Tu es làSkip Navigation Links > Accueil > Au sujet du ministre > Plans publiés et rapports annuels > Plan publié et rapport annuel 2016-17

Plan publié et rapport annuel 2016-2017

Table of contents


PARTIE I : PLAN PUBLIÉ 2016-2017

VUE D'ENSEMBLE DU MINISTÈRE

MANDAT

Le ministère des Services à l'enfance et à la jeunesse souhaite faire de l'Ontario une province où les enfants et les jeunes ont les meilleures chances de réussite et réalisent leur plein potentiel.

Le MSEJ travaille avec un vaste éventail de partenaires afin que chaque enfant et chaque jeune de l'Ontario aient accès aux occasions et soutiens appropriés dont ils ont besoin pour faire des choix positifs, atteindre leur plein potentiel et effectuer la transition vers l'âge adulte sans problème.

BACK TO TOP



BACK TO TOP

CONTRIBUTION DU MINISTÈRE À LA RÉALISATION DES PRIORITÉS ET DES RÉSULTATS

L'Ontario compte près de trois millions d'enfants et de jeunes âgés de 0 à 18 ans. Chaque année, environ 140 000 enfants naissent dans la province. Créé il y a un peu plus de dix ans, le ministère des Services à l'enfance et à la jeunesse s'efforce d'améliorer la vie et l'avenir de nos enfants et de nos jeunes les plus vulnérables.

Depuis sa création, le ministère a réduit de façon importante le taux de criminalité chez les jeunes. En fait, moins d'enfants sont pris en charge par les services de protection de l'enfance et plus d'enfants trouvent des foyers sécuritaires, bienveillants et permanents. Le ministère procède également à une refonte des services et des systèmes afin d'accroître l'accessibilité pour les familles.

En mars 2014, le ministère a publié son plan stratégique renouvelé intitulé Grandir. Ensemble. (2013-2018). Cette vision met l'accent sur les priorités qui comptent le plus pour les jeunes de l'Ontario et leur famille grâce à quatre objectifs renouvelés :

Pour mettre en oeuvre son plan stratégique, le ministère entreprend un certain nombre de transformations à grande échelle visant à moderniser la prestation des services dans les domaines de la protection de l'enfance, des services en matière de besoins particuliers, de la santé mentale chez les enfants et les jeunes et des services en établissement destinés aux enfants et aux jeunes. Ce travail vient compléter les transformations déjà effectuées par le ministère, notamment dans le secteur des services de justice pour la jeunesse.

En plus de simplifier le système, ces transformations le rendront plus agile et davantage accessible aux besoins en évolution des enfants et des jeunes. Elles permettront également aux familles d'obtenir l'aide dont elles ont besoin pour leurs proches au moment où elles en ont besoin. Les parents et les enfants ne devraient pas avoir à répéter leur histoire.

Les stratégies du ministère, fondées sur des données probantes, visent à accroître l'efficacité et la viabilité des services tout en collaborant à l'échelle du gouvernement.

BACK TO TOP



BACK TO TOP

SOMMAIRE DES RÉALISATIONS DE 2015-2016

BACK TO TOP



BACK TO TOP

HARMONISATION DES PROGRAMMES AVEC LES PIORITÉS DU GOUVERNEMENT

Les principaux résultats obtenus soutiennent le mandat du ministère et s'harmonisent avec les grandes priorités du gouvernement.

Le tableau ci-dessous présente les principales priorités du gouvernement qui sont directement soutenues par les plus récents projets et les plus récentes transformations du ministère.

Priorité du gouvernement Responsabilités du ministère des Services à l'enfance et à la jeunesse
A. Amélioration de la santé de la population
  1. Santé mentale des enfants et des jeunes
  2. Services et soutien aux enfants atteints de troubles du spectre autistique
  3. Services de réadaptation pour enfants
  4. Stratégie pour les services en matière de besoins particuliers
    1. Planification coordonnée des services
    2. Prestation intégrée des services de réadaptation
    3. Services de relève
    4. Résolution régionale des services
    5. Planification de la transition
  5. Programme « Bébés en santé, enfants en santé »
  6. Soutien communautaire au développement de la petite enfance
B. Vers une société équitable
  1. Services de protection de l'enfance
  2. Réforme des services en établissement pour les enfants et les jeunes
  3. Jeunes quittant la prise en charge
  4. Services et soutien aux enfants et aux jeunes autochtones
  5. Plan ontarien d'action pour la jeunesse
  6. Impact collectif pour les jeunes à risque
  7. Prestation ontarienne pour enfants et Subvention équivalant à la Prestation ontarienne pour enfants
C. Renforcement de la sécurité et de la sûreté publiques
  1. Services de justice pour la jeunesse
D. Infrastructure et réseaux de transport modernes
  1. Programme d'infrastructure
  2. Infrastructure – Services de justice pour la jeunesse

