseignant et aux conseils d’accéder librement à ces données contribuera à orienter les efforts consentis pour améliorer la réussite des élèves.

Données du profil 2015

  • 78 p. 100 des élèves anglophones et 88 p. 100 des élèves francophones ont obtenu 16 crédits du palier secondaire à la fin de la 10e année.
  • 84 p. 100 des élèves du palier secondaire obtiennent leur diplôme dans un délai de cinq ans.

Nouveauté en 2014-2015

Aider les jeunes à acquérir les compétences dont ils ont besoin

Male youth works on siding of house.

La réussite scolaire peut contribuer à améliorer la santé et le bien-être à différents égards. Cette année, l’Ontario s’est notamment employé à fournir aux jeunes les outils dont ils ont besoin pour réussir à l’école, faire des choix de vie sains et devenir des citoyens actifs et éclairés.

Données du profil 2015

  • 12 p. 100 des élèves sont inscrits à un programme de Majeure Haute Spécialisation.
  • 310 555 élèves disposent d’un plan d’enseignement individualisé.

Nouveauté en 2014-2015

Refléter la diversité des besoins d’apprentissage

L’Ontario est déterminé à fournir aux apprenantes et aux apprenants les outils dont ils ont besoin pour réaliser leur plein potentiel, quelles que soient leurs circonstances particulières. Cette année, des efforts ont été déployés pour venir en aide aux jeunes qui font face aux obstacles les plus importants, et notamment aux jeunes gens handicapés, aux jeunes ayant des besoins particuliers et aux jeunes Autochtones.

Faits et chiffres

Données du profil 2015

  • 11,5 p. 100 des jeunes ont un certificat ou un diplôme d’études postsecondaires.
  • 21 588 jeunes ont eu accès aux services du Programme d’apprentissage pour les jeunes de l’Ontario.

Étude de cas

Une mine de renseignements

Une mine de renseignements est un organisme de bienfaisance national ayant pour mission de renseigner et de conscientiser les élèves, les éducateurs et le grand public sur la géologie et les ressources minérales du Canada. L’un de ses principaux programmes, le programme Mining Rocks en sciences de la Terre, a pour objectif d’aborder les sciences de la Terre, l’exploration et l’exploitation minière sous un angle concret.

Une mine de renseignements éduque les jeunes de 9 à 17 ans sur le secteur minier, et notamment sur les principaux enjeux environnementaux, économiques et sociaux associés à l’exploitation des ressources. L’organisme donne aux jeunes des renseignements sur les perspectives d’emploi et la formation requise pour travailler dans le secteur. Il fournit également des conseils d’orientation professionnelle et des occasions de mentorat.

Une mine de renseignements offre ses programmes dans les collectivités des Premières Nations du Nord de l’Ontario. En 2015-2016, il offrira également des séances à des jeunes autochtones, non autochtones et francophones vivant dans le corridor reliant Hearst à Cochrane.

« Mon activité préférée a été l’exploitation de la mine de biscuit, car c’était un peu comme des mathématiques. » — A Une élève de 8e année âgée de 15 ans de la Première nation de Webequie

Des élèves de la Première Nation d’Aroland remplissent le jeu d’Une mine de renseignements consistant à associer des produits de la vie quotidienne avec les ressources à partir desquelles ils sont faits, ici le graphite.

Des élèves de la Première Nation d’Aroland remplissent le jeu d’Une mine de renseignements consistant à associer des produits de la vie quotidienne avec les ressources à partir desquelles ils sont faits, ici le graphite.

Haut