Tu es làSkip Navigation Links > Accueil > Nouvelles > Allocutions > 2016 > Mois de sensibilisation à l’autisme

Le 18 octobre 2016

Discours

L’honorable Michael Coteau
Ministre des Services à l’enfance et à la jeunesse

Mois de sensibilisation à l’autisme


Monsieur le Président, je prends la parole aujourd’hui pour souligner le Mois de sensibilisation à l’autisme, comme chaque année en octobre.

Avant de commencer, j’aimerais saluer les enfants et les jeunes, les parents et les défenseurs des droits. Merci à celles et ceux, y compris aux familles, qui ont déjà pris le temps de venir me parler. Vous avez pris le temps, malgré vos emplois du temps chargés, d’évoquer les réalités de votre vie quotidienne. Cela demande du courage et de la force.

Je compte rencontrer d’autres familles et d’autres soignants au cours des prochaines semaines.

J’aimerais également rendre hommage à l’engagement de celles et ceux qui travaillent tous les jours dans les collectivités de tout l’Ontario pour offrir un soutien aux enfants, aux jeunes et aux adultes autistes. Je vous remercie pour votre persévérance sans faille et vous demande de poursuivre votre excellent travail. Nos enfants ont besoin de vous.

Monsieur le président, mon but, en tant que ministre des Services à l’enfance et à la jeunesse, est de tout faire pour que tous les enfants et les jeunes de la province aient les meilleures chances de réussir dans la vie.

Il va sans dire que cet engagement s’applique aux enfants atteints de troubles du spectre autistique, ou TSA.

Notre gouvernement est déterminé à fournir aux enfants et aux familles qui vivent avec l’autisme les meilleurs soutiens possibles, maintenant et à l’avenir.

C’est pourquoi l’Ontario réalise un investissement public important.

Nous avons annoncé un investissement sans précédent de plus de un demi-milliard de dollars au cours des cinq prochaines années, qui vise à améliorer les services afin de mieux répondre aux besoins des enfants et des familles.

Et il s’agit souvent de besoins complexes.

L’autisme est un trouble permanent. C’est aussi un trouble complexe. Les symptômes peuvent varier considérablement, avec différents degrés de gravité, d’un enfant à l’autre. Sur le plan clinique, nous savons que cela signifie que chaque enfant autiste a besoin d’un traitement individualisé. Plus important encore, nous savons que cela signifie que chaque enfant autiste a un potentiel unique.

Nous sommes déterminés à aider chacun de ces enfants à réaliser son plein potentiel.

Le nouveau Programme ontarien des services en matière d’autisme, dont la mise en œuvre débutera en juin 2017, favorisera la mise en place et la prestation de services souples, adaptés et personnalisés pour tous les enfants et les jeunes autistes.

Il va complètement transformer notre système de services actuel de manière à mieux satisfaire les besoins des familles et à aider chaque enfant à devenir le meilleur de lui-même.

Ce programme marquera un pas important dans la façon dont les services en matière d’autisme sont offerts aux enfants et aux jeunes de la province.

Je suis fier de diriger cette transformation avec l’appui des familles, des cliniciens et des défenseurs des droits.

Je comprends que des familles se posent de nombreuses questions alors que se rapproche le début de la mise en œuvre du programme, en juin 2017.

Les périodes de transition peuvent représenter un défi – surtout aux enfants et aux jeunes.

C’est pourquoi notre gouvernement a annoncé que nous lancerions la mise en œuvre du programme plus tôt – en juin 2017.

Et nous veillons à ce que les familles soient bien épaulées pendant la période de transition vers le nouveau programme.

Les familles dont les enfants sont retirés de la liste d’attente des services d’ICI peuvent bénéficier d’un financement direct qui les aidera à obtenir les services et soutiens dont leurs enfants ont besoin jusqu’au début du nouveau Programme ontarien des services en matière d’autisme.

Nous aidons également les familles à obtenir un diagnostic d’autisme plus tôt, pour que leurs enfants puissent recevoir un traitement adapté aussi tôt que possible. À cette fin, nous facilitons l’accès à des évaluations diagnostiques dans cinq centres régionaux.

