Tu es làSkip Navigation Links > Accueil > Besoins particuliers > Autisme > Le nouveau Programme ontarien des services en matière d’autisme

Le nouveau Programme ontarien des services en matière d’autisme

Trouvez le bureau régional du ministère qui se trouve près de chez vous
ou composez le 1 888 284-8340.
Nos bureaux régionaux existent pour vous aider et vous relier à un fournisseur de services dans votre région.

Le nouveau Programme ontarien des services en matière d’autisme fera en sorte que les services en matière d’autisme pour les enfants et les jeunes soient offerts de manière uniforme dans toute la province, assurera la flexibilité et la liberté de choisir en fonction des besoins de chaque enfant et donnera aux familles l’assurance de recevoir des services de qualité.

Les familles sont à présent en transition vers le nouveau POSA. Les éléments clés du nouveau programme sont notamment :

Le gouvernement est déterminé à faire en sorte que les familles soient appuyées tout au long d’une transition harmonieuse et uniforme tandis qu’elles passeront au nouveau Programme ontarien des services en matière d'autisme. La planification de la transition au sein du nouveau programme sera personnalisée et planifiée d’avance et sera réalisée en partenariat avec la famille de chaque enfant, les professionnels du Programme ontarien des services en matière d'autisme et les fournisseurs de services. Les enfants et les jeunes qui ont reçu un diagnostic d’autisme d’un professionnel qualifié seront admissibles au Programme ontarien des services en matière d'autisme jusqu’à l’âge de 18 ans.

La province a travaillé en étroite collaboration avec les familles, les fournisseurs de soins, les défenseurs des droits, les cliniciens et les fournisseurs de services à créer le nouveau Programme ontarien des services en matière d'autisme et continuera de consulter les principaux intervenants, y compris le Comité consultatif du Programme ontarien des services en matière d’autisme, sur la conception et la mise en œuvre du nouveau programme. Le nouveau Programme ontarien des services en matière d’autisme sera entièrement en place d’ici le printemps 2018.


Nous avons indiqué ici les différentes phases et principales étapes de la mise en œuvre du Programme qui se dérouleront de juin 2017 jusqu’au printemps 2018.

Au cours des prochains mois, les enfants seront intégrés au Programme de la façon la plus harmonieuse possible.

À partir de juin 2017

  • Point d’entrée unique : Les familles pourront s’inscrire au Programme ontarien des services en matière d’autisme grâce à un numéro 1-800 dans chaque région. Elles n’auront plus à présenter de demandes à deux programmes distincts et ne recevront plus d’évaluations distinctes ou de multiples plans de services en matière d’autisme.
  • Nombre accru d’espaces de traitement : On continuera d’augmenter le nombre d’espaces de traitement dans la province afin de réduire les délais d’attente et d’accélérer l’accès aux services.
  • Services axés sur l’enfance et la famille : La prise de décision clinique sera cohérente et axée sur les besoins individuels des enfants, avec la participation des parents, des fournisseurs de services et des éducateurs. Les services en matière d’autisme seront adaptés aux besoins individuels des enfants et des jeunes, peu importe leur âge. Les familles auront un rôle actif à jouer et seront au cœur de la procédure d’évaluation, d’établissement des objectifs et de planification de l’intervention pour leur enfant.
  • Réduction juste et transparente de la liste d’attente : Les familles auront accès au Programme ontarien des services en matière d’autisme (le Programme) par ordre chronologique, en fonction de leur position sur la liste d’attente actuelle. Si l’enfant se trouve sur les listes d’attente des services d’ACA et d’ICI, on utilise la date la plus rapprochée pour déterminer sa position sur la liste. De nouvelles familles seront ajoutées à la liste d’attente du Programme dans l’ordre chronologique en fonction de la date de l’aiguillage.
  • Continuité du service : Les familles qui bénéficient actuellement de financement direct continueront de recevoir des paiements tout au long de la transition, jusqu’à ce qu’une nouvelle option de financement direct soit mise en œuvre d’ici la fin de cette année.

