Tu es làSkip Navigation Links > Accueil > Besoins particuliers > Le nouveau Programme ontarien des services en matière d’autisme > Autisme FAQ

Autisme - Foire aux questions

  1. Qu’y a-t-il de nouveau dans le Programme ontarien des services en matière d’autisme (POSA)?

    L’Ontario procure aux familles des enfants et des jeunes atteints d’un trouble du spectre de l’autisme (TSA) un plus grand choix, une uniformité ainsi qu’une confiance à l’égard du POSA en introduisant une option de financement direct pour les services comportementaux fondés sur des données probantes et en mettant en place plusieurs améliorations clés afin d’assurer des services sécuritaires et efficaces.

    Pour en apprendre davantage sur ce qui est nouveau dans le POSA, veuillez cliquer ici.

  2. Comment les familles et les intervenantes et intervenants ont-ils participé à l’amélioration des services pour les enfants et les jeunes atteints d’autisme dans le POSA?

    Le ministère des Services à l’enfance et à la jeunesse (MSEJ) travaille en étroite collaboration avec les familles, les intervenantes et intervenants ainsi qu’avec d’autres experts afin de concevoir le POSA en veillant à ce que les besoins des enfants, des jeunes et des familles aient la priorité et à ce que les intérêts des familles soient au cœur du Programme.

    Le Ministère continuera de collaborer avec les intervenantes et intervenants clés, les familles et d’autres experts afin d’améliorer continuellement la prestation du Programme. Le ministre des Services à l’enfance et à la jeunesse a également rencontré des parents ainsi que des intervenantes et intervenants des quatre coins de la province afin d’entendre leurs expériences. Il continuera de s’entretenir avec les familles au cours des prochains mois.

  3. Qu’est-ce qu’un plan de services à la famille du POSA? Est-il différent du plan comportemental du POSA?

    Oui, le plan de services à la famille du POSA est différent du plan comportemental du POSA.

    Le plan de services à la famille du POSA englobe l’ensemble des services et des soutiens, des activités, des intérêts et des objectifs de chaque enfant ou jeune et de sa famille. C’est un document qui évolue au fil du temps afin de tenir compte des priorités changeantes de la famille, du stade de développement de l’enfant, des progrès accomplis vers l’atteinte des objectifs et de la planification de la transition. Le plan de services à la famille du POSA est créé par le fournisseur régional.

    Le plan comportemental du POSA est un élément clé du plan de services à la famille. Le plan comportemental du POSA est une description détaillée des services comportementaux fondés sur des données probantes qu’un enfant ou un jeune et sa famille recevront dans le cadre du POSA. Le plan comportemental du POSA s’appuie sur le savoir-faire clinique de la superviseure ou du superviseur clinique, sur la rétroaction de la famille ainsi que sur une compréhension claire des objectifs, des forces et des priorités de la famille. Pour en apprendre davantage sur le plan comportemental du POSA, veuillez consulter le Cadre clinique du POSA.

    Le POSA offre un éventail de services comportementaux fondés sur des données probantes dans le cadre d’une approche axée sur les forces qui permet aux familles de perfectionner leurs compétences et d’approfondir leurs connaissances, en partenariat avec leurs fournisseurs, afin de tenir compte des besoins à mesure qu’ils se manifestent. Cela inclut l’analyse comportementale appliquée. (Voir les pages 27 à 29 des Lignes directrices du POSA afin d’obtenir de plus amples renseignements).

  4. Qui est ma superviseure clinique ou mon superviseur clinique?

    Les superviseures ou superviseurs cliniques sont des cliniciens comportementaux qui auront la responsabilité de superviser tous les aspects du plan de comportement du POSA d'un enfant ou d'un jeune, en travaillant en étroite collaboration avec les familles, les thérapeutes et les partenaires interprofessionnels, et peuvent avoir différents titres, comme clinicienne ou clinicien responsable ou quelque chose de semblable.

  5. Comment mon enfant sera-t-il évalué? Est-ce que des outils d’évaluation seront utilisés?

    Les enfants sont évalués par la superviseure ou le superviseur clinique. Les évaluations peuvent inclure des observations ainsi que l’utilisation d’outils cliniques, mais les Lignes directrices du POSA ne préconisent pas l’utilisation d’un outil en particulier.

    Le plan de services à la famille du POSA et le plan comportemental du POSA s’appuient sur une compréhension approfondie de l’enfant ou du jeune et de sa famille. Les renseignements sur les forces et les besoins uniques de l’enfant ou du jeune sont recueillis de plusieurs façons. Les plans comportementaux sont conçus à l’aide de la rétroaction de la famille et d’une compréhension claire des attentes, des forces ainsi que des objectifs des parents et de l’enfant ou du jeune.

    Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le Cadre clinique du POSA ou les Lignes directrices du POSA.

  6. Qu’est-ce qu’une préposée ou un préposé aux services de soutien à la famille?

    L’agente ou l’agent d’aide au recouvrement, qui est le principal point de contact avec la famille du POSA, facilite la navigation entre les services et offre un soutien continu aux familles. Avec la venue de l’option du financement direct dans le POSA, les agentes et agents d’aide au recouvrement aideront également les familles à prendre des décisions éclairées au sujet de leurs options en matière de services.

    L’agente ou l’agent d’aide au recouvrement peut différer d’un fournisseur régional à l’autre. Après un premier contact, les familles pourront choisir si et quand elles veulent avoir accès aux services d’une agente ou d’un agent d’aide au recouvrement. Veuillez communiquer avec votre fournisseur régional pour en savoir plus sur le rôle de l’agente ou de l’agent d’aide au recouvrement.

  7. En quoi consiste la nouvelle option de financement direct et à quoi les familles peuvent-elles s’attendre?

    La nouvelle option de financement direct donne aux familles qui participent au POSA le choix de recevoir un financement afin de se procurer des services comportementaux fondés sur des données probantes pour leur enfant ou leur jeune.

    À compter du 15 janvier 2018, l’Ontario augmentera le tarif horaire maximum pour les services comportementaux fondés sur des données probantes qui seront retenus grâce à l’option du financement direct en le faisant passer de 39 $ l’heure à un maximum de 55 $ l’heure. Pour en savoir davantage sur ce changement, veuillez consulter la question 11.

  8. Qu’arrivera-t-il aux familles qui reçoivent actuellement des paiements de 10 000 $ au titre du financement direct?

    Si votre famille a actuellement accès aux paiements de 10 000 $ au titre du financement direct, votre fournisseur régional collaborera avec vous afin de discuter du POSA ainsi que des prochaines étapes pour votre famille. Il est important de noter ici que le service ne sera pas interrompu.

    Au moment de cette discussion, votre famille sera encadrée afin qu’elle puisse choisir entre adhérer au POSA ou recevoir un autre paiement de 10 000 $. Conformément aux Lignes directrices, vous pourrez continuer d’avoir accès aux paiements de 10 000 $ jusqu’au 31 mars 2018.

    Vous pouvez commencer à planifier votre passage au POSA en tout temps. Nous vous encourageons à communiquer avec votre fournisseur régional en tout temps afin de vous préparer, de poser des questions et de commencer à planifier. Cela pourrait se faire à votre prochain point de réconciliation.

    Les familles peuvent en savoir plus ici.

  9. Et si j’ai signé un contrat avec un fournisseur qui se prolongera après le 31 mars 2018?

    Les familles qui peuvent avoir signé un contrat avec un fournisseur qui se prolongera après le 31 mars 2018 sont encouragées à communiquer avec leur fournisseur régional afin de discuter des prochaines étapes. Le service ne sera pas interrompu.

    Le Ministère s’engage à travailler avec les familles des enfants et des jeunes qui sont atteints d’autisme et à les aider à adhérer au Programme de la façon la plus harmonieuse et fluide possible.

  10. Y a-t-il un montant maximum que les familles peuvent recevoir par année au titre du financement direct du POSA?

    Il n’y a pas de montant de financement maximum que les familles peuvent recevoir du POSA. Le montant versé à chaque famille est plutôt dicté par le plan comportemental du POSA individualisé de son enfant ou de son jeune.

    L’option du financement direct du POSA sera accessible aux familles qui participent au POSA dès le 15 janvier 2018. Les familles qui participent au POSA peuvent s’attendre à ce qu’on leur donne le choix entre recevoir des services comportementaux fondés sur des données probantes par l’entremise d’un fournisseur ou recevoir un financement direct afin de se procurer des services comportementaux fondés sur des données probantes. Si vous avez choisi de recevoir des services grâce à l’option du financement direct, votre plan comportemental du POSA sera financé au tarif maximum de 55 $ l’heure pour les services comportementaux fondés sur des données probantes. Votre fournisseur régional versera un financement pour les services indiqués dans votre plan comportemental du POSA.

  11. Que se passe-t-il si mon fournisseur exige un tarif supérieur à 55 $ l’heure?

    Les familles sont encouragées à collaborer avec leurs fournisseurs afin de comprendre le taux horaire pour les services qui sont offerts.

    À partir du 15 janvier 2018, l’Ontario augmentera le tarif horaire maximum pour les services comportementaux fondés sur des données probantes qui seront retenus grâce à l’option du financement direct en le faisant passer de 39 $ l’heure à un maximum de 55 $ l’heure.