BACK TO TOP



BACK TO TOP

PROGRAMMES ET ACTIVITÉS DU MINISTÈRE

  1. AMÉLIORATION DE LA SANTÉ DE LA POPULATION
    1. Santé mentale des enfants et des jeunes

      Un jeune ontarien sur cinq environ est aux prises avec un problème de santé mentale. Le plan Pour l'avancement de la santé mentale s'emploie à faire en sorte que les jeunes et leur famille puissent facilement trouver et utiliser les services de santé mentale essentiels, le plus près possible du domicile, pour un éventail d'affections, notamment la dépression, les problèmes comportementaux et l'anxiété.

      Ces services locaux seront planifiés et coordonnés par 33 organismes communautaires responsables des services de santé mentale pour les enfants et les jeunes. Ces organismes sont également chargés de collaborer avec les écoles, les hôpitaux et les services de bien-être de l'enfance pour améliorer l'accès au soutien et aux services nécessaires.

    2. Services et soutien aux enfants atteints de troubles du spectre autistique

      À compter de l'exercice 2016-2017, le ministère investit 333 millions de dollars sur cinq ans pour améliorer et élargir les services relatifs à l'autisme afin qu'un plus grand nombre d'enfants et de jeunes reçoivent les interventions essentielles plus rapidement et pour que les services soient mieux adaptés à leurs besoins.

    3. Services de réadaptation pour enfants

      Le ministère finance 20 centres de traitement pour enfants, qui offrent des services de réadaptation de base dans les collectivités locales, y compris la physiothérapie, l'ergothérapie et l'orthophonie. En 2014-2015, ces centres ont servi plus de 74 000 enfants et jeunes ayant des besoins particuliers en Ontario. Les centres de traitement pour enfants offrent une variété d'autres services et cliniques, selon les besoins et les fournisseurs de services présents dans chaque collectivité.

    4. Stratégie pour les services en matière de besoins particuliers

      Le ministère collabore avec d'autres ministères et les collectivités locales pour mettre en oeuvre la Stratégie pour les services en matière de besoins particuliers, qui aidera les jeunes ontariens ayant toutes sortes de besoins, notamment en matière d'autisme, de handicaps physiques et de déficiences intellectuelles, de réadaptation ainsi que de problèmes d'audition et de vision, à obtenir les services dont ils ont besoin le plus rapidement possible.

      Cela se fera grâce à un nouveau processus de dépistage du développement des enfants d'âge préscolaire permettant la détection précoce des problèmes de développement, la planification coordonnée des services et la prestation intégrée des services de réadaptation. L'objectif est de rendre l'expérience plus accessible et transparente pour les familles.

      1. Processus de dépistage du développement

        Un outil de dépistage du développement évaluant un éventail de domaines en cette matière est en cours d'élaboration pour aider les parents et les fournisseurs de services à comprendre le développement des enfants et, au besoin, pour appuyer le dépistage précoce des problèmes et l'obtention des services d'intervention appropriés.

      2. Planification coordonnée des services

        Un nouveau processus à l'intention des enfants et des jeunes ayant des besoins particuliers complexes ou multiples permettra aux familles de compter sur un partenaire de confiance qui les aidera à s'adresser aux bons services et soutiens et à élaborer un plan coordonné de services pour chaque enfant et chaque jeune. Ce plan de services tient compte de l'ensemble des objectifs, des forces et des besoins de l'enfant ou du jeune, ainsi que de tous les services qu'il reçoit et recevra, sans qu'il ait à répéter inutilement son histoire.

      3. Services intégrés de réadaptation

        Grâce à la prestation intégrée des services de réadaptation, les enfants qui ont besoin de services d'ergothérapie, de physiothérapie et (ou) d'orthophonie bénéficieront d'une prestation homogène de ces services de la naissance à la sortie de l'école, y compris pendant leur transition des services préscolaires à l'école.

      4. Résolution régionale des services

        Le ministère améliore la résolution des services pour les enfants et les jeunes ayant des besoins particuliers complexes et (ou) multiples et leur famille. Pour les familles, ces améliorations mèneront, au fil du temps, à un processus transparent de résolution des services comprenant la prise de décisions responsables faciles à comprendre, dont disposent les familles lorsqu'elles en ont besoin. Cela améliorera l'expérience des familles en matière de services ainsi que les résultats pour les enfants et les jeunes.