À partir de la fin de 2017

  • Poursuite du dialogue : Le gouvernement poursuivra ses consultations avec le Comité consultatif du Programme, les familles, les fournisseurs de services et les autres intervenants tout au long de la transition.
  • Travailleurs de soutien : Des travailleurs de soutien familial et des équipes de soutien pourront désormais aider les familles à s’y retrouver dans le nouveau programme et à obtenir un soutien individualisé. Ces équipes pourraient inclure des travailleurs de soutien, des cliniciens, des éducateurs, des fournisseurs de services et d’autres experts avec lesquels une famille peut désirer collaborer pour faire progresser son enfant.
  • Nouveau processus d’appel : En cas de préoccupation au sujet du plan d’intervention comportementale mis au point pour l’enfant, une famille pourra utiliser un nouveau processus d’appel pour demander un examen indépendant.
  • Nombre accru d’espaces de traitement : Le nombre d’espaces de traitement continuera d’augmenter afin de réduire les temps d’attente et de fournir des services plus rapides à toutes les familles inscrites au Programme. Dès qu’une place se libère, la famille peut opter soit pour un financement direct, soit pour la prestation de services directs.
  • Un choix de financement direct pour toutes les familles : Une nouvelle option de financement direct sera offerte d’ici la fin de 2017 à toutes les familles qui choisissent de s’en prévaloir. On donnera aux familles une possibilité claire, équitable et transparente de choisir leur fournisseur.

Printemps 2018

  • Mise en œuvre complète : Au printemps 2018, la mise en œuvre du nouveau Programme sera terminée.
  • Poursuite du dialogue : Les consultations avec les familles et les fournisseurs de services se poursuivront pendant toute la phase de mise en œuvre du nouveau Programme pour veiller à ce qu’il réponde bien aux besoins des familles.

Foire aux questions


INTRODUCTION

  • Quand les familles auront-elles accès au nouveau Programme ontarien des services en matière d’autisme (POSA)?

    Le nouveau POSA commence à être mis en œuvre.

    La transition des enfants, des jeunes et de leurs familles vers le nouveau POSA commencera le 26 juin. La transition de chaque famille variera selon qu’elle est nouvellement inscrite au programme, qu’elle attend de recevoir des services ou qu’elle reçoit actuellement des services.

    Nous nous engageons à faire en sorte que les familles soient appuyées tout au long d’une transition qui se fera en douceur et de façon uniforme possible tandis qu’elles passeront au nouveau POSA.

    Pour de plus amples informations sur les circonstances particulières de votre famille, visitez le site Web www.ontario.ca/autisme ou composez le 1 888 284-8340 pour communiquer avec votre bureau régional.

  • Que signifie l’« accès à guichet unique » aux services dans chaque région?

    Les familles d’enfants atteints d’autisme nous ont dit qu’il était difficile de présenter des demandes à deux programmes distincts et de devoir parfois raconter leur histoire plus d’une fois. Les familles pourront obtenir plus rapidement et facilement des services et des soutiens par l’entremise d’un numéro d’accès propre à chaque zone de service.

    Il y aura un guichet unique au Programme ontarien des services en matière d’autisme dans chacune des neuf zones de services. Cela signifie que les familles n’auront à composer qu’un seul numéro de téléphone dans chacune des neuf aires de service.

  • Qu’entend-on par « services fondés sur les besoins »?

    Le POSA offrira des services comportementaux fondés sur des données probantes. Les services seront souples, personnalisés et fondés sur les besoins uniques et les forces de l’enfant.

    Les besoins et les forces de l’enfant seront évalués par un clinicien du POSA. La famille participera pleinement à l’élaboration d’un plan de services à la famille qui énoncera les services qu’elle recevra. Le plan de services à la famille est un document évolutif que les familles pourront consulter.

    Les progrès réalisés par l’enfant seront réévalués au moins tous les six mois, puis le plan de services à la famille sera mis à jour pour tenir compte de l’évolution des besoins et des forces de l’enfant.

  • Est-ce que les parents et les intervenants ont été appelés à participer à la conception du nouveau Programme ontarien des services en matière d’autisme?

    Oui. La province a créé le Comité consultatif du Programme ontarien des services en matière d’autisme en août 2016. Ce comité est composé de parents, d’intervenants et d’autres spécialistes qui fournissent des conseils sur la conception et la mise en œuvre du nouveau programme, y compris le mode de financement direct et qui continueront à le faire.

    Le ministre a aussi rencontré des parents de partout dans la province et a écouté leurs histoires et leurs expériences. Il poursuivra ses échanges avec les familles tout au long de l’élaboration du POSA.

ADMISSIBILITÉ

  • Est-ce qu’une limite d’âge sera fixée pour quelque motif que ce soit dans le cadre du nouveau POSA?