    Si une famille a choisi de recevoir des services comportementaux grâce à l’option du financement direct, le fournisseur qu’elle aura sélectionné collaborera avec elle afin de concevoir un plan comportemental du POSA qui tient compte des besoins, des forces et des objectifs de l’enfant. Le plan comportemental, qui comprendra également un budget proposé pour les services, sera financé au tarif maximum de 55 $ l’heure pour les services comportementaux fondés sur des données probantes.

  12. Comment a-t-on calculé le tarif de 55 $ l’heure?

    À partir du 15 janvier 2018, l’Ontario augmentera le tarif horaire maximum pour les services comportementaux fondés sur des données probantes qui seront tenus grâce à l’option du financement direct en le faisant passer de 39 $ l’heure à un maximum de 55 $ l’heure.

    L’augmentation du tarif est fondée sur de l’information qui comprend l’inflation et les rajustements pour le coût de la vie au cours des dix dernières années.

    Le Ministère amorcera des consultations sur la conception d’une grille tarifaire transparente pour l’ensemble des services du POSA.

  13. Comment le Ministère assurera-t-il la responsabilisation ainsi que la qualité des services comportementaux fondés sur des données probantes?

    Le Ministère imposera de nouvelles qualifications exigées des superviseures et superviseurs cliniques du POSA afin que les familles se sentent assurées de recevoir des services comportementaux uniformes et d’excellente qualité. L’information sur les nouvelles qualifications exigées sera publiée à la mi-janvier 2018. Pour les superviseures et les superviseurs cliniques qui peuvent ne pas posséder les qualifications exigées, les exigences relatives aux qualifications seront appliquées progressivement. Ceci ne perturbera pas les services offerts aux familles.

    Une liste des fournisseurs du POSA sera mise sur pied en 2018 afin d’aider les familles à choisir un fournisseur de services du POSA qualifié.

    Le Ministère lancera également un processus d’examen de l’assurance de la qualité au printemps 2018. Les plans comportementaux du POSA, qui seront assurés par les fournisseurs de financement direct ainsi que par les fournisseurs du service direct, seront sélectionnés au hasard par une équipe formée de tiers cliniciennes et cliniciens afin de faciliter davantage la prestation des services fondés sur des données probantes.

  14. Quelles sont les nouvelles exigences relatives aux qualifications pour les fournisseurs de services comportementaux du POSA et quand entreront-elles en vigueur?

    L’information sur les nouvelles qualifications exigées des superviseures et des superviseurs cliniques du POSA sera publiée d’ici à la mi-janvier 2018. Pour les superviseures et les superviseurs cliniques qui peuvent ne pas posséder les qualifications exigées, les exigences relatives aux qualifications seront appliquées progressivement. Ceci ne perturbera pas les services offerts aux familles.

    Les superviseures et superviseurs cliniques seront chargés de surveiller tous les aspects du plan comportemental du POSA de l’enfant ou du jeune en travaillant en étroite collaboration avec les familles, les thérapeutes et les partenaires interprofessionnels. Ils pourront porter différents titres, comme celui de clinicienne ou clinicien responsable ou quelque chose de semblable.

    Afin d’aider davantage les familles à choisir les fournisseurs de services, le Ministère formule également des qualifications suggérées pour les thérapeutes de première ligne qui assurent les services comportementaux du POSA. Ces recommandations seront également communiquées d’ici à janvier 2018, mais elles ne constitueront pas des exigences du Programme. À noter qu’il s’agit de suggestions recommandées qui ne se répercuteront pas sur le service que vous recevrez.

  15. Et si une famille est satisfaite de sa superviseure ou de son superviseur clinique mais que la superviseure ou le superviseur ne satisfait pas aux nouvelles exigences relatives aux qualifications?

    Les superviseures et superviseurs cliniques qui ne possèdent pas les qualifications exigées peuvent continuer à fournir des services à condition qu’ils travaillent à obtenir ces qualifications et confirment les délais dans lesquels ils prévoient les obtenir.

    Les exigences relatives aux qualifications seront appliquées progressivement. Ceci ne perturbera pas les services reçus par les familles.

    De l’information et des outils seront mis à la disposition des familles pour les aider à trouver des fournisseurs qualifiés.

    Le ministère continuera de collaborer avec les partenaires de l’industrie pour développer la capacité de la main-d’œuvre avec le temps, y compris en aidant tous les fournisseurs du POSA à obtenir les qualifications dont ils ont besoin pour superviser les services du POSA. Ce travail éclairera aussi l’établissement de délais dans lesquels toutes les superviseures cliniques et tous les superviseurs cliniques devront se conformer aux exigences relatives aux qualifications.