      5. Planification de la transition

        Un plan de transition intégré pour les jeunes aux prises avec des déficiences intellectuelles soutient les jeunes pendant leur passage à l'âge adulte, leur recherche d'emploi, la poursuite de leurs études et leur engagement auprès de leur collectivité. Les parents, les fournisseurs de services et les écoles participent à ce processus.

    5. 5) Programme « Bébés en santé, enfants en santé »

      Le programme « Bébés en santé, enfants en santé » soutient le développement sain des enfants en assurant le dépistage auprès des femmes enceintes, en donnant des renseignements sur le sain développement de l'enfant et le rôle parental aux familles de nouveau-nés et en offrant un soutien additionnel aux familles à risque par des interventions lors de visites à domicile.

    6. Soutien communautaire au développement de la petite enfance

      Le ministère appuie le développement sain des enfants grâce à un certain nombre de programmes offrant des services de dépistage, d'évaluation et d'intervention aux enfants, aux jeunes et à leur famille.

  2. VERS UNE SOCIÉTÉ ÉQUITABLE
    1. Services de protection de l'enfance

      Tous les enfants ont le droit de grandir dans un environnement sûr, stable et bienveillant. Si un cas de mauvais traitement ou de négligence est soupçonné et (ou) confirmé, les enfants et les jeunes de l'Ontario reçoivent le soutien de 38 sociétés d'aide à l'enfance (SAE) et neuf organismes autochtones de bien-être de l'enfance.

      Le ministère octroie du financement à ces sociétés pour qu'elles enquêtent sur les cas de mauvais traitements envers les enfants, offrent des services de protection et d'autres conditions de logement et facilitent les adoptions. Ces services visent en bout de ligne à empêcher les mauvais traitements et la négligence, à créer des foyers stables et permanents et à préparer ces jeunes pour qu'ils réussissent dans l'avenir.

      Le ministère poursuit la mise en oeuvre de la Stratégie pour l'amélioration continue des services de bien-être de l'enfance, qui vise à assurer la viabilité à long terme du système de bien-être de l'enfance, à améliorer les résultats et les expériences des enfants et des jeunes qui reçoivent des services et à renforcer la responsabilisation des SAE et des organismes autochtones de bien-être de l'enfance.

      Dans le cadre de ce travail, le ministère a annoncé la Stratégie pour les adoptions et les foyers stables et permanents en septembre 2015 pour faciliter la recherche d'une famille permanente pour les enfants et les jeunes pris en charge par des SAE, tout en accordant un plus grand soutien aux parents adoptifs.

      Le ministère a également exigé que les SAE et les organismes autochtones de bien-être de l'enfance élaborent et mettent en place un plan d'amélioration de la qualité (PAQ) pour traiter les cas de non-conformité aux directives et aux normes relatives au bien-être de l'enfant. Les progrès seront examinés chaque trimestre.

      Le ministère continue également de mettre en oeuvre le Réseau d'information pour la protection de l'enfance (RIPE), une initiative pluriannuelle visant la mise en place d'un système d'information commun pour toutes les SAE de la province. Jusqu'à maintenant, cinq SAE ont été intégrées au réseau et six autres devraient l'être d'ici l'été 2016. L'intégration des SAE restantes se fera graduellement jusqu'en 2019-2020.

    2. Services en établissement pour les enfants et les jeunes

      Les soins en établissements pour les enfants et les jeunes en Ontario sont dispensés par divers fournisseurs de services, y compris des organismes administrés par le ministère, des organismes bénéficiant de paiements de transfert et des organismes sans but lucratif et à but lucratif. Les services en établissement représentent une enveloppe d'environ un milliard de dollars répartie entre de multiples secteurs de programmes. Les enfants et les jeunes peuvent être dirigés vers des soins en établissement pour un certain nombre de motifs, notamment :

      • en raison de préoccupations en matière de protection par l'intermédiaire d'une société d'aide à l'enfance;
      • à la suite d'une ordonnance du tribunal dans le cas d'un jeune ayant des démêlés avec la justice;
      • en raison de problèmes physiques ou intellectuels, de troubles médicaux, de problèmes de comportement ou de santé mentale, de troubles psychiatriques et (ou) de problèmes de toxicomanie, avec le consentement des parents.

      Pour comprendre de quelle façon il peut mieux répondre aux besoins des enfants et des jeunes en établissement, le ministère a réuni un comité d'experts en juillet 2015 pour qu'il entreprenne un examen.

