Tu es làSkip Navigation Links > Accueil > Professionnels > Intensifions nos efforts > Le rapport annuel 2015 > Santé et bien-être

Santé et bien-être

Photo of a female youth working out.

L’Ontario veut que tous les jeunes soient heureux, en bonne forme physique, résistants sur le plan émotionnel et capables de faire des choix de vie positifs. Lorsqu’ils sont en bonne santé, les jeunes sont mieux à même d’apprendre, d’acquérir les compétences nécessaires à leur réussite à l’âge adulte et de se perfectionner. Ils présentent également un risque plus faible de maladies chroniques, ce qui peut réduire la demande en soins de santé. En décelant les maladies à un stade précoce et en apportant les soutiens nécessaires, il est possible de renforcer la santé et le bien-être des jeunes sur le long terme.

Résultats #1, 2, 3

L’Ontario veut que les jeunes :

Cette année, l’Ontario s’est employé à promouvoir la santé et le bien-être des jeunes en accroissant l’activité physique des enfants, en élargissant les soutiens en santé mentale et en réduisant les choix alimentaires malsains. Les programmes et politiques de la province ont permis de réaliser des progrès dans les domaines suivants :

Nouveauté en 2014-2015

Aider les jeunes à être en bonne santé physique

Cette année, l’Ontario a continué à créer des occasions visant à encourager l’activité physique et l’adoption d’habitudes saines chez les jeunes. Soutenir la santé et le bien-être des jeunes suppose aussi de reconnaître que certains jeunes ont besoin de plus d’aide que d’autres.

Faits et chiffres

Données du profil 2015

  • 76,7 p. 100 des jeunes ont un poids-santé.
  • 68 p. 100 des jeunes sont physiquement actifs.
  • 41,3 p. 100 des jeunes consomment au moins cinq portions de fruits ou de légumes par jour.

Nouveauté en 2014-2015

Aider les jeunes à être en bonne santé mentale

L’Ontario a favorisé la santé mentale des jeunes en cernant les facteurs de risque en amont et en aidant les jeunes à acquérir les compétences dont ils ont besoin pour faire face aux défis qu’ils rencontrent. Cette année, l’Ontario a étoffé ses services pour sensibiliser la population, réduire la stigmatisation et s’assurer qu’un plus grand nombre de jeunes bénéficient de tout le soutien nécessaire.

L’Ontario amorce la phase suivante de la Stratégie globale de santé mentale et de lutte contre les dépendances du gouvernement. Cette phase vise à soutenir la transition des jeunes vers les services pour adultes et à améliorer la qualité des services. Elle cherche notamment à réduire les temps d’attente, à offrir un plus grand nombre de places en logement avec services de soutien et à améliorer les soutiens offerts aux jeunes ayant des troubles de l’alimentation. Elle s’efforce également d’accroître la sensibilisation, de lutter contre la stigmatisation et de promouvoir la santé mentale dans les écoles et les lieux de travail. La stratégie comprend aussi les aspects suivants :

Faits et chiffres

Données du profil 2015

  • 6 p. 100 des jeunes éprouvent de l’anxiété et/ou sont dépressifs.
  • 26 p. 100 des jeunes éprouvent un niveau élevé de détresse psychologique.
  • 13,4 p. 100 des jeunes ont sérieusement envisagé le suicide au cours de l’année écoulée.

Nouveauté en 2014-2015

Comprendre et traiter la prise de risque

Les jeunes développent leur apprentissage en essayant de nouvelles expériences et en prenant des risques. Cette année, pour aider les jeunes à faire des choix sains et à éviter les risques néfastes, l’Ontario a modifié les lois et les pratiques liées à la santé physique et sexuelle, au tabac, aux cigarettes électroniques et aux choix alimentaires.

Faits et chiffres

Données du profil 2015

  • 8,5 p. 100 des jeunes fument des cigarettes.
  • 19,8 p. 100 des jeunes ont récemment consommé de l’alcool de façon excessive.
  • 30,7 p. 100 des jeunes ont pris des drogues illicites.
  • 2,6 p. 100 des jeunes ont eu une infection transmise sexuellement.

Étude de cas

YouthNet/RéseauAdo

YouthNet/RéseauAdo est un programme bilingue de promotion et d’intervention en santé mentale du Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario. Les études montrent que les jeunes sont beaucoup plus susceptibles de parler de santé mentale à d’autres jeunes qu’à des adultes. C’est pourquoi RéseauAdo offre des services de soutien suivant un modèle de pair à pair. Les jeunes animateurs âgés de 20 à 30 ans établissent un espace d’écoute ouvert et sans jugement pour permettre aux jeunes d’engager un dialogue sain sur la santé mentale.

Pour renforcer la résilience des jeunes, RéseauAdo présente des pratiques saines de gestion du stress et travaille à réduire la stigmatisation entourant la maladie mentale et son traitement. Suivant une philosophie de mobilisation des jeunes, RéseauAdo s’appuie sur les travaux de son comité consultatif de la jeunesse. Ce comité s’emploie à élaborer des programmes pertinents pour la jeunesse et à défendre les intérêts de jeunes auprès de fournisseurs de services, de familles, de responsables de politiques et de décideurs systémiques. Ce programme phare de mobilisation des jeunes donne aux jeunes la voix qu’ils méritent au chapitre de leur santé.

"RéseauAdo a changé beaucoup de choses dans ma vie. Pour moi, c’est un espace où je peux non seulement me sentir en sécurité et à l’aise avec moi-même, mais aussi contribuer à [lutter] contre la stigmatisation entourant la santé mentale." —Membre du comité consultatif de la jeunesse de RéseauAdo

Les partenariats entre jeunes et adultes sont essentiels pour créer des espaces sécuritaires et accueillants qui aideront les jeunes à rester en bonne santé mentale.

Les partenariats entre jeunes et adultes sont essentiels pour créer des espaces sécuritaires et accueillants qui aideront les jeunes à rester en bonne santé mentale.

Haut