En tant que parent, je veux ce qu’il y a de mieux pour mes enfants. Je sais que les parents d’enfants autistes veulent exactement la même chose.

Je tiens à continuer de rencontrer des parents et des soignants pour écouter leurs problèmes et leurs préoccupations. Je veux savoir ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas.

Écouter et bien comprendre bien les problèmes que vous devez surmonter chaque jour nous permet de mieux comprendre comment répondre aux besoins des familles.

J’aimerais donc vous remercier de nous faire part de vos observations et de nous apporter votre collaboration. Nous ne pourrions introduire des changements aussi importants sans vos conseils et votre expérience.

Je m’en voudrais de ne pas souligner notre collaboration avec d’autres ministères du gouvernement en vue de la mise en œuvre du nouveau Programme ontarien des services en matière d’autisme.

L’amélioration de nos services exige une approche holistique. C’est pourquoi nous travaillons en étroite collaboration avec le ministère de l’Éducation en vue de renforcer les soutiens offerts en milieu scolaire pour aider les enfants à franchir le cap du passage à l’école à temps plein et à poursuivre leurs études.

Les conseils scolaires financés par les deniers publics reçoivent des fonds pour aider les enfants qui entrent à l’école pendant la période de transition vers le nouveau programme en matière d’autisme. Les conseils scolaires seront également admissibles à un financement pour offrir des programmes de perfectionnement des compétences après l’école.

Nous collaborons aussi étroitement avec le ministère des Services sociaux et communautaires en vue d’améliorer les soutiens à l’emploi destinés aux jeunes autistes.

Monsieur le Président, tous ces efforts collectifs font une différence. Nous savons que nous pouvons toujours faire mieux. À cet effet, il est essentiel d’acquérir une meilleure compréhension du spectre des troubles autistiques.

En raison de la complexité de l’autisme, nous avons besoin d’en savoir beaucoup plus pour mieux le comprendre. Depuis quelques années, de nombreux travaux de recherche ont été entrepris dans le monde entier.

Nous en apprenons davantage chaque année.

Les statistiques indiquent qu’ici, en Ontario, quelques 40 000 enfants et jeunes vivent avec l’autisme. Ce chiffre, nous dit-on, devrait augmenter.

Depuis 2004, notre gouvernement a investi plus de 21 millions de dollars dans plus de 20 projets de recherche sur l’autisme.

Nous appuyons également la recherche sur les troubles de neurodéveloppement, dont l’autisme, en investissant 12,5 millions de dollars sur cinq ans dans le réseau Province of Ontario Neurodevelopmental Disorders (également appelé réseau POND) de l’Institut ontarien du cerveau.

Monsieur le Président, en préparant la mise en œuvre de notre nouveau programme de services en matière d’autisme, nous continuons de solliciter les conseils de notre Comité d’experts cliniciens.

Nous avons aussi créé un comité consultatif de parents, d’intervenants, de fournisseurs de services et d’autres experts chargés de fournir des conseils sur l’élaboration et la mise en œuvre du nouveau programme.

J’ai également hâte de continuer de travailler avec la ministre de l’Éducation et avec la ministre des Services sociaux et communautaires, avec les familles et avec d’autres intervenants sur la conception et la mise en œuvre du nouveau Programme ontarien des services en matière d’autisme.

Pour conclure, je tiens à souligner de nouveau l’importance du dévouement des parents, des familles, des cliniciens, des fournisseurs de services, des professionnels et des défenseurs des droits qui s’emploient sans relâche à aider les personnes autistes à vivre pleinement leur vie.

Votre travail ne passe pas inaperçu, et je me réjouis à l’idée de continuer à travailler avec vous au début de la mise en œuvre du nouveau programme, en juin 2017.

Je suis fermement convaincu que notre nouveau programme de services en matière d’autisme, une fois mis en place, aidera tous les enfants autistes à réaliser leur plein potentiel.

Merci, Monsieur le Président.

L’honorable Michael Coteau
Ministre des Services à l’enfance et à la jeunesse