    Non. Dans le cadre du nouveau programme, chaque enfant ayant reçu un diagnostic de trouble du spectre de l’autisme (TSA) d’un professionnel qualifié sera évalué et recevra des services fondés sur ses besoins individuels et ses forces, quel que soit son âge. Les enfants ayant reçu un diagnostic de trouble du spectre de l’autisme seront admissibles au POSA jusqu’à l’âge de 18 ans.

  • Est-ce que les services que les enfants de tous âges pourront recevoir seront les mêmes?

    Oui. Tous les enfants et les jeunes ayant reçu un diagnostic d’autisme posé par un professionnel compétent pourront recevoir les services offerts dans le cadre du nouveau POSA jusqu’à l’âge de 18 ans. L’admissibilité aux services ne sera pas définie en fonction de l’âge de l’enfant ou de la gravité de son trouble.

    Les services seront souples et personnalisés. Les enfants recevront des services fondés sur leurs besoins et leurs forces, quel que soit leur âge.

ÉVALUATIONS DIAGNOSTIQUES

OPTION DE FINANCEMENT DIRECT

TRANSITION VERS LE NOUVEAU POSA POUR LES FAMILLES QUI REÇOIVENT DES SERVICES OU QUI ATTENDENT D’EN RECEVOIR

DÉCISIONS CLINIQUES

  • Comment les familles participeront-elles à la prise de décisions?

    Les membres de la famille jouent un rôle important dans les décisions prises au sujet des soins que l’enfant reçoit et participent activement au processus d’évaluation, d’établissement des objectifs et de planification pour l’enfant avec leurs cliniciens, les fournisseurs de services et les autres praticiens.

  • En quoi consiste le plan de services à la famille? Comment est-il élaboré?

    Le plan de services à la famille sera un document évolutif. Il sera modifié au fil du temps. Il reflétera l’évolution des priorités, le stade de développement de l’enfant, la planification de la transition et les progrès réalisés vers l’atteinte des objectifs.

    Le plan de services à la famille peut comprendre les éléments suivants :

    • renseignements clés sur l’enfant et sa famille, ses priorités, ses besoins et ses forces;
    • évaluations actuelles et antérieures;
    • plan d’intervention comportementale dans le cadre du POSA, y compris les objectifs avec des cibles mesurables;
    • plans de transition vers le POSA et à la sortie du POSA;
    • services et (ou) activités d’éducation offerts à la famille.
  • Qu’arrive-t-il si une famille est en désaccord avec l’évaluation ou le plan de services de son enfant?

    Les parents seront appelés à participer activement au processus d’évaluation, d’établissement des objectifs et de planification pour leur enfant.

    À partir de l’automne 2017, un processus d’appel sera en place pour le POSA. Les familles pourront demander un examen indépendant du plan d’intervention comportementale de leur enfant. D’autres renseignements à cet égard seront communiqués ultérieurement.

  • Quelle sera l’intensité des services?

    Les enfants recevront une intervention qui est souple. L’intensité et la durée des services se fonderont sur leurs besoins particuliers, quel que soit l’âge de l’enfant ou le degré de gravité de l’autisme.

    L’intensité et le type d’intervention varieront pour chaque enfant. Les services seront adaptés au fil du temps en fonction de nombreux facteurs dans la vie de l’enfant, notamment son stade de développement, ses circonstances familiales et l’inscription à un programme scolaire. Les services seront adaptés en fonction des besoins et des forces de l’enfant et de sa famille.

  • Est-ce que les services seront continus ou offerts par blocs et nécessiteront que les familles réintègrent les listes d’attente, comme dans le programme actuel?

    Les familles nous ont indiqué que les blocs de services actuels ne sont peut-être pas assez intensifs ou d’une durée suffisante pour répondre aux besoins de leurs enfants.

    Notre engagement est d’offrir une intervention qui est souple et personnalisée de telle sorte que l’intensité et la durée des services ne se fondent pas sur une période ou un niveau prédéterminé. L’intensité et la durée des services se fonderont sur les besoins propres à l’enfant. Les familles participeront activement au processus d’évaluation, d’établissement des objectifs et de planification des interventions.

  • Est-ce que les enfants/jeunes seront « retirés du programme »?

    Non. Les enfants demeureront dans le POSA jusqu’à leurs 18 ans, jusqu’à ce que leurs parents souhaitent les retirer du programme ou jusqu’à ce qu’ils ne présentent plus de diagnostic de TSA. Des plans de transition personnalisés pourraient être élaborés avec la contribution des autres fournisseurs de services communautaires ou en milieu scolaire.

