Déclaration de la ministre Broten à la suite de la publication du premier rapport et des documents de travail de la Commission de promotion de la viabilité des services de bien-être de l’enfance


Les enfants et les jeunes bénéficiant du soutien et de la protection des sociétés d’aide à l’enfance de l’Ontario sont parmi les enfants les plus vulnérables de notre province et je me suis engagée à faire mon possible pour leur offrir toutes les chances de réaliser leur plein potentiel.

La Commission de promotion de la viabilité des services de bien-être de l’enfance a prodigué des conseils importants quant aux changements susceptibles d’améliorer notre système de services de bien-être de l’enfance. Nous accordons une importance toute particulière à l’expertise de la Commission dans son premier rapport et nous prendrons les mesures suivantes, compte tenu de ses conseils :

La Commission, le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) et le Syndicat des employés et employées de la fonction publique de l’Ontario (SEFPO), tout comme le personnel de première ligne en Ontario, nous ont fait part de l’envie du personnel des SAE de consacrer plus de temps aux enfants et aux familles et moins de temps à remplir des formalités. C’est la raison pour laquelle nous avons la ferme volonté d’alléger le fardeau administratif pesant sur les SAE.

Le rapport et les documents de travail de la Commission représentent une première étape importante permettant d’assurer la viabilité du système de services de bien-être de l’enfance. J'attends avec impatience les recommandations spécifiques de la Commission sur les modèles de consolidation éventuels et sur d’autres sujets, à l’automne.

Dans le cadre de notre collaboration avec tous nos partenaires, nous nous efforcerons avant tout de maintenir la stabilité du secteur tout en veillant à assurer la sécurité et la protection des enfants afin que ces derniers puissent réaliser leur plein potentiel.

~ La ministre Laurel Broten