  16. Combien de temps faudra-t-il aux superviseures et aux superviseurs cliniques qui ne possèdent pas les nouvelles qualifications exigées pour les obtenir?

    Le temps qu’il faudra à un professionnel pour obtenir les qualifications exigées dépendra de la personne ainsi que des qualifications et de l’expérience qu’elle possède déjà.

    Le ministère continuera de collaborer avec les partenaires de l’industrie pour développer la capacité de la main-d’œuvre avec le temps, y compris en aidant tous les fournisseurs du POSA à obtenir les qualifications dont ils ont besoin pour superviser les services du POSA. Ce travail éclairera l’établissement de délais dans lesquels toutes les superviseures cliniques et tous les superviseurs cliniques devront se conformer aux exigences relatives aux qualifications.

  17. Que peuvent faire les familles qui ne sont pas d’accord avec le plan comportemental du POSA pour leur enfant ou leur jeune?

    À compter du 15 janvier 2018, le nouveau processus d’examen clinique indépendant permettra aux familles qui participent au POSA de demander un examen des principales composantes du plan comportemental du POSA de leur enfant ou leur jeune. L’examen sera effectué par une équipe formée de deux cliniciennes ou cliniciens et d’une représentante ou un représentant de la famille.

    Les évaluatrices et évaluateurs cliniques auront la responsabilité d’étudier le dossier du cas ainsi que le plan comportemental du POSA. La représentante ou le représentant veillera à ce que le point de vue de la famille soit clair et compris dans le cadre du processus d’examen.

  18. 18. Quelles mesures le Ministère a-t-il prises en vue de la réglementation des praticiennes et praticiens en ACA?

    Le Ministère collabore avec le ministère de la Santé et des Soins de longue durée (MSSLD) afin d’explorer une approche de la surveillance pour les services d’analyse comportementale appliquée (ACA) en Ontario.

    Le ministre de la Santé et des Soins de longue durée s’est tourné vers le Conseil consultatif de réglementation des professions de la santé en lui demandant de le conseiller afin de déterminer si la prestation de services d’ACA risque de causer des préjudices et, s’il existe un risque de causer des préjudices, de fournir un éventail d’options pour une approche à la surveillance.

    Bien que les services en autisme pour les enfants représentent une partie importante des services d’ACA en Ontario, l’analyse comportementale appliquée est également employée dans d’autres domaines de services aux enfants et aux adultes. Le MSEJ continuera de s’associer au MSSLD, au ministère de l’Éducation ainsi qu’au ministère des Services sociaux et communautaires afin de concevoir une approche recommandée pour la surveillance de ces services.

  19. Qui est admissible aux services du POSA?

    Tous les enfants et les jeunes qui ont reçu un diagnostic d’un trouble du spectre de l’autisme par un professionnel qualifié sont admissibles aux services du POSA jusqu’à l’âge de 18 ans. L’admissibilité aux services n’est pas définie par l’âge ou par la gravité de l’autisme d’un enfant.

    Les services sont flexibles et individualisés. Les enfants recevront des services en fonction de leurs besoins et de leurs forces, peu importe leur âge.

  20. Comment le Ministère veille-t-il à ce que les familles adhèrent au POSA d’une façon harmonieuse et fluide sans que le service soit interrompu?

    Nous sommes déterminés à aider les familles des enfants et des jeunes atteints d’autisme à adhérer au Programme de la façon la plus harmonieuse et fluide possible.

    L’adhésion de chaque famille au POSA peut être différente selon que l’enfant a nouvellement accès à un service, attend un service ou reçoit déjà des services. Veuillez cliquer ici afin d’obtenir plus de renseignements sur les circonstances particulières de votre famille.

    Vous pouvez aussi communiquer avec l’accès à guichet unique du POSA de votre région si vous avez des questions. Vous trouverez une liste des personnes-ressources ici. Vous pouvez également composer le 1 888 284-8340 afin de communiquer avec votre bureau régional.

  21. Comment une famille peut-elle savoir si son enfant ou son jeune figure sur la liste d’attente?

    Pour obtenir de l’information sur la liste d’attente, les familles peuvent communiquer avec leur fournisseur régional, qui fera part des renseignements suivants :

    • la date à laquelle leur enfant ou leur jeune a été aiguillé;
    • la date de l’aiguillage pour l’enfant ou le jeune qui a été servi le plus récemment;
    • les facteurs locaux qui pourraient avoir une influence sur le délai d’attente de leur enfant ou de leur jeune.
    • la disponibilité des services fondamentaux pour les parents/fournisseurs de soins et/ou des services à la famille et de la formation pour favoriser la participation active des parents/fournisseurs de soins aux soins de leur enfant.
  22. Où les familles peuvent-elles aller pour avoir plus d’information sur le POSA?