RÉGLEMENTATION DES SERVICES D’ACA

  • J’ai entendu parler de l’intention de réglementer les fournisseurs de services du gouvernement; qu’est-ce que cela signifie?

    Notre objectif est de nous assurer que les services d’ACA offerts sont sûrs et efficaces. Les familles doivent avoir confiance en leurs fournisseurs et savoir à qui s’adresser en cas de préoccupation. Le gouvernement élabore actuellement une approche de supervision des services d’ACA qui permettrait d’atteindre cet objectif.

    Le ministère des Services à l’enfance et à la jeunesse collabore avec le ministère de la Santé et des Soins de longue durée afin de déterminer la meilleure approche à adopter pour assurer la supervision des praticiens de l’ACA.

  • Est-ce que les analystes du comportement détenteurs d’un certificat de spécialiste continueront à nécessiter la supervision d’un professionnel de la santé inscrit (PSI) au nouveau POSMA afin d’assurer des soins de la plus haute qualité?

    À partir du 26 juin, et durant cette période de transition, les exigences concernant le personnel clinique de base dans les lignes directrices du programme actuel continueront d’être applicables aux enfants et aux jeunes recevant au moins 20 heures d’intervention par semaine. Cela inclut la supervision clinique par une personne membre de l’Ordre des psychologues de l’Ontario.

    Les compétences du personnel indiquées dans les Lignes directrices : Services et soutiens basés sur l’analyse comportementale appliquée pour les enfants et jeunes avec un TSA seront applicables à tous les autres enfants et jeunes recevant des services du POSMA. Les professionnels ayant les compétences suivantes participeront à la détermination des besoins en services d’un enfant et à l’élaboration d’un plan personnalisé pour une intervention comportementale dans le POSMA :

    • détentrices et détenteurs d’un certificat en analyse du comportement;
    • psychologues cliniques membres de l’Ordre des psychologues de l’Ontario et possédant une expertise en matière d’ACA; et
    • associées et associés en psychologie membres de l’Ordre des psychologues de l’Ontario et possédant une expertise en matière d’ACA.

    Un plan d’intervention comportementale pour l’enfant sera élaboré grâce à une approche collaborative qui pourrait voir la participation d’autres professionnels dans la détermination des besoins et la recommandation de stratégies, par exemple, des ergothérapeutes et des orthophonistes. Le plan pourrait cerner des rôles clés de ces professionnels dans la prestation de soutiens aux enfants et aux jeunes avec un TSA pour l’acquisition de compétences.

  • Est-ce que la supervision clinique de détentrices et détenteurs d’un certificat en analyse du comportement fera partie du nouveau programme?

    La formation, l’accréditation et l’expérience qui seront requises pour fournir et surveiller les services et soutiens comportementaux dans le nouveau POSMA sont actuellement à l’étude dans le cadre du processus d’élaboration.


Les directives concernant le Programme ontarien des services en matière d’autisme (POSA) et le cadre clinique du POSA

Le ministère des Services à l’enfance et à la jeunesse a publié les Directives du nouveau Programme ontarien des services en matière d’autisme et le Cadre clinique du POSA.

Les Directives du POSA présentent les grandes lignes d’un processus de transformation. Les directives du POSA offrent des instructions opérationnelles pour les organismes de services en matière d’autisme et établissent des attentes pour la prestation du POSA à travers la province. Les directives continueront à changer tout au long de ce processus. Nous continuerons de mettre à jour les Directives alors que nous travaillons sur les nouveaux éléments du programme avec les familles, les experts cliniques et les intervenants tout au long de l’année prochaine.

Le Cadre clinique du POSA a été élaboré par le Comité d’experts cliniciens en matière de troubles du spectre de l’autisme et sera utilisé avec les directives du programme afin de guider les cliniciens dans leur travail avec les familles pour l’évaluation des besoins des enfants et la planification des services en matière de comportement. Le cadre aide les familles à comprendre comment les besoins de leurs enfants sont évalués, comment l’intervention est planifiée, comment les progrès sont examinés, comment la planification de la transition a été entreprise dans le POSA et comment les familles participent à ces processus. Le cadre sera évalué à l’automne 2017 avant que le POSA soit pleinement mis en œuvre au printemps 2018.

Pour en savoir plus