    3. Jeunes quittant la prise en charge

      Le ministère continue de travailler avec les sociétés d'aide à l'enfance et les partenaires communautaires pour offrir du soutien et des ressources aux jeunes quittant la prise en charge. Ces ressources comprennent les intervenants auprès des jeunes en transition pour aider ces derniers à entreprendre une vie d'adulte autonome, des subventions pour suivre de la formation et faire des études postsecondaires et des avantages sociaux pour les jeunes quittant la prise en charge leur donnant accès à des médicaments d'ordonnance, des soins dentaires et des prestations de santé complémentaires.

    4. Services et soutien aux enfants et aux jeunes autochtones

      Les enfants et les jeunes autochtones, qui représentent l'une des populations qui connaît la croissance la plus rapide, sont confrontés à un certain nombre de défis particuliers, de la pauvreté à la surreprésentation dans les systèmes de bien-être de l'enfance et de justice pour la jeunesse.

      Dans le cadre de la Stratégie pour les enfants et les jeunes autochtones, le ministère travaille avec les partenaires autochtones pour répondre aux besoins uniques des enfants, des jeunes et des familles autochtones en Ontario.

      Les enfants et les jeunes autochtones ont le droit de grandir en bonne santé, heureux, résilients, enracinés dans leurs cultures et leurs langues et épanouis en tant que personnes et membres de leur famille, de leurs collectivités et de leurs nations.

      Les programmes qui sont sous l'égide de la stratégie comprennent le programme « Bébés en santé, enfants en santé » à l'intention des Autochtones, le Programme de lutte contre les troubles du spectre de l'alcoolisation foetale chez les Autochtones, le Programme de nutrition des enfants autochtones, les services de bien-être des enfants autochtones et les initiatives de prévention, les programmes d'Akwe:go et de Wasa-Nabin qui s'adressent aux enfants autochtones en milieu urbain, ainsi que des programmes communautaires destinés aux jeunes autochtones en conflit avec la loi ou susceptibles d'avoir des démêlés avec la loi.

      L'Ontario prend également des engagements à l'égard de la Stratégie à long terme pour mettre fin à la violence faite aux femmes autochtones, favorisant le bien-être et le soutien familial pour atténuer les répercussions de la violence sur les familles autochtones. La stratégie interministérielle est appuyée par un investissement de 100 millions de dollars sur trois ans à compter de 2016-2017, dont un engagement de 80 millions de dollars sur trois ans relativement à un programme pour le bien-être des familles. Ce programme soutiendra les familles qui ont besoin d'un soutien supplémentaire en offrant des soins culturellement adaptés dans les collectivités de la province dans le but de réduire le nombre d'enfants et de jeunes autochtones pris en charge.

    5. Plan ontarien d'action pour la jeunesse

      Ce plan de 55 millions de dollars cible les causes profondes de la violence chez les jeunes et continue de mettre en oeuvre de nouveaux programmes et à en élargir d'autres pour soutenir les jeunes à risque et les collectivités où les besoins sont élevés. Au total, l'Ontario offrira 65 000 possibilités par année aux jeunes à risque.

      En février 2016, plus de 20 organismes avaient été sélectionnés pour offrir trois programmes : le Programme de prévention et d'intervention auprès des bandes criminalisées, le Programme de justice réparatrice et de médiation et le programme pour l'enfance Stop Now and Plan (SNAP). D'autres programmes et organismes seront annoncés en 2016-2017.

    6. Programme des partenariats locaux d'action pour les jeunes

      Le ministère explore de nouvelles façons de régler les problèmes sociaux complexes en mettant à l'essai une démarche de partenariats locaux d'action afin d'améliorer les résultats pour les jeunes sans emploi, pas aux études, ni en formation.

      Les partenariats locaux d'action s'engagent à résoudre un problème social précis grâce à une forme structurée de collaboration par des groupes issus de différents secteurs, notamment des entreprises, des organismes sans but lucratif et le gouvernement.

    7. Prestation ontarienne pour enfants et Subvention équivalant à la Prestation ontarienne pour enfants

      Le Prestation ontarienne pour enfants aide les familles à subvenir aux besoins des enfants de moins de 18 ans. En 2015-2016, les paiements ont augmenté pour passer à un maximum de 1 336 $ par enfant par année. Le programme de prestations aide environ un million d'enfants dans plus de 500 000 familles à revenu faible ou modéré.

      Les paiements au titre de la Subvention équivalant à la Prestation ontarienne pour enfants (Subvention EPOE) sont directement remis aux sociétés d'aide à l'enfance pour donner aux enfants et aux jeunes qui sont pris en charge, ou qui bénéficient de soins conformes aux traditions, l'accès à des activités éducatives, récréatives, culturelles et sociales. Les jeunes plus âgés peuvent participer à un programme d'épargne visant à améliorer leurs résultats scolaires, à renforcer leur résilience et à faciliter leur transition à l'âge adulte.

      En 2014-2015, la Subvention EPOE a fourni du soutien à 10 950 enfants et jeunes pris en charge et bénéficiant de soins conformes aux traditions. La même année, environ 6 800 jeunes admissibles de 15 à 17 ans ont participé au programme d'épargne de la Subvention EPOE.

  3. RENFORCEMENT DE LA SÉCURITÉ ET DE LA SÛRETÉ PUBLIQUES
    1. Services de justice pour la jeunesse

      Le ministère offre des programmes et des services aux jeunes qui sont en conflit avec la loi ou à risque de l'être et qui sont âgés de 12 à 17 ans au moment de l'infraction. Le système de justice pour la jeunesse de l'Ontario fournit un continuum de programmes communautaires et de garde en milieu fermé fondés sur des données probantes qui s'harmonisent avec la Loi sur le système de justice pénale pour les adolescents. Les programmes et les services visent à :

      • réduire le taux de récidive chez les jeunes;
      • contribuer à la sécurité des collectivités;
      • prévenir la criminalité chez les jeunes;
      • soutenir la réadaptation et la réintégration.

      De plus, le ministère adopte une démarche globale à l'égard de la collecte et de l'utilisation des données afin de définir et de mesurer les répercussions des services de justice pour la jeunesse.

  4. INFRASTRUCTURE MODERNISÉE
    1. Programme d'infrastructure

      Le plan d'infrastructure de 2016-2017 du ministère est axé sur l'élaboration de plans d'investissement dans l'infrastructure propre à chaque programme et sur l'utilisation du financement limité des infrastructures pour réaliser des investissements stratégiques qui permettent d'obtenir les résultats visés par les programmes du ministère.

      Les investissements aident les centres de traitement pour enfants, les sociétés d'aide à l'enfance et les centres de jeunesse à offrir des environnements sûrs et confortables aux enfants et aux familles qui comptent sur leurs services.

      Le MSEJ continuera d'élaborer un plan de gestion des biens visant à faciliter la réorganisation des activités et l'amélioration des résultats, à assurer le maintien et l'amélioration de la capacité de prestation des services et à faire état d'une intendance efficace des biens publics.

    2. Programme d'infrastructure – Services de justice pour la jeunesse

      La transformation des services de justice pour la jeunesse du ministère a permis de diminuer considérablement le besoin de services de garde et de détention en Ontario. Par conséquent, la province transforme le Centre de jeunes Roy McMurtry, un établissement de justice pour les jeunes sous-utilisé, afin d'offrir aux contrevenantes adultes l'environnement et les programmes dont elles ont besoin, y compris des services de santé mentale spécialisés. L'établissement sera transféré au ministère de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels et le gouvernement construira des établissements plus petits, stratégiquement situés et adaptés aux programmes de façon à répondre de façon efficace et efficiente aux besoins des jeunes en conflit avec la loi en matière de programmes.

BACK TO TOP



BACK TO TOP

INVESTIR DANS L'AVENIR DE L'ONTARIO

Nos jeunes constituent la plus grande ressource de l'Ontario. L'économie de l'Ontario dépend de la réussite de sa population et de ses collectivités. Le ministère travaille avec ses partenaires pour développer nos jeunes de façon à assurer l'avenir de toute la population ontarienne.

Quelques investissements importants sont énumérés ci-dessous.

Tableau : Dépenses prévues du ministère 2016-2017 (en millions de dollars)
Fonctionnement 4 218,5 $
Immobilisations 127,6 $
TOTAL 4 346,1 $

BACK TO TOP



BACK TO TOP

DONNÉES FINANCIÈRES DÉTAILLÉES


MINISTÈRE DES SERVICES À L'ENFANCE ET À LA JEUNESSE - Sommaire – Fonctionnement et immobilisations par crédit
Crédits et programmes Prévisions
2016-17
$
Variation par rapport aux prévisions de
2015-16
$
% Prévisions
2015-16 *
$
Chiffres réels provisoires
2015-16 *
$
Chiffres réels
2014-15 *
$
CHARGES DE FONCTIONNEMENT
Administration du ministère 13 679 400 (344 600) (2,5) 14 024 000 14 024 000 11 686 022
Services à l’enfance et à la jeunesse 4 299 832 000 22 342 700 0,5 4 277 489 300 4 249 424 900 4 144 394 310
Moins : Mandats spéciaux - - - - - -
Total à voter – Charges de fonctionnement 4 313 511 400 21 998 100 0,5 4 291 513 300 4 263 448 900 4 156 080 332
Mandats spéciaux

Crédits législatifs
-


65 014
-


1 000
-


1,6
-


64 014
-


64 014
-


99 183
Total du ministère – Charges de fonctionnement 4 313 576 414 21 999 100 0,5 4 291 577 314 4 263 512 914 4 156 179 515
Redressement de consolidation et autres redressements

Total, y compris redressement de consolidation et autres redressements
(95 115 000)




4 218 461 414
6 446 000




28 445 100
-




0,7
(101 561 000)




4 190 016 314
(101 532 000)




4 161 980 914
(105 107 099)




4 051 072 416
ACTIFS DE FONCTIONNEMENT
Services à l’enfance et à la jeunesse 3 000 (200 000) (98,5) 203 000 203 000 -
Moins : Mandats spéciaux - - - - - -
Total à voter – Actifs de fonctionnement 3 000 (200 000) (98,5) 203 000 203 000 -
Mandats spéciaux

Crédits législatifs
-


-
-


-
-


-
-


-
-


-
-


-
Total du ministère – Actifs de fonctionnement 3 000 (200 000) (98,5) 203 000 203 000 -
CHARGES D’IMMOBILISATIONS
Services à l’enfance et à la jeunesse 1 000 - - 1 000 1 000 -
Programme d’infrastructure 118 858 800 (55 044 200) (31,7) 173 903 000 159 539 100 52 629 463
Moins : Mandats spéciaux - - - - - -
Total à voter – Charges d'immobilisations 118 859 800 (55 044 200) (31,7) 173 904 000 159 540 100 52 629 463
Mandats spéciaux

Crédits législatifs
-


10 322 700
-


(802 400)
-


(7,2)
-


11 125 100
-


10 323 700
-


10 322 653
Total du ministère – Charges d'immobilisations 129 182 500 (55 846 600) (30,2) 185 029 100 169 863 800 62 952 116
Redressement de consolidation et autres redressements

Total, y compris redressement de consolidation et autres redressements
(1 570 000)




127 612 500
77 210 400




21 363 800
-




20,1
(78 780 400)




106 248 700
(74 246 500)




95 617 300
(2 395 824)




60 556 292
BIENS IMMOBILISÉS
Services à l’enfance et à la jeunesse 1 368 500 (7 111 700) (83,9) 8 480 200 - 3 373
Programme d’infrastructure 4 253 800 (11 064 000) (72,2) 15 317 800 15 317 800 -
Moins : Mandats spéciaux - - - - - -
Total à voter – Biens immobilisés 5 622 300 (18 175 700) (76,4) 23 798 000 15 317 800 3 373
Mandats spéciaux - - - - - -
Crédits législatifs - - - - - -
Total du ministère – Biens immobilisés 5 622 300 (18 175 700) (76,4) 23 798 000 15 317 800 3 373
Total du ministère – Fonctionnement et immobilisations, y compris redressement de consolidation et autres redressements (excluant les biens immobilisés) 4 346 073 914 49 808 900 1,2 4 296 265 014 4 257 598 214 4 111 628 708

* Les prévisions, les chiffres réels provisoires et les chiffres réels des derniers exercices sont redressés afin de refléter les changements relatifs à l'organisation du ministère ou à la structure de ses programmes. Les chiffres réels provisoires correspondent aux données financières figurant dans le Budget de l'Ontario de 2016.


Prévisions des dépenses de fonctionnement et d'immobilisations par crédit
Services à l'enfance et à la jeunesse 97,0 %
Programme d'infrastructure 2,7 %
Administration du ministère 0,3 %

Total du ministère - Charges de fonctionnement par crédit
Services à l'enfance et à la jeunesse 99,7 %
Administration du ministère 0,3 %

Total du ministère - Charges d'immobilisations par crédit
Programme d'infrastructure 92,0 %
Services à l'enfance et à la jeunesse 8,0 %

BACK TO TOP



BACK TO TOP

ANNEXE : RAPPORT ANNUEL 2015-2016

RÉALISATIONS 2015-2016

Le ministère des Services à l'enfance et à la jeunesse a été créé pour aider les jeunes de l'Ontario à s'épanouir et à réussir. Il s'est engagé à veiller sur les enfants et les jeunes, à les protéger et à les soutenir au fur et à mesure qu'ils grandissent, tout au long de l'enfance et de l'adolescence jusqu'à l'âge adulte. Il incombe au ministère d'assurer la prestation et (ou) la supervision d'un éventail de programmes et de services.

Le mandat du ministère comporte deux volets. Le premier consiste à travailler de concert avec ses nombreux partenaires, ainsi que par leur entremise, afin de mettre en place un système de services et de mesures de soutien qui renforcent les familles et aident les enfants et les jeunes les plus vulnérables de l'Ontario à surmonter les obstacles à leur réussite et à leur bien-être. Le deuxième est de guider l'ensemble du gouvernement en ce qui a trait aux questions ayant une incidence sur les enfants et les jeunes.

Depuis sa création, le ministère a acquis une expertise considérable dans le domaine du développement des enfants et des jeunes. L'importance accordée au développement positif éclaire notre rôle de défenseur et de catalyseur de résultats pour les enfants et les jeunes de l'Ontario. Le ministère partage activement cette expertise et travaille en partenariat afin de créer des occasions pour que les enfants et les jeunes se fassent entendre auprès de l'ensemble du gouvernement.

Développement sain des enfants

Programme de services de rééducation de la parole et du langage pour les enfants d’âge préscolaire (nombre de personnes en service actif)
  2003-04 2004-05 2005-06 2006-07 2007-08 2008-09 2009-10 2010-11 2011-12 2012-13 2013-14 2014-15 2015-16
nombre de personnes en service actif 36 086 36 716 39 476 43 384 47 583 51 572 51 557 51 977 54 455 56 605 58 863 58 031 56 090

* Remarque : Les données de 2015-2016 sont les données réelles des services au 10 mars 2016; les données de fin d'exercice ne seront pas disponibles avant mai 2016.


Programme de dépistage néonatal des troubles auditifs et d'intervention précoce (nouveau-nés ayant fait l'objet d'un dépistage)
  2003-04 2004-05 2005-06 2006-07 2007-08 2008-09 2009-10 2010-11 2011-12 2012-13 2013-14 2014-15 2015-16
nouveau-nés ayant fait l'objet d'un dépistage 105 641 123 068 127 659 132 100 136 894 121 860 122 278 130 826 135 958 134 910 131 773 132 287 114 962

* Remarque : Les données de 2015-2016 sont les données réelles des services au 10 mars 2016; les données de fin d'exercice ne seront pas disponibles avant mai 2016.


Programme d'intervention précoce auprès des enfants aveugles ou ayant une basse vision (nombre d'interventions fournies)
  2007-08 2008-09 2009-10 2010-11 2011-12 2012-13 2013-14 2014-15 2015-16
nombre d'interventions fournies 374 645 727 816 850 858 863 859 818

* Remarque : Les données de 2015-2016 sont les données réelles des services au 10 mars 2016; les données de fin d'exercice ne seront pas disponibles avant mai 2016.


Programme « Bébés en santé, enfants en santé » (femmes ayant fait l'objet d'un dépistage post-partum)
  2003-04 2004-05 2005-06 2006-07 2007-08 2008-09 2009-10 2010-11 2011-12 2012-13 2013-14 2014-15 2015-16
femmes ayant fait l'objet d'un dépistage post-partum 117 839 120 306 121 978 124 126 123 994 124 985 123 119 119 140 116 787 110 058 110 281 110 593 102 846

* Remarque : Les données de 2015-2016 sont les données réelles des services au 10 mars 2016; les données de fin d'exercice ne seront pas disponibles avant mai 2016.


Programme de développement du nourrisson (nombre d'enfants desservis)
  2005-06 2006-07 2007-08 2008-09 2009-10 2010-11 2011-12 2012-13 2013-14 2014-15 2015-16
nombre d'enfants desservis 11 574 12 429 12 630 12 798 13 640 13 001 13 146 13 481 13 464 13 660 12 558

* Remarque : Les données de 2015-2016 sont les données réelles des services au 10 mars 2016; les données de fin d'exercice ne seront pas disponibles avant mai 2016.


Bien-être de l'enfance

Nombre d’adoptions finalisées par tranche de 100 enfants pris en charge
  2004-05 2005-06 2006-07 2007-08 2008-09 2009-10 2010-11 2011-12 2012-13 2013-14 2014-15 Prévisions 2015-16
Nombre d’adoptions finalisées par tranche de 100 enfants pris en charge 50,2 4,35 4,49 4,40 4,46 5,46 5,48 4,74 4,85 5,93 5,52 6,09

* Remarque : Les données de 2015-2016 sont les données réelles des services au 10 mars 2016; les données de fin d'exercice ne seront pas disponibles avant mai 2016.


Jeunes à risque

Initiative Expérience de travail dans les services policiers pour les jeunes – Placements
  2006-07 2007-08 2008-09 2009-10 2010-11 2011-12 2012-13 2013-14 2014-15 2015-16
Placements dans le cadre de l'initiative Expérience de travail dans les services policiers pour les jeunes – Été 105 159 161 311 369 383 381 370 379 388
Placements dans le cadre de l'initiative Expérience de travail dans les services policiers pour les jeunes – Après l'école - - - - - - 232 270 251 -

* Remarque : Les données de 2015-2016 relatives au programme d'activités après l'école ne sont pas encore disponibles.


Programme d'emplois d'été pour les jeunes – Placements
  2006-07 2007-08 2008-09 2009-10 2010-11 2011-12 2012-13 2013-14 2014-15 2015-16
Placements dans le cadre du Programme d’emploi pour les jeunes – Été 807 1 806 1 739 4 052 4 916 4 521 4 203 4 612 4 055 4 631
Placements dans le cadre du Programme d’emploi pour les jeunes – Après l'école - - - - - - - 530 530 530

Taux de criminalité et taux de criminalité avec violence chez les jeunes (2003 à 2014)
  2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014
Crimes 5 934 5 947 5 804 5 932 5 922 5 604 5 428 4 915 4 438 4 090 3 372 3 201
Crimes violents 1 686 1 790 1 795 1 796 1 805 1 736 1 641 1 563 1 507 1 378 1 180 1 048

Nombre de possibilités pour les jeunes en Ontario (2012 à 2014)
  2012-13 2013-14 2014-15
Nombre de possibilités pour les jeunes en Ontario 21 757 29 314 51 165

Remarque : Comprend les possibilités offertes dans le cadre du FPJ, du Programme des IAJ, de l'initiative Expérience de travail dans les services policiers pour les jeunes, d'UforChange et du Studio Y.


Enfants et jeunes autochtones

Santé mentale

Besoins particuliers et trouble du spectre de l'alcoolisation foetale

Autisme

Financement annuel d'intervention en autisme pour des services d'ICI et d'ACA (M $)
  2004-05 2005-06 2006-07 2007-08 2008-09 2009-10 2010-11 2011-12 2012-13 2013-14 2014-15
PIA/ICI 49,82 61,39 74,54 96,08 110,56 114,55 117,04 115,79 115,38 118,87 120,51
ACA - - - - - - - 24,81 24,97 25,00 25,00

Remarques : Les chiffres de 2004-2005 à 2010-2011 ne tiennent compte que des services d'ICI; la prestation des services d'ACA a commencé au milieu de l'exercice 2011-2012; les chiffres de 2011-2012 à 2014-2015 tiennent compte des services d'ICI et d'ACA.


Nombre de clients ayant bénéficié des services d'ICI et d'ACA
  2004-05 2005-06 2006-07 2007-08 2008-09 2009-10 2010-11 2011-12 2012-13 2013-14 2014-15 2015-16
ICI 675 795 1 125 1 404 1 306 1 428 1 437 1 418 1 409 1 460 1 453 1 465
ACA (La prestation des services d'ACA a commencé en 2011-2012) - - - - - - - 4 072 8 882 8 445 8 572 8 811

Remarques : Les chiffres de 2004-2005 à 2010-2011 ne tiennent compte que des services d'ICI; la prestation des services d'ACA a commencé au milieu de l'exercice 2011-2012; les chiffres de 2011-2012 à 2015-2016 tiennent compte des services d'ICI et d'ACA; les chiffres de l'exercice 2015-2016 sont des prévisions de fin d'exercice.


Pauvreté infantile

Programme d'infrastructure

Tableau : Dépenses ministérielles réelles provisoires 2015-2016
  Dépenses réelles provisoires du ministère (M $) 2015-2016*
Fonctionnement 4 162,0 $
Immobilisations 95,6 $
Effectif**
(au 29 février 2016)
2 063,2

* Les chiffres réels provisoires correspondent aux données financières figurant dans le Budget de l'Ontario de 2016.
** Postes équivalents temps plein dans la fonction publique de l'Ontario.

BACK